Recyc-Québec

Lorsque les saisons s’ouvrent sur une vie nouvelle

Lorsque les saisons s’ouvrent sur une vie nouvelle - Claudia Collard : Actualités

L’abbé Steve Lemay et Louise Bergeron devant la dernière «station», celle où on prend conscience des valeurs transmises par l’être disparu. Celle qui laisse aussi place à l’introspection,

Ose la vie nouvelle. Ni un commandement ni une direction, ce thème du parcours introspectif aménagé dans l’église Sainte-Agnès se veut une invitation qui se décline en quatre saisons. Un parcours où l’hiver succède au printemps avant la venue de l’été, puis de l’automne, saison de récolte et d’abondance. À voir et à vivre dès maintenant tout l’été durant.

Fruit d’un travail amorcé en tout début d’année par l’équipe pastorale, ce parcours se veut aussi une nouvelle façon d’accueillir les visiteurs à l’intérieur de cette église, devenue un véritable symbole depuis les événements de l’été dernier. Toutes les familles endeuillées ont accepté d’y participer, en transmettant une pensée et une qualité inspirée de l’être cher disparu. Elles ont aussi été consultées au fil du processus de création de ce parcours, offert en toute sobriété tout en mettant en valeur des talents artistiques de la région.

À la fois un hommage aux disparus et aux forces vives qui ont uni leurs efforts face à l’adversité, Ose une vie nouvelle ne comporte aucun élément relatif à la catastrophe. Des tableaux, des photos et surtout, des pommiers. Celui en fleurs du printemps, évoquant un avenir prometteur, l’hiver arrivé trop vite représenté par un arbre nu, puis le pommier en feuilles de l’été, placé à côté d’un montage vidéo d’images d’une communauté en reconstruction. Enfin, le pommier rempli de fruits, cette dernière station laissant place à l’introspection.

L’abbé Steve Lemay communique que l’idée d’installer ce parcours est née d’un souci de sortir du climat d’urgence de l’été dernier. «On voulait davantage présenter qui nous sommes et partager les fruits de notre cheminement, afin que les visiteurs qui arrivent ici ne soient pas uniquement confrontés à un site de dévastation, ou à une église, même si elle est belle et patrimoniale. L’idée est que les visiteurs puissent se dire que même si les Méganticois ont vécu une tragédie terrible, ils ont choisi d’avancer, dans un processus de deuil douloureux mais qui peut faire grandir», explique-t-il, souhaitant qu’un tel message puisse inspirer d’autres motifs d’espérance à partager.

«Il est intéressant que l’église, où les gens sont venus en grand nombre se recueillir après la tragédie, devienne un lieu qui démontre qu’il y a des pas qu’on peut faire dans un deuil, même s’il est difficile», transmet Louise Bergeron, membre de l’équipe qui a œuvré à la conception du parcours. Elle tient du même coup à souligner l’apport précieux des nombreux artistes et artisans, dont les œuvres s’intègrent en toute douceur au passage des saisons. «Comme ce sont des gens d’ici, ils ont bien saisi le sens du parcours», témoigne Mme Bergeron.

Il est possible dès maintenant d’emprunter le parcours de l’église Sainte-Agnès, durant les heures d’ouverture du lieu de culte. À compter du 25 juin jusqu’au terme de la période estivale, des guides accueilleront les visiteurs de 9h00 à 21h00.

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • La résistance s’accentue autour d’un tracé jugé «catastrophique»
    Actualités Sécurité ferroviaire

    La résistance s’accentue autour d’un tracé jugé «catastrophique»

    Rémi Tremblay / 26 mai 2022
  • Au-delà des mots… et de la différence
    Culture Arts visuels

    Au-delà des mots… et de la différence

    Claudia Collard / 25 mai 2022
  • La réflexion sur la voie ferrée se transporte à Lac-Mégantic
    Actualités Sécurité ferroviaire

    La réflexion sur la voie ferrée se transporte à Lac-Mégantic

    Rémi Tremblay / 24 mai 2022
  • Proximité et magie signées Marie Mai
    Culture Musique

    Proximité et magie signées Marie Mai

    Claudia Collard / 24 mai 2022
  • À nous deux Parkinson!
    Actualités Santé

    À nous deux Parkinson!

    Claudia Collard / 19 mai 2022
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. La résistance s’accentue autour d’un tracé jugé «catastrophique»
  2. Aznavour autrement… à Lambton
  3. Un Souper homard payant!
  4. Au-delà des mots… et de la différence
  5. La réflexion sur la voie ferrée se transporte à Lac-Mégantic
  6. Proximité et magie signées Marie Mai
  7. À Doc Humanité: l’histoire tragique de Madame M
Aux portes de l’abdication
Au-delà des mots… et de la différence
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Mécanicien
  2. Poste de service à la clientèle
    Lac-Mégantic
  3. Responsable des réseaux d'aqueduc et d’égout
    Lambton
  4. Assembleur
    Frontenac
  5. Technicien(ne) en production
    Lac-Mégantic
Répertoire des entreprises