Abonnement

Il pleure sur sa ville en chanson

Il pleure sur sa ville en chanson - Rémi Tremblay : Culture

Jean-Denis Fortin chante «Je pleure sur ma ville», sa première composition en 60 ans de vie musicale.

Depuis 60 ans qu’il fait de la musique, Jean-Denis Fortin vient tout juste de livrer sa toute première composition. «Je me sentais obligé d’écrire ce texte, qui m’est venu comme un cheveu sur la soupe!» La chanson Je pleure sur ma ville, une ballade au son country dont il signe à la fois le texte et la musique, se retrouve sur un cd qu’il vend 4$ et dont une partie des profits sera versée aux pompiers.

Un refrain et deux couplets pour ce qu’il a perdu une certaine nuit du 6 juillet. Lui qui habite au coin Lasalle et Champlain a été évacué à 4 h du matin, «après la plus forte explosion». Jusque là, Jean-Denis Fortin n’avait jamais senti l’inspiration. «Cette chanson-là est sortie toute seule!», dit-il.

Le centre-ville, «son» centre-ville, fait partie de ses débuts musicaux. «J’ai commencé à faire de la musique en 1954, dans les salles et les hôtels.» Il se souvient même de la salle des Francs-Maçons, rue Thibodeau, là où se trouve aujourd’hui Équipement de bureau Dubé. La grande épopée des quadrilles, des valses, des polkas et des Paul Jones qu’il reprenait sur son clavier à des kilomètres à la ronde, autour de Lac-Mégantic, avant de se joindre, en 2006, à Sylvain Boulet pour former le groupe Les Rétroactifs.

À 80 ans, Jean-Denis Fortin jette un regard nostalgique sur le passé, mais, par-dessus tout, il déplore les pertes, les disparus et pleure même ceux qui ont survécu. «Reverrai-je un jour l’ancienne ville?», chante-t-il, quatorze mois après l’événement qui a changé son monde.

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • À la rencontre des quatre éléments
    Culture

    À la rencontre des quatre éléments

    Claudia Collard / 3 août 2020
  • Un centre-ville coloré et festif pour l’été
    Actualités

    Un centre-ville coloré et festif pour l’été

    Claudia Collard / 23 juillet 2020
  • Des sculptures encore cibles de vandales!
    Actualités

    Des sculptures encore cibles de vandales!

    Claudia Collard / 23 juillet 2020
  • Une bonne nouvelle  qui en cache une mauvaise?
    Actualités

    Une bonne nouvelle qui en cache une mauvaise?

    Claudia Collard / 23 juillet 2020
  • Equidae, passion chevaux
    Culture Arts visuels

    Equidae, passion chevaux

    Claudia Collard / 23 juillet 2020
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. À la rencontre des quatre éléments
  2. Un centre-ville coloré et festif pour l’été
  3. Des sculptures encore cibles de vandales!
  4. Une bonne nouvelle qui en cache une mauvaise?
  5. Equidae, passion chevaux
  6. Quand l’indignation mène à l’action
  7. Technologie futuriste au Parc de la gare
Docile ou non?
À la rencontre des quatre éléments
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Directeur vente et marketing
    Lac-Mégantic
  2. Mécanicien avec expérience
    Lac-Mégantic
  3. Adjoint(e) administratif(ive)
    Lac-Mégantic
  4. Appariteur concierge centre sportif mégantic
    Lac-Mégantic
  5. Préposé(e)s à l’accueil centre sportif mégantic
    Lac-Mégantic
Répertoire des entreprises