Recyc-Québec

Le Monde selon Adrien

Le Monde selon Adrien - Anne-Julie Hallée : Culture

Adrien Aubert a aisément transporté la foule réunie à l’auditorium Montignac le soir du 19 septembre.

Adrien Aubert a transmis sa joie de vivre, sa grande sensibilité, son indéniable talent, bref toutes ses qualités charismatiques, envoûtant aisément le public rassemblé vendredi dernier à l’auditorium Montignac.

Citoyen du Monde aux multiples influences, ce Méganticois d’adoption depuis cinq ans a transporté l’auditoire dans un monde musical éclectique, allant de Jean Leloup à Johnny Cash, en passant les Rolling Stones et une interprétation toute personnelle de l’Hallelujah de Leonard Cohen. Plus personnel encore l’art qu’il a de réunir des pièces aussi disparates que La rue Principale des Colocs et It don’t mean a thing (If it ain’t got that swing) de Duke Ellington, conférant à l’improbable mélange une dimension unique.

Adrien est né d’une mère indonésienne et d’un père français. Ici aussi l’union de deux mondes complètement différents. Ici aussi l’artiste manifeste son unicité. Coup de cœur par ailleurs pour la chanson en indonésien si magnifiquement interprétée, dans un style mariant le dépouillement et la plénitude.

Cette prestation forte en émotions était précédée de quelques medleys pleins de rythme assurés par Marie-Claude Beaudoin, qui a su réchauffer l’atmosphère, accompagnée au clavier par son frère Vincent Beaudoin. Une occasion également de faire une incursion dans l’univers musical de cette famille de Lac-Mégantic. Et du même coup dans l’univers d’Adrien, Marie-Claude étant sa «coach» de chant.

Adrien Aubert évoluait sur les planches en compagnie des musiciens Pascal Des Marais, Jocelyn Blanchette et Charles Emmanuel l’Espérance en plus des choristes Marie-Claude Beaudoin et Krystel Mongeau, cette dernière faisait partie de la cuvée 2014 de Mix 4 sur Vrac TV.

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • La résistance s’accentue autour d’un tracé jugé «catastrophique»
    Actualités Sécurité ferroviaire

    La résistance s’accentue autour d’un tracé jugé «catastrophique»

    Rémi Tremblay / 26 mai 2022
  • Au-delà des mots… et de la différence
    Culture Arts visuels

    Au-delà des mots… et de la différence

    Claudia Collard / 25 mai 2022
  • La réflexion sur la voie ferrée se transporte à Lac-Mégantic
    Actualités Sécurité ferroviaire

    La réflexion sur la voie ferrée se transporte à Lac-Mégantic

    Rémi Tremblay / 24 mai 2022
  • Proximité et magie signées Marie Mai
    Culture Musique

    Proximité et magie signées Marie Mai

    Claudia Collard / 24 mai 2022
  • À nous deux Parkinson!
    Actualités Santé

    À nous deux Parkinson!

    Claudia Collard / 19 mai 2022
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. La résistance s’accentue autour d’un tracé jugé «catastrophique»
  2. Aznavour autrement… à Lambton
  3. Un Souper homard payant!
  4. Au-delà des mots… et de la différence
  5. La réflexion sur la voie ferrée se transporte à Lac-Mégantic
  6. Proximité et magie signées Marie Mai
  7. À Doc Humanité: l’histoire tragique de Madame M
Aux portes de l’abdication
Au-delà des mots… et de la différence
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Mécanicien
  2. Poste de service à la clientèle
    Lac-Mégantic
  3. Responsable des réseaux d'aqueduc et d’égout
    Lambton
  4. Assembleur
    Frontenac
  5. Technicien(ne) en production
    Lac-Mégantic
Répertoire des entreprises