Décision difficile mais est-elle vraiment nécessaire?

Une décision émotive a été rendue lors de la rencontre du 29 octobre dernier. Mais est-elle vraiment nécessaire? Si on en croit la mairesse, qui nous a annoncé cette triste nouvelle qu’est la nécessité de démolir les bâtiments encore debout de l’ex centre-ville, il faut procéder ainsi pour s’assurer que dans l’avenir il n’y aura plus d’épanchement de pétrole ou d’huile vers des sous-sols qui, eux, ne sont pas contaminés pour l’instant.

Mais que sait-on des sous-sols des autres bâtisses? En surface, il se pourrait qu’ils ne soient pas tous contaminés mais ils peuvent l’être en profondeur et le pétrole peut resurgir des sols à tout moment ou sur plusieurs années. Soulever chaque bâtisse pour décontaminer leur sous-sol est trop dispendieux et prendrait beaucoup de temps. D’où la nécessité de démolir les bâtiments encore debout.

N’oublions pas, il y a eu une quantité importante de pétrole qui s’est déversée des wagons endommagés. Quelques-uns de ses wagons se sont retrouvés complètement enfouis dans le sol rempli de pétrole. On doit être sûr à 100% et ne prendre aucun risque de laisser aux futures générations, des sols partiellement décontaminés d’où le pétrole pourrait resurgir du passé.

Je ne crois pas que le conseil municipal ait pris cette décision à la légère. Une décision qui provient sans doute de l’expertise du ministère de l’Environnement et de leurs experts. Donc, les conclusions sont sans équivoque et, selon les experts, il pourrait y avoir une possibilité de contamination dans le futur. Un choix déchirant s’offre alors aux élus. Un autre coup dur pour les citoyens et la ville de Lac-Mégantic qui se voit dépouillée complètement d’un centre-ville qui était extrêmement beau, de par son architecture et ses bâtisses patrimoniales.

Je me joins donc à la tristesse des membres du conseil municipal de ne pas avoir eu le choix de prendre cette décision et je déplore que l’on en soit rendu là. Les dommages collatéraux ne cessent de s’accumuler.

Si vous avez regardé l’émission Jobs de bras, l’eau huileuse et le pétrole sont pompés quotidiennement dans le sous-sol de l’édifice Le Frontenac. Et des poches de pétrole, jusqu’alors insoupçonnées, apparaissent encore aujourd’hui, un an après la tragédie.

Non, je ne suis pas un vire-capot. Je ne change pas d’idée concernant les débuts chaotiques de vouloir revitaliser le secteur Fatima. Les quelques mauvaises décisions combinées avec l’ambition démesurée ont causé un retard important pour la reprise économique de la ville et plusieurs citoyens souffrent encore et pour longtemps d’avoir dû quitter leur maison familiale et leur commerce. Et ces négociations, au dire de plusieurs, ne se sont pas toujours faites de manière élégante.

Avant la tragédie, est-ce que la démolition de 14 bâtisses (maisons et commerces) était prévue? On ne le saura jamais car aucun plan ne fut publié concernant la relance de Fatima avant le 6 juillet 2013.

Malgré l’adversité, on peut faire preuve d’empathie. Un n’empêche pas l’autre. Les personnes présentes dans la salle l’autre soir ont démontré beaucoup de sympathie envers la mairesse qui nous a annoncé la triste nouvelle, la voix tremblante, l’émotion dans la gorge. Elle fut chaleureusement applaudie pour son courage de nous annoncer notre prochain deuil à faire et non pour la démolition des bâtiments. Les remarques hargneuses ont fait place à la tristesse, aux chagrins et plusieurs l’ont exprimé en versant des larmes.

Je ne sais pas si ailleurs on a vécu pareille situation. Une dame me disait les larmes aux yeux : «en plus d’avoir perdu la maison familiale sur le boulevard des Vétérans, je vois dérouler plusieurs souvenirs de mon père, oncles et grand-père qui ont participé au développement du centre-ville. Tout cela va disparaître à tout jamais.» Nous assisterons durant plusieurs années à une naissance. Les femmes le savent mieux que moi, une naissance ne se fait pas sans douleur. La naissance d’un autre centre-ville. Oui, je crois sincèrement que le centre-ville va renaître, que des commerces pourront s’y installer et des citoyens pourront y vivre. Je sympathise avec vous tous, citoyens de la Ville de Lac-Mégantic.

Pierre Lebeau
Lac Mégantic

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • Hommage au talent de Dédé Fortin
    Culture

    Hommage au talent de Dédé Fortin

    Claudia Collard / 7 décembre 2022
  • Bassin de rétention: travaux préparatoires
    Actualités Environnement

    Bassin de rétention: travaux préparatoires

    Claudia Collard / 7 décembre 2022
  • Réouverture du Maxi?
    Actualités Économie

    Réouverture du Maxi?

    Claudia Collard / 7 décembre 2022
  • Becoming Chelsea: déroutant d’ingéniosité
    Culture Théâtre

    Becoming Chelsea: déroutant d’ingéniosité

    Claudia Collard / 5 décembre 2022
  • Maison des aînés: bientôt les appels d’offres
    Actualités Santé

    Maison des aînés: bientôt les appels d’offres

    Rémi Tremblay / 30 novembre 2022
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. Hommage au talent de Dédé Fortin
  2. Bassin de rétention: travaux préparatoires
  3. Réouverture du Maxi?
  4. Les Gens Heureux en tournée de Noël
  5. Becoming Chelsea: déroutant d’ingéniosité
  6. Conférence d’une survivante le 6 décembre
  7. Activité créative inspirée des œuvres de Louise Latulipe
Le malaise
Hommage au talent de Dédé Fortin
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Découpage, collage et emballage de médaillons de porcelaine
    Lac-Drolet
  2. Camionneur
    Woburn
  3. intervenant social/intervenante sociale
    dans la MRC du Granit
  4. Moniteur(e) de ski de fond
    Lac-Mégantic
  5. Moniteur(e) de planche a neige
    Lac-Mégantic
Répertoire des entreprises