Au fil du temps», un lieu réconfortant

Au fil du temps», un lieu réconfortant -   : Actualités

Raymonde Lebrun a réalisé un rêve en ouvrant sa boutique Au fil du temps, où elle offre de la laine, mais aussi des produits finis de tricot, et même des cours de tricot de plus en plus populaires. (Photo Ronald Martel)

Collaboration spéciale Ronald Martel

Un nouveau commerce a vu le jour, le 4 septembre 2014, soit la Boutique Au fil du temps, propriété de Raymonde Lebrun, installée à l’avant de sa résidence située au 4942, rue Champlain, à Lac-Mégantic.
Les tricoteuses et autres férues d’artisanat peuvent y trouver principalement toutes sortes de balles de laine véritable, ou d’acrylique, de coton, de mélanges de fibres synthétiques, d’à peu près toutes les couleurs, pour tous les usages… ou presque! Et plusieurs accessoires pour compléter les travaux de tricot, de couture et autres.

Une boutique qui comble les attentes de plusieurs personnes, en terme de passe-temps réconfortant.
«Plusieurs personnes m’ont mentionné que je leur avais sauvé la vie, à la suite de la tragédie du 6 juillet 2013. « On crée quelque chose, on fait de quoi de beau, c’est valorisant, très positif », m’ont-elles dit. Je crois que je suis arrivée dans le bon temps, car des gens en avaient besoin. J’ai vraiment une boutique unique! », décrit Raymonde Lebrun.

Pour elle, c’est une véritable passion, le tricot, surtout au crochet, qu’elle pratique depuis très longtemps, soit près de 35 à 40 ans. « J’ai appris à l'école secondaire de St-Évariste et je dépasse aujourd’hui la cinquantaine! J’ai toujours beaucoup aimé le tricot », évoque-t-elle en souriant.

Cette commis comptable qui travaille à la Ville de Lac-Mégantic depuis plus d’une trentaine d’années, à raison de trois jours et demi par semaine maintenant, se sert de son nouveau commerce comme un tremplin vers la retraite. «J’ai raccourci le temps qui me reste à travailler à la Ville, grâce à ce commerce qui va me fournir un petit revenu lors de ma retraite dans deux à trois ans. J’aurai quelque chose à faire, car je ne me vois pas arrêtée à me tourner les pouces!», ajoute-t-elle en riant de bon cœur.

Elle insiste sur le fait qu’il y a plusieurs façons de jouer avec la laine, avec des aiguilles à tricoter, au crochet, à la fourche ou au tricotin. «Il y en a pour tous les goûts. Au début, je me concentrais sur de la laine plus classique, mais on m’a demandé de la laine plus colorée, des couleurs vives. Je me suis ajustée. Mon inventaire baisse vite, les affaires vont bien. Pour les produits finis, c’est moins rapide. Tout se fait avec de la laine : châle, tuque, chandails, mitaines, pantoufles, sacs, vêtements. C’est illimité!», énumère-t-elle.

Elle reçoit la visite de quatre fournisseurs qui peuvent lui fournir 600 sortes de laine. Elle accepte les commandes sur demande. « Il y a un avantage, ici, par rapport aux commandes sur Internet, parce que les intéressées peuvent toucher à la laine, la voir, en juger la texture, la grosseur du brin… », fait-elle valoir .

Et ce n’est plus vrai que la laine rétrécit toujours, puisque la clientèle a accès à des laines pré-lavées, pré-rétrécies, dans pratiquement toutes les teintes. Versatile la laine, à tous les prix, de 4 $ la balle jusqu’à 18 $ chacune. Laine d’alpaga, de mérinos, de mouton, mélangée de coton, d’acrylique, de polyamides synthétiques de plus en plus présents.

Elle accepte de prendre des contrats pour tricoter des pièces plus complexes, de véritables défis de tricots, des vêtements, des nappes, des murales, etc. Pas très payant, car une nappe tricotée de fil lui a pris 300 heures de travail, un temps fou qu’elle ne pourra monnayer rentablement.
Elle donne aussi des cours de tricot, faisant profiter de son expérience à 24 personnes, à raison de trois soirs où elle reçoit chaque fois huit personnes pour des cours de tricot au crochet.

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • Maison des aînés: bientôt les appels d’offres
    Actualités Santé

    Maison des aînés: bientôt les appels d’offres

    Rémi Tremblay / 30 novembre 2022
  • Dossier Maxi: nouvelle rencontre de conciliation le 5 décembre
    Actualités Économie

    Dossier Maxi: nouvelle rencontre de conciliation le 5 décembre

    Claudia Collard / 29 novembre 2022
  • Bénévoles recherchés à la Maison La Cinquième Saison
    Actualités Société

    Bénévoles recherchés à la Maison La Cinquième Saison

    Claudia Collard / 29 novembre 2022
  • Conflit chez Maxi: le syndicat attend une réponse de Loblaw
    Actualités Économie

    Conflit chez Maxi: le syndicat attend une réponse de Loblaw

    Claudia Collard / 28 novembre 2022
  • Le Train des Fêtes du Canadien Pacifique à Lac-Mégantic
    Actualités

    Le Train des Fêtes du Canadien Pacifique à Lac-Mégantic

    Rémi Tremblay / 24 novembre 2022
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. Activité créative inspirée des œuvres de Louise Latulipe
  2. Junior A: défaite en prolongation
  3. Damoizeaux, ou l’hybridation des styles
  4. Encan des œuvres de Gaston Quirion au profit de la Banque alimentaire
  5. Maison des aînés: bientôt les appels d’offres
  6. Concert de Noël à Piopolis
  7. Dossier Maxi: nouvelle rencontre de conciliation le 5 décembre
Le malaise
Tranches de vie de Guylaine, chansons de Deschamps
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Découpage, collage et emballage de médaillons de porcelaine
    Lac-Drolet
  2. Camionneur
    Woburn
  3. intervenant social/intervenante sociale
    dans la MRC du Granit
  4. Moniteur(e) de ski de fond
    Lac-Mégantic
  5. Moniteur(e) de planche a neige
    Lac-Mégantic
Répertoire des entreprises