Fusion officialisée pour la compagnie Bestar

Fusion officialisée pour la compagnie Bestar -   : Actualités
Les 140 employés actuels de Bestar demeurent à l’emploi de l’entreprise.
Fusion officialisée pour la compagnie Bestar -   : Actualités
À droite, Mario Aubé, le nouveau président et chef de direction de Bestar. À gauche, Gilles Pansera, président sortant et ex-chef de la direction de Bestar.

Collaboration spéciale Ronald Martel

C’est officiel depuis le 29 décembre : Bestar est vendue! Lors de l’assemblée privée des actionnaires de l’entreprise, la fusion avec la compagnie 9310-1574 Québec inc., un groupe d’investisseurs de Sherbrooke, a été entérinée à 86,5 % des votes.

Pour que cette fusion soit officialisée, il fallait que les deux tiers des actionnaires de Bestar y soient favorables.

Le leader de ce groupe d’investisseurs de Sherbrooke, Mario Aubé, a été nommé président et chef de la direction de Bestar, assumant ainsi la pleine responsabilité de la direction de l’entreprise et ce, depuis le lundi 5 janvier.

Les 140 employés actuels de Bestar demeurent à l’emploi de l’entreprise. Le siège social est maintenu à Lac-Mégantic, et sont conservés le logo et l’expertise manufacturière de la compagnie. L’entreprise sera, par ailleurs, radiée de la Bourse des valeurs canadiennes, au cours de la prochaine semaine d’activité boursière.

«Je suis très heureux de pouvoir contribuer à la pérennité d’une entreprise importante pour l’économie de la région de Mégantic et de pouvoir relever un nouveau défi personnel très stimulant. Avec toute l’équipe de Bestar, nous allons continuer à assurer la croissance des activités et le développement de nouveaux produits», a déclaré M. Aubé.

Pour sa part, le président sortant du conseil et ex-chef de la direction de Bestar, Gilles Pansera, s’est montré enchanté du processus de fusion. «L’assemblée des actionnaires s’est très bien passée, ce qui signifiait la privatisation de Bestar, effective à compter du 1er janvier… C’est une bonne nouvelle pour l’économie de Lac-Mégantic, car ce nouveau groupe d’actionnaires va insuffler un nouvel élan à Bestar, avec une contribution du nouveau propriétaire. L’entreprise était à la recherche de nouveaux investisseurs depuis 2011», a précisé

M. Pansera, qui demeure sur le conseil d’administration de Bestar, comme représentant d’un groupe d’actionnaires locaux. «Je serai encore très intéressé au sort de la compagnie, mais je ne serai pas relié aux opérations de tous les jours. Mon rôle exact sera davantage celui d’un conseiller pour assurer une certaine transition.»

La baisse du huard par rapport à la devise américaine, la reprise économique aux États-Unis, une stratégie web payante et un bilan solide ont fait en sorte que les résultats financiers de Bestar pour 2014 ont montré une forte augmentation, ce qui démontre que le vent a tourné pour le fabricant méganticois de meubles prêts-à-assembler, après plusieurs années de misère.

L’offre de rachat du groupe d’actionnaires de Sherbrooke, effectuée le 10 novembre dernier, représentait 2,7 millions $. Elle avait été jugée inéquitable pour les actionnaires par le cabinet comptable PwC. Ce qui a motivé le groupe d’actionnaires à revenir à la charge avec une offre bonifiée pour l’achat des actions et des options en circulation, faisant passer l’offre de 0,18 $ à 0,25 $ pour chaque action ordinaire, et de 1,50 $ à 2,08 $ pour chaque action privilégiée de catégorie « B ».

Le Fonds FTQ, qui a été impliqué dans Bestar durant les 24 dernières années et détenait 31,46 % des actions ordinaires de l’entreprise, et Paulin Tardif, fils du fondateur et ancien président et chef de la direction, qui en possédait 28,06 %, s’étaient engagés à voter en faveur de la fusion. Ils étaient considérés des actionnaires minoritaires et n’ont aucun intérêt dans la nouvelle société issue de la fusion, dont les principaux actionnaires sont Mario Aubé, Mario Beaudoin et un groupe d’investisseurs de Lac-Mégantic, dont Gilles Pansera.

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • Contrats alloués pour la reconversion de l’ancienne scierie
    Actualités Municipalité

    Contrats alloués pour la reconversion de l’ancienne scierie

    Claudia Collard / 2 février 2023
  • Retour du bingo... cette fois à la télé
    Actualités Société

    Retour du bingo... cette fois à la télé

    Rémi Tremblay / 1 février 2023
  • Pas pour demain le train de passagers
    Actualités

    Pas pour demain le train de passagers

    Claudia Collard / 31 janvier 2023
  • Lac en fête sombre, faute de liquidités
    Actualités

    Lac en fête sombre, faute de liquidités

    Rémi Tremblay / 31 janvier 2023
  • Dialogue difficile avec le ministre Alghabra en dehors de Lac-Mégantic
    Actualités Sécurité ferroviaire

    Dialogue difficile avec le ministre Alghabra en dehors de Lac-Mégantic

    Rémi Tremblay / 30 janvier 2023
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. Ori Dagan en concert
  2. Contrats alloués pour la reconversion de l’ancienne scierie
  3. Poésie moderne signée Govrache
  4. Retour du bingo... cette fois à la télé
  5. Pas pour demain le train de passagers
  6. Lac en fête sombre, faute de liquidités
  7. Dialogue difficile avec le ministre Alghabra en dehors de Lac-Mégantic
Notre monde perdu
QW4RTZ: toute une performance!
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. ouvrier agricole
    St-Sébastien
  2. Gestionnaire de la salle de quilles
    Lac-Mégantic
  3. Découpage, collage et emballage de médaillons de porcelaine
    Lac-Drolet
  4. Camionneur
    Woburn
  5. intervenant social/intervenante sociale
    dans la MRC du Granit
Répertoire des entreprises