Réjeanne Théberge dévoile son imaginaire

Réjeanne Théberge dévoile son imaginaire - Claudia Collard : Culture

Réjeanne Théberge expose une trentaine d’œuvres à la Galerie Métissage, des portraits pour la plupart.

Réjeanne Théberge peint depuis 35 ans. Les gens la connaissent surtout pour ses tournesols, ses paysages ou ses arbres. Moins pour ses personnages, qui sont pourtant ses sujets de prédilection. «C’est ce qui me procure le plus de plaisir et qui me définit le mieux.» Sauf que la plupart de ces tableaux n’étaient jamais sortis de son sous-sol. «J’hésitais à les montrer; c’est comme si je dévoilais une partie de mon intimité». Heureusement pour le grand public, l’artiste peintre a fait le grand saut. Ce qui a donné L’imaginaire libéré, exposition montre jusqu’au 15 février à la Galerie Métissage.

Une trentaine d’œuvres trônent sur les murs du 6361 rue Salaberry. Quelques paysages mais surtout des personnages, de caractère et d’univers variés, où le mouvement a quelque chose de théâtral. Réjeanne Théberge qualifie son style d’intuitif. «J’y vais au feeling. Parfois je retire des personnages d’un tableau parce qu’il est trop chargé, d’autres fois je colle du papier ou du sable et je le recommence en entier. Je ne travaille jamais de la même façon; je suis ce qui se présente. Je ne veux pas me cantonner à un genre. Pour créer, il faut être libre.»

Cette liberté, Réjeanne la trouve dans un imaginaire sans limites. Elle voit des personnages dans les veinures d’un plancher de bois, dans un plafond de stuco, dans des coulisses d’eau, dans l’imperfection d’un mur de béton… «Parfois je dessine des barbeaux et il en ressort des personnages. Je fais ça depuis que je suis toute petite. Ça me vient de mon cousin, Jean-Pierre Théberge (aujourd’hui décédé); lorsqu’il venait à la maison il nous demandait de faire des barbeaux et il en ressortait toujours un dessin. Plus j’en faisais, plus il trouvait d’éléments.»

En fait, des personnages lui apparaissent constamment. Une simple marche hivernale et les traces de pas dans la neige se transforment sous ses yeux. «Parfois je dois me retenir tellement c’est toujours présent!», partage-t-elle en souriant. Sans compter qu’un simple coin de plancher peut lui inspirer plusieurs tableaux.

L’imaginaire libéré révèle aussi quelques autoportraits, dont un inspiré d’un rêve. «J’ai rêvé que je me transformais en hibou. Ce rêve ne voulait pas me sortir de la tête. Je ne pouvais pas rester avec ça. Ce tableau a été la façon de me libérer.» Réjeanne se plait aussi à créer des œuvres mettant ses amies en scène. «Chaque année, on fait une fête costumée pour célébrer le jour de l’an. Mes amies deviennent des personnages; quel merveilleux sujet!», évoque-t-elle dans un élan d’enthousiasme. Contagieux l’enthousiasme en plus.

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • Becoming Chelsea: déroutant d’ingéniosité
    Culture Théâtre

    Becoming Chelsea: déroutant d’ingéniosité

    Claudia Collard / 5 décembre 2022
  • Maison des aînés: bientôt les appels d’offres
    Actualités Santé

    Maison des aînés: bientôt les appels d’offres

    Rémi Tremblay / 30 novembre 2022
  • Dossier Maxi: nouvelle rencontre de conciliation le 5 décembre
    Actualités Économie

    Dossier Maxi: nouvelle rencontre de conciliation le 5 décembre

    Claudia Collard / 29 novembre 2022
  • Bénévoles recherchés à la Maison La Cinquième Saison
    Actualités Société

    Bénévoles recherchés à la Maison La Cinquième Saison

    Claudia Collard / 29 novembre 2022
  • Conflit chez Maxi: le syndicat attend une réponse de Loblaw
    Actualités Économie

    Conflit chez Maxi: le syndicat attend une réponse de Loblaw

    Claudia Collard / 28 novembre 2022
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. Becoming Chelsea: déroutant d’ingéniosité
  2. Conférence d’une survivante le 6 décembre
  3. Activité créative inspirée des œuvres de Louise Latulipe
  4. Junior A: défaite en prolongation
  5. Damoizeaux, ou l’hybridation des styles
  6. Encan des œuvres de Gaston Quirion au profit de la Banque alimentaire
  7. Maison des aînés: bientôt les appels d’offres
Le malaise
Becoming Chelsea: déroutant d’ingéniosité
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Découpage, collage et emballage de médaillons de porcelaine
    Lac-Drolet
  2. Camionneur
    Woburn
  3. intervenant social/intervenante sociale
    dans la MRC du Granit
  4. Moniteur(e) de ski de fond
    Lac-Mégantic
  5. Moniteur(e) de planche a neige
    Lac-Mégantic
Répertoire des entreprises