La décontamination sera complétée en mars 2017

La décontamination sera complétée en mars 2017  - Rémi Tremblay : Actualités
Le ministre David Heurtel et le député Ghislain Bolduc.
La décontamination sera complétée en mars 2017  - Rémi Tremblay : Actualités
La démolition des bâtiments se poursuivra durant tout l’hiver. Les fondations et les sols contaminés par le déversement seront excavés au printemps prochain, après la période de dégel.

À sa quatrième visite à Lac-Mégantic depuis qu’il occupe son poste de ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, David Heurtel a présenté, lundi soir, un bilan des travaux qui se veut encourageant. «La situation a beaucoup progressé», a-t-il lancé devant à peine plus d’une trentaine de citoyens qui s’étaient déplacés.

Accompagné de toute une batterie de hauts fonctionnaires de son ministère, d’un représentant de la CSST et de la directrice de la Santé publique en Estrie, Mélissa Généreux, le Ministre a confirmé que l’ensemble des opérations serait complété d’ici mars 2017, pour un coût respectant le chiffre initialement avancé de 200 millions de dollars. «Dans 90% de la zone d’intervention, les travaux de décontamination sont terminés. Depuis le printemps 2014, plus de 280 000 tonnes de sols contaminés ont été excavés et remplacés par des sols propres».

Le choix du traitement biologique des sols comme seule technologie a amené le Ministère a corrigé son plan de match. Les sols excavés du centre-ville et amenés sur les plateformes de décontamination aménagées le long de la voie de contournement ont été remplacés par 53 000 tonnes de terre propre provenant d’un banc d’emprunt local.

Sur la rivière Chaudière, plus aucune contrainte pour les pêcheurs, rapporte Jean-Marc Lachance, responsable du suivi environnemental. Avec son équipe d’experts, il a été à même de constater une diminution de la contamination depuis l’accident de 2013. Encore sous la loupe, les eaux du lac Mégantic aux deux extrémités du parc des Vétérans qui demeurent problématiques, au point de devoir sans doute exiger des interventions cet été.

Au kilomètre 4,5 de la rivière Chaudière des travaux de caractérisation ont été exécutés à l’automne 2014 par nulle autre que World Fuel Services, l’entreprise identifiée comme le propriétaire du pétrole qui s’est déversé au centre-ville le 6 juillet 2013.

World Fuel Services s’est pliée à l’ordonnance ministérielle de l’été 2013 concernant la réalisation de la caractérisation de la rivière Chaudière et celle du lac Mégantic aux mêmes conditions prévues dans un appel d’offres du gouvernement du Québec, qui a ensuite été retiré.

«Le gouvernement ne sera pleinement satisfait que lorsque les entreprises visées par l’ordonnance passeront à l’action et réaliseront l’ensemble des travaux requis, à leurs frais, et paieront pour ceux qui ont déjà été réalisés», avait commenté à l’époque le ministre Heurtel.

À la rencontre publique de lundi, tenue dans le gymnase du Centre sportif Mégantic devant un parterre de chaises en majorité vides, son état-major a rappelé les opérations menées au cours des derniers mois, incluant les travaux de démolition dans le centre-ville sinistré.

«La Ville de Lac-Mégantic et ses citoyens ont fait face, depuis plus d’un an, à de difficiles décisions. Néanmoins, chaque intervention est un pas en avant, une occasion de constater que la situation s’améliore et qu’il faut aborder l’avenir avec optimisme», a déclaré le député de Mégantic, Ghislain Bolduc, à titre de président du comité interministériel sur la relance de Lac-Mégantic.

Rappel de la situation dans cette zone confinée: les travaux de démolition et de réhabilitation dans les blocs 2 et 3 ont débuté en janvier 2015. La démolition des bâtiments se poursuivra durant tout l’hiver. Les fondations et les sols contaminés par le déversement seront excavés au printemps prochain, après la période de dégel, selon le responsable du chantier, Paul Benoît.

À venir au cours de l’été, la réhabilitation des secteurs du bassin d’urgence et de la zone ferroviaire adjacente, derrière la rue Frontenac. Question d’un propriétaire affecté par la destruction de sa résidence, près du parc des Vétérans : quand les terrains seront-ils enfin libérés dans le centre-ville pour la reconstruction des maisons ? Réponse de Paul Benoît : d’ici quelques semaines, peut-être que des portions de territoire le seront. Le propriétaire concerné a dit ne plus croire au discours des politiciens. «Je crois qu’on ne vit plus sur la même planète», a-t-il lancé avant de céder le micro à un autre intervenant.

De l’amiante dans la zone ferroviaire

La directrice régionale de la Santé publique, Mélissa Généreux, n’a pas caché que la découverte de la présence de fibres d’amiante dans les sols excavés de la zone ferroviaire avait poussé son département à évaluer les risques pour la santé de la population et des travailleurs. «Dès lors, on a cessé immédiatement les travaux d’excavation et de transport. On a échantillonné les sols excavés en 2013 et en 2014 et détecté des niveaux de concentration assez faibles. Est-ce que la population a pu être exposée à l’amiante? C’est possible. Est-ce que les travailleurs sur le chantier ont été exposés ou non? Le risque sur la santé est minime, compte tenu qu’il faut une longue exposition, sur plusieurs années, pour que les problèmes se développent.»

La direction de la Santé publique a tout de même recommandé de maintenir les mesures de contrôle des poussières et de surveillance de la qualité de l’air en rapport spécifiquement avec la présence de fibres d’amiante.

En 2016, Québec n’aura pas terminé la décontamination des sols de Lac-Mégantic et la compilation des factures sur les bureaux des comptables que déjà les convois de pétrole à destination des installations d’Irving au Nouveau-Brunswick vont reprendre sur la ligne désormais opérée par Central Maine & Quebec. De quoi inquiéter? «Le BST (Bureau de la sécurité des transports du Canada) fait en sorte que, justement, il y ait des nouvelles directives (aux transporteurs ferroviaires); nous, ce qu’on comprend c’est qu’avec ces nouvelles directives-là, une catastrophe comme celle qui nous amène ici ce soir ne se reproduira pas. On ne mettra pas en danger ni la population ni ceux qui s’affairent à la décontamination, à moins qu’on ait des indications contraires.»

Ironiquement, à peine quelques heures avant la rencontre, un convoi ferroviaire transportant le même pétrole du Dakota du Nord explosait en Virginie, créant des scènes semblables à celles de Lac-Mégantic et obligeant l’évacuation d’un millier de personnes dans les localités tout autour, menacées par un nuage toxique.

Adressez-vous à l’UPAC!

Les coûts de la décontamination à Lac-Mégantic risquent-ils d’être gonflés par des fraudes commises par des entrepreneurs qui ont vu là une façon de faire de l’argent sur le dos des contribuables, a questionné un citoyen. «Si vous avez des informations, des doutes, contactez l’UPAC» a réagi le ministre Heurtel. Au ministère, chaque dollar qui sort est vérifié et contre-vérifié. Par contre, si vous avez ne serait-ce qu’un soupçon de corruption, téléphonez à l’UPAC. C’est là pour ça.»

«On a engagé la firme comptable Ernst & Young pour une vérification la plus rigoureuse possible et s’assurer qu’on va payer ce qu’on doit payer, a renchéri le sous-ministre adjoint, Michel Rousseau. Il y a 1200 questions qui ont été posées aux fournisseurs et 90% des sommes ont été payées à date.» L’équipe comptable qui y travaille à temps plein a dépouillé des caisses et des caisses de documents. En point de presse, dans les minutes qui ont suivi la rencontre,

M. Rousseau a reconnu que le processus «prenait un peu de temps» mais il a confirmé du même souffle que 117 des 128 fournisseurs sur la liste avaient été payés.

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • Fin de la grève chez Maxi
    Actualités Économie

    Fin de la grève chez Maxi

    Claudia Collard / 8 décembre 2022
  • Engouement pour l’actualité astronomique
    Actualités

    Engouement pour l’actualité astronomique

    Rémi Tremblay / 8 décembre 2022
  • Hommage au talent de Dédé Fortin
    Culture

    Hommage au talent de Dédé Fortin

    Claudia Collard / 7 décembre 2022
  • Bassin de rétention: travaux préparatoires
    Actualités Environnement

    Bassin de rétention: travaux préparatoires

    Claudia Collard / 7 décembre 2022
  • Réouverture du Maxi?
    Actualités Économie

    Réouverture du Maxi?

    Claudia Collard / 7 décembre 2022
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. Florilège de Noël à Lambton
  2. Fin de la grève chez Maxi
  3. Une victoire et une défaite pour le Junior A
  4. Engouement pour l’actualité astronomique
  5. Hommage au talent de Dédé Fortin
  6. Bassin de rétention: travaux préparatoires
  7. Réouverture du Maxi?
Le malaise
Hommage au talent de Dédé Fortin
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Découpage, collage et emballage de médaillons de porcelaine
    Lac-Drolet
  2. Camionneur
    Woburn
  3. intervenant social/intervenante sociale
    dans la MRC du Granit
  4. Moniteur(e) de ski de fond
    Lac-Mégantic
  5. Moniteur(e) de planche a neige
    Lac-Mégantic
Répertoire des entreprises