Pour une raison X ou Y, on aime Boucar Diouf!

Pour une raison X ou Y, on aime Boucar Diouf! - Claudia Collard : Culture

Boucar Diouf a fait salle comble à l’auditorium Montignac.

Boucar Diouf a livré un spectacle mémorable le soir du 5 mars à l’auditorium Montignac. Une soirée remplie d’humour où les jeux de mots deviennent poésie, où l’on s’enrichit au contact de ce biologiste de formation. En fait, c’est à l’intelligence humaine que ce conteur émérite fait appel. Et ça, on aime!

Exit le froid (comprendre «frette») persistant! À l’intérieur, tout plein de spectateurs réunis dans une ambiance chaleureuse. Pour un peu, on aurait vu le soleil briller sur la scène accueillant l’artiste d’origine sénégalaise. Une origine dont il se sert abondamment comme élément comparatif avec la culture québécoise, qu’il connaît fort bien puisqu’il réside depuis 24 années dans la province aux hivers rigoureux.
Boucar a monté le spectacle Pour une raison X ou Y en réponse à une grande question de son fils de 7 ans. Le scientifique aux grandes capacités pédagogiques brossera ainsi le portrait des origines des bébés, du monde, de la vie. De cette génétique à laquelle on ne peut échapper mais aussi de cette unicité qu’on porte en chacun de nous.

Boucar Diouf parle d’ovules et de spermatozoïdes mais aussi d’anciennes croyances dites scientifiques, tel le traitement infaillible pour guérir l’hystérie, qui a mené à l’invention du vibromasseur. Évidemment, l’humoriste en beurre épais pour la galerie, qui en redemande inlassablement.

Ses anecdotes sur son choc culturel à l’époque où l’étudiant qu’il était débarquait en terre gaspésienne sont savoureuses à souhait. En plus du choc thermique, la rencontre avec des aspects douteux de la chanson québécoise, où la petite grenouille dit au crapaud… incluant le passage sur les brosses à dents. Puis l’idée de semer du gazon et de le fertiliser pour qu’il pousse bien et de le tondre parce qu’il a trop poussé ne fait pas grand sens pour celui dont les semailles doivent aboutir à la récolte. Amusant Boucar, qui a découvert et adopté le Bungalow. Attachant Boucar, qui confère à l’humour une noblesse artistique.

Son amour pour la langue française- qu’il tord et retord tel un Sol version 21e siècle- n’a d’égal que sa fascination pour la création. Pour ces mères qui portent la vie, pour ces enfants devenus parents et pour ces grands-parents, si riches d’enseignements pour leurs petits-enfants.

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • Les Voix Liées font leur cinéma
    Culture Musique

    Les Voix Liées font leur cinéma

    Rémi Tremblay / 21 mai 2024
  • Tous ensemble pour la salle des Chevaliers!
    Actualités Communauté

    Tous ensemble pour la salle des Chevaliers!

    Claudia Collard / 21 mai 2024
  • Christine Morency: un humour sans complexe
    Culture Humour

    Christine Morency: un humour sans complexe

    Claudia Collard / 21 mai 2024
  • L’église de Woburn toujours sur le marché
    Actualités Immobilier

    L’église de Woburn toujours sur le marché

    Rémi Tremblay / 16 mai 2024
  • Retour en terres intérieures
    Culture Théâtre

    Retour en terres intérieures

    Claudia Collard / 15 mai 2024
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. Les Voix Liées font leur cinéma
  2. Tous ensemble pour la salle des Chevaliers!
  3. Christine Morency: un humour sans complexe
  4. L’église de Woburn toujours sur le marché
  5. Retour en terres intérieures
  6. Inquiétudes à l'approche de la 31e saison des A's
  7. Pour 50 000$ de sourires: un succès collectif
Virage numérique sans déraper
Christine Morency: un humour sans complexe
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Coordonnateur aux pièces
    Lac-Mégantic
  2. Directeur.trice du Service récréatif, de la culture et de la vie active
    Lac-Mégantic
  3. Adjoint.e administratif.ive
    Lac-Mégantic
  4. Coordonnateur.trice en bâtiments écoénergiques
    Lac-Mégantic
  5. Directeur.trice Service Incendie
    Lac-Mégantic
Répertoire des entreprises