Chapelle du rang 1

Une vision d’avenir… ou pas !

Loin de moi l’idée de contester les évidences qui approchent. Nous devons, de concert avec les décideurs, revoir nos schémas de vie et d’opération que ce soit dans nos vies personnelles ou dans la gestion de nos entreprises. L’ère du gaspillage éhonté tire à sa fin. Il nous faut nous responsabiliser et trouver des solutions innovatrices et durables.

La «pauvreté» du Québec (discours de certains) est inexcusable quand on fait le bilan de nos talents et de nos richesses dans cet immense territoire (quatre fois l’Allemagne) que nous occupons. Ce qu’il nous manque, c’est une exploitation cohérente de nos capacités, laquelle se doit d’être appuyée par des entrepreneurs et des mécanismes de soutien efficaces tant politiques que sociaux. Il faut oser et y croire !
Je me permets d’utiliser cet espace public hebdomadaire pour vous faire part d’une intervention que le Groupe Dostie a faite auprès de diverses instances pour les sensibiliser à des enjeux d’avenir.

«Lac-Mégantic, mars 2015. M. Robert Poëti, Ministère des Transports, Édifice de la Haute-Ville, 700, boulevard René-Lévesque Est, 29e étage, Québec (Québec G1R 5H1.

Monsieur. Les médias nous font part de la prochaine augmentation des tarifs d’électricité de 2,9%. En parallèle, nous apprenons qu’Hydro-Québec vend «notre» électricité à rabais aux Américains. Aussi, elle doit financer le manque à gagner des parcs éoliens. Il y a de quoi y perdre son latin. Il serait grand temps de revoir nos politiques énergétiques et enclencher pour de bon l’électrification de nos transports et en faire profiter les citoyens payeurs de taxes.

Dans cette ligne de pensée, nous croyons qu’un bel avenir se dessine dans le transport scolaire si tant soit peu on décide de s’investir comme société avant-gardiste et «vertement» responsable. En effet, la compagnie Lion de St-Jérôme offre sur le marché un tout nouvel autobus scolaire muni par des moteurs électriques d’une conception à laquelle Hydro-Québec a participé. La plupart des composantes de ce véhicule (la carlingue en particulier) viennent de fabricants québécois. Il est évident que tous y gagneraient à supporter ces entrepreneurs du Québec.

À ce stade, je vous rappelle que dans ma lettre précédente (datée du 17 décembre 2014), je nous rappelais que la clause de 13 ans de durée de vie autorisée des véhicules actuels répond mal aux paramètres du marché et qu’une extension de celle-ci, garantie par un suivi rigoureux de la SAAQ, au niveau des inspections, permettrait une meilleure rentabilité aux transporteurs. Et pourquoi pas bonifier les autobus Lion (construites en produits composites ne corrodant pas) d’une prolongation supplémentaire ou d’un quelconque avantage fiscal à l’achat! La plupart du temps, les mécaniques sont à niveau mais les carlingues rouillées et nous devons nous en départir après le délai prescrit.

Espérant avoir su attirer votre attention et aidé à faire avancer le Québec.

André C. Tanguay
Président et directeur général
Groupe Dostie
c.c. Marc Bédard- Ministère de l’Éducation- Ministère des Ressources naturelles- Hydro-Québec Développement

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • La résistance s’accentue autour d’un tracé jugé «catastrophique»
    Actualités Sécurité ferroviaire

    La résistance s’accentue autour d’un tracé jugé «catastrophique»

    Rémi Tremblay / 26 mai 2022
  • Au-delà des mots… et de la différence
    Culture Arts visuels

    Au-delà des mots… et de la différence

    Claudia Collard / 25 mai 2022
  • La réflexion sur la voie ferrée se transporte à Lac-Mégantic
    Actualités Sécurité ferroviaire

    La réflexion sur la voie ferrée se transporte à Lac-Mégantic

    Rémi Tremblay / 24 mai 2022
  • Proximité et magie signées Marie Mai
    Culture Musique

    Proximité et magie signées Marie Mai

    Claudia Collard / 24 mai 2022
  • À nous deux Parkinson!
    Actualités Santé

    À nous deux Parkinson!

    Claudia Collard / 19 mai 2022
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. La résistance s’accentue autour d’un tracé jugé «catastrophique»
  2. Aznavour autrement… à Lambton
  3. Un Souper homard payant!
  4. Au-delà des mots… et de la différence
  5. La réflexion sur la voie ferrée se transporte à Lac-Mégantic
  6. Proximité et magie signées Marie Mai
  7. À Doc Humanité: l’histoire tragique de Madame M
Aux portes de l’abdication
Au-delà des mots… et de la différence
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Mécanicien
  2. Poste de service à la clientèle
    Lac-Mégantic
  3. Responsable des réseaux d'aqueduc et d’égout
    Lambton
  4. Assembleur
    Frontenac
  5. Technicien(ne) en production
    Lac-Mégantic
Répertoire des entreprises