Chapelle du rang 1

Derrière la Petite Séduction, de grands bénévoles

Derrière la Petite Séduction,  de grands bénévoles - Claudia Collard : Actualités

Les membres du comité organisateur local et de l’équipe de production. À l’avant: Katy Cloutier, Nancy Therrien, Chantal Fillion, Élisabeth Denis, Louise Leblanc et Robert Bureau. Deuxième rangée: Benoit Léger (producteur), Stéfanie Bélisle (assistante à la réalisation), Geneviève Loiselle (chef recherchiste), Sébastien Guindon (scénariste), Bianca Cliche et Régent Charland. Derrière: Michel Tardif, André Samson, Raphael Malo (réalisateur) et Richard Michaud. Absents sur la photo: Karine Dubé et Réjean Campagna. (Photo Claude Grenier)

C’est le mercredi 22 avril, 20h, sur les ondes d’ICI Radio-Canada, que sera diffusée l’émission de La Petite Séduction tournée à Lac-Mégantic. La responsable du comité organisateur, Bianca Cliche, profite de l’occasion pour souligner la tâche colossale accomplie par l’équipe de bénévoles, dont les membres ont œuvré sans relâche, avant et pendant le tournage, effectué sur trois jours en octobre dernier.

L’équipe de production d’Attraction Images et des Méganticois qui ont donné de leur temps à l’aventure se réuniront le soir même de la diffusion pour regarder ensemble l’émission. Une émission que plusieurs internautes ont pu déjà visionner en version allongée via Tout.tv. Oui Bianca a elle aussi succombé à la tentation. Une fois. Et même si l’envie est forte de récidiver, elle entend bien résister jusqu’au 22 avril, à l’instar de certains membres du comité organisateur qui ont choisi de préserver l’effet de surprise.

L’édition méganticoise de La Petite Séduction, qui ouvrira du même coup la 10e saison de l’émission, offre un portrait touchant de la communauté, où les gens sont à l’avant-plan. Preuve que la richesse d’un lieu passe avant tout par ses résidants. Pas de voyeurisme, ni d’apitoiement. Que du sentiment et une bonne dose d’humour. Rien à voir avec le sensationnalisme.

C’est justement l’image que le comité organisateur souhaitait projeter. Une image forte, livrant un message d’espoir. «Je tiens à remercier tous les membres du comité. Nous avons tenu plusieurs rencontres à partir du 18 août, certains sont même sortis de leurs vacances. On a eu des réunions une fois par semaine jusqu’au tournage, parfois le vendredi en fin de journée, parfois le samedi matin… Tout le monde était présent, tout le monde était de bonne humeur. C’était très intense comme préparation», relate Bianca Cliche, qui ne tarit pas d’éloges à l’endroit de ses coéquipiers. «Oui j’ai assuré la coordination mais plusieurs éléments du tournage ont été rendus possibles grâce à l’implication de tous les membres du comité: la grande tablée au centre-ville, la présentation sur Donald Morrison à la polyvalente… Il y a eu aussi tous les membres de la bande à Frank et de la chorale Les Voies Liées qui ont contribué à l’émission, les élèves de polyvalente qui ont assuré le service à la grande tablée, les chanteurs et musiciens à la Baie-des-Sables…», cite la responsable du comité organisateur, qui évalue à 400 le nombre de personnes qui ont mis la main à la pâte, tant sur le plan de la préparation que lors du tournage.

Bianca ne doute pas un instant que les téléspectateurs d’ailleurs auront un coup de cœur pour Lac-Mégantic et ses gens en visionnant l’émission. «Chaque segment a sa force. Par exemple, lors du Mégantic-tac-toe, les couleurs sont tellement belles avec le coucher de soleil sur le lac; je ne peux pas croire que quelqu’un de l’extérieur qui regarde ça n’aura pas le goût de venir nous voir! L’idée c’était de démontrer que malgré ce qu’on a vécu, il y a ici des gens de cœur, des gens qui sourient, qui regardent vers l’avenir.»

Au-delà du résultat à la télévision, Bianca Cliche avoue retirer énormément sur le plan humain de cette expérience collective. Pour elle, l’émission est à l’image de la collaboration. Celle unissant l’équipe de production et les organisateurs locaux et les liens qui, au fil des semaines, se sont tissés serrés au sein de son comité. «Ça fait 13 ans que je demeure ici mais c’est maintenant que j’ai vraiment l’impression de prendre racine à Lac-Mégantic. Si on veut bien de moi, je vais être une méganticoise d’adoption!», conclut-elle.

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • À nous deux Parkinson!
    Actualités Santé

    À nous deux Parkinson!

    Claudia Collard / 19 mai 2022
  • Le Cinéma Mégantic complète sa transition numérique
    Actualités Économie

    Le Cinéma Mégantic complète sa transition numérique

    Rémi Tremblay / 18 mai 2022
  • Marilyn Ouellet, candidate solidaire dans Mégantic
    Actualités Politique

    Marilyn Ouellet, candidate solidaire dans Mégantic

    Rémi Tremblay / 18 mai 2022
  • Julie et Sylvie posent un geste du cœur de 115 km
    Actualités Société

    Julie et Sylvie posent un geste du cœur de 115 km

    Claudia Collard / 16 mai 2022
  • Dans la bulle d’Anne-Élisabeth Bossé
    Culture Humour

    Dans la bulle d’Anne-Élisabeth Bossé

    Claudia Collard / 16 mai 2022
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. À Doc Humanité: l’histoire tragique de Madame M
  2. À nous deux Parkinson!
  3. Le Cinéma Mégantic complète sa transition numérique
  4. Marilyn Ouellet, candidate solidaire dans Mégantic
  5. Tout un spectacle avec Andréanne A. Malette!
  6. Julie et Sylvie posent un geste du cœur de 115 km
  7. Dans la bulle d’Anne-Élisabeth Bossé
Monsieur l’ambassadeur
Dans la bulle d’Anne-Élisabeth Bossé
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Technicien(ne) en production
    Lac-Mégantic
  2. Plusieurs postes disponibles
    Lac-Mégantic
  3. Intervenant(e) et animateur(trice)
    Lac-Mégantic
  4. Conseiller(ère) en boutique
    Nantes
  5. Mécanicien(ne) de véhicules de loisirs
    Nantes
Répertoire des entreprises