Recyc-Québec

Pas très populaire la vision touristique!

Pas très populaire la vision touristique! - Claudia Collard : Actualités

La zone touristique (violet) occupe une bonne partie du boulevard des Vétérans.

Quelque 300 personnes ont pris part à la consultation publique qui mènera le 1er juin à l’adoption de règlements qui définiront l’allure que prendra le secteur confiné du centre-ville lorsque celui-ci sera ouvert à la construction. Plusieurs des citoyens qui ont pris la parole ont émis certaines réserves, lorsqu’ils ne se sont pas carrément opposés à la transformation du boulevard des Vétérans en zone touristique.

Le défi du conseil municipal de Lac-Mégantic sera de taille. Conjuguer environnement vert et tranquille avec vitalité économique n’est pas une mince affaire. «Le conseil travaille toujours pour le mieux-être de ses citoyens. Soyez-en assurés», a indiqué la mairesse Colette Roy Laroche au terme d’une rencontre chargée en émotion.

Au-delà des propos, le ton des commentaires émis faisait souvent appel aux cordes sensibles. «On parle d’écologie mais si on amène les motoneiges et les VTT au centre-ville, on n’est plus dans l’écologie. Et comme citoyen, je ne m’y reconnais pas. Pourquoi l’hôtel ne peut pas aller sur Frontenac? C’est chez nous, on devrait être bien chez nous. J’ai l’impression que le boulevard des Vétérans nous échappe», a transmis Paul Dostie.

Même son de cloche chez plusieurs autres citoyens, dont André Tanguay, qui juge inconcevable qu’on privilégie les touristes au détriment des Méganticois. «Le boulevard des Vétérans, ça appartient aux gens de Mégantic, pas à ceux de Montréal», a-t-il mentionné, souhaitant qu’on privilégie au moins un gabarit plus modeste sur le boulevard des Vétérans, afin que les résidants de la rue Frontenac ne soient pas privés de la vue sur le lac. Pour l’instant, le projet de règlement autorise une hauteur maximale de 12 mètres dans les deux secteurs.

«Tant qu’à avoir tout rasé, pourquoi pas des construction en escaliers pour préserver la vue sur le lac du côté de Frontenac?», suggère Andréanne Veilleux. Celle dont le bureau de notaire a été détruit dans la tragédie fait valoir qu’il lui serait difficile de se relocaliser dans le secteur, qui n’autorise les bureaux qu’aux étages supérieurs. «Ça me prendrait un ascenseur et on a une voûte… Je trouve que pour les promoteurs, il y a beaucoup d’étapes à franchir et peu de latitude.»

Réalité souvent mentionnée, hormis les sommets thématiques, jamais il n’a été question de donner une vocation touristique au parc des Vétérans lors des rencontres de participation citoyenne destinées au grand public. Au terme du processus consultatif, il a été établi qu’on voulait une ville pour les citoyens d’abord mais ouverte aux touristes. Pour Micheline Théroux, il semble que c’est l’inverse qui se produit. «J’ai l’impression de perdre le parc. On donne le plus beau aux touristes et nous autres, en arrière…» Pour Robert Bellefleur, les plans présentés donnent l’impression d’un centre-ville «conçu par des étrangers pour des étrangers.»

S’il est d’avis qu’il faut davantage exploiter le filon que représente la clientèle voyageant en VHR, Pascal Hallé se questionne sur l’avenir de la promenade Papineau. «Oui, il nous faut des infrastructures touristiques mais je me demande comment on pourra alimenter autant de nouveaux restaurants et débits de boisson sur le boulevard des Vétérans quand on a de la misère à garder ceux qui existent déjà», émet le président de la Chambre de commerce région de Mégantic. En tant que propriétaire d’un bar de la rue Papineau, il avoue que la vocation touristique pressentie pour le boulevard des Vétérans l’inciterait grandement à s’y relocaliser une fois son bail dans les condos commerciaux venu à échéance. «Il y a un risque d’avoir un dentier auquel il manque des dents sur Papineau.»

L’éventuelle fermeture de la rue Milette a causé quelques déceptions, notamment de la part de son «président», Jérôme Dubé, qui considère qu’on oublie les gens de son quartier en les obligeant à faire un détour via Victoria ou Stearns. Guy Saint-Pierre, commerçant de la rue Papineau, craint pour sa part que les condos de la promenade soit délaissés au profit du secteur nord de la ville avec ce nouveau cul-de-sac, en plus de s’inquiéter pour la fluidité du trafic éventuellement causée par la Place des artistes qui sera aménagée sur le boulevard des Vétérans.

De son côté, Pierre Paquet, qui a perdu son frère le 6 juillet, trouve exagéré l’espace vert dégagé autour du mémorial en hommage aux victimes de la tragédie. «Ce serait blessant pour les familles des victimes que la première chose qu’ils voient en arrivant sur la rue Frontenac, ce soit le mémorial. Mettez-vous à leur place», a renchéri Gilbert Carette.

«Présenter ces plans représentait un grand défi pour le conseil. Nous avons entendu les gens s’exprimer avec émotion. Ce que nous avons vécu est une tragédie innommable et reconstruire ce qui est disparu n’est pas aussi simple qu’on peut se l’imaginer. Nous avons entendu ce que vous avez dit mais notre objectif est de reconstruire en mieux. Nous sommes devant une situation loin d’être facile. C’est un grand défi qui nous revient», a conclu la mairesse Colette Roy-Laroche.

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • À nous deux Parkinson!
    Actualités Santé

    À nous deux Parkinson!

    Claudia Collard / 19 mai 2022
  • Le Cinéma Mégantic complète sa transition numérique
    Actualités Économie

    Le Cinéma Mégantic complète sa transition numérique

    Rémi Tremblay / 18 mai 2022
  • Marilyn Ouellet, candidate solidaire dans Mégantic
    Actualités Politique

    Marilyn Ouellet, candidate solidaire dans Mégantic

    Rémi Tremblay / 18 mai 2022
  • Julie et Sylvie posent un geste du cœur de 115 km
    Actualités Société

    Julie et Sylvie posent un geste du cœur de 115 km

    Claudia Collard / 16 mai 2022
  • Dans la bulle d’Anne-Élisabeth Bossé
    Culture Humour

    Dans la bulle d’Anne-Élisabeth Bossé

    Claudia Collard / 16 mai 2022
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. À Doc Humanité: l’histoire tragique de Madame M
  2. À nous deux Parkinson!
  3. Le Cinéma Mégantic complète sa transition numérique
  4. Marilyn Ouellet, candidate solidaire dans Mégantic
  5. Tout un spectacle avec Andréanne A. Malette!
  6. Julie et Sylvie posent un geste du cœur de 115 km
  7. Dans la bulle d’Anne-Élisabeth Bossé
Monsieur l’ambassadeur
Dans la bulle d’Anne-Élisabeth Bossé
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Technicien(ne) en production
    Lac-Mégantic
  2. Plusieurs postes disponibles
    Lac-Mégantic
  3. Intervenant(e) et animateur(trice)
    Lac-Mégantic
  4. Conseiller(ère) en boutique
    Nantes
  5. Mécanicien(ne) de véhicules de loisirs
    Nantes
Répertoire des entreprises