Rail: des craintes persistent !

Rail: des craintes persistent ! - Rémi Tremblay : Actualités
En pente prononcée, le rail est plus sollicité surtout dans la montée. Ce qui accélère la détérioration de certaines pièces.
Rail: des craintes persistent ! - Rémi Tremblay : Actualités
Rail: des craintes persistent ! - Rémi Tremblay : Actualités
Rail: des craintes persistent ! - Rémi Tremblay : Actualités
Rail: des craintes persistent ! - Rémi Tremblay : Actualités
Rail: des craintes persistent ! - Rémi Tremblay : Actualités
Rail: des craintes persistent ! - Rémi Tremblay : Actualités
Rail: des craintes persistent ! - Rémi Tremblay : Actualités
Rail: des craintes persistent ! - Rémi Tremblay : Actualités
Rail: des craintes persistent ! - Rémi Tremblay : Actualités
Rail: des craintes persistent ! - Rémi Tremblay : Actualités
Rail: des craintes persistent ! - Rémi Tremblay : Actualités
Rail: des craintes persistent ! - Rémi Tremblay : Actualités
Rail: des craintes persistent ! - Rémi Tremblay : Actualités

Le citoyen Robert Bellefleur est loin d’être rassuré par les interventions menées ces dernières semaines par la compagnie de chemin de fer Central Maine & Québec sur un tronçon de la voie ferrée, entre la rue Victoria et l’entrée nord de la ville, derrière le quartier résidentiel de Baie-des-Sables.

Selon lui, là où la pente est la plus accentuée, le rail continue de présenter des signes d’usure avancée. Malgré l’existence de deux comités de citoyens, le Comité de vigilance et SécuRail, M. Bellefleur tient à dénoncer personnellement les failles dans la sécurité ferroviaire, en alertant directement les médias et les politiciens sur ce qu’il considère toujours un obstacle à la reprise normale du trafic de matières dangereuses sur cette voie reliant Montréal à Saint-Jean, au Nouveau-Brunswick.

Dans le secteur problématique, l’absence de plusieurs clous, des dormants pourris et la présence d’un ponceau passant sous la voie ferrée minée par l’érosion.
Robert Bellefleur multiplie les visites guidées du secteur où passent régulièrement, chaque semaine, de nombreux wagons de gaz propane, d’acide sulfurique et d’autres matières dangereuses.

Le message qu’il répète: «Le train doit passer ailleurs qu’ici!».

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • Becoming Chelsea: déroutant d’ingéniosité
    Culture Théâtre

    Becoming Chelsea: déroutant d’ingéniosité

    Claudia Collard / 5 décembre 2022
  • Maison des aînés: bientôt les appels d’offres
    Actualités Santé

    Maison des aînés: bientôt les appels d’offres

    Rémi Tremblay / 30 novembre 2022
  • Dossier Maxi: nouvelle rencontre de conciliation le 5 décembre
    Actualités Économie

    Dossier Maxi: nouvelle rencontre de conciliation le 5 décembre

    Claudia Collard / 29 novembre 2022
  • Bénévoles recherchés à la Maison La Cinquième Saison
    Actualités Société

    Bénévoles recherchés à la Maison La Cinquième Saison

    Claudia Collard / 29 novembre 2022
  • Conflit chez Maxi: le syndicat attend une réponse de Loblaw
    Actualités Économie

    Conflit chez Maxi: le syndicat attend une réponse de Loblaw

    Claudia Collard / 28 novembre 2022
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. Becoming Chelsea: déroutant d’ingéniosité
  2. Conférence d’une survivante le 6 décembre
  3. Activité créative inspirée des œuvres de Louise Latulipe
  4. Junior A: défaite en prolongation
  5. Damoizeaux, ou l’hybridation des styles
  6. Encan des œuvres de Gaston Quirion au profit de la Banque alimentaire
  7. Maison des aînés: bientôt les appels d’offres
Le malaise
Becoming Chelsea: déroutant d’ingéniosité
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Découpage, collage et emballage de médaillons de porcelaine
    Lac-Drolet
  2. Camionneur
    Woburn
  3. intervenant social/intervenante sociale
    dans la MRC du Granit
  4. Moniteur(e) de ski de fond
    Lac-Mégantic
  5. Moniteur(e) de planche a neige
    Lac-Mégantic
Répertoire des entreprises