Bestar investit dans l’innovation et le commerce électronique

Bestar investit dans l’innovation et le commerce électronique - Rémi Tremblay : Actualités

La présence chez Bestar, mardi, du ministre délégué aux Petites et Moyennes Entreprises, à l’Allègement réglementaire et au Développement économique régional, Jean-Denis Girard, est venue ficeler une nouvelle phase de modernisation de l’entreprise de la rue Villeneuve, redevenue privatisée en début d’année. Québec a confirmé une aide financière de 1 300 000$ sur un projet d’acquisition d’équipements spécialisés totalisant 2 190 000$.

L’addition d’une perceuse de haute technologie permet aux dirigeants de Bestar d’augmenter sa croissance, en grande partie sur les marchés américains, encouragée en cela par un taux de change favorable. Depuis le début de l’année, le nombre d’emplois y est passé de 125 à près de 150.
Le soutien gouvernemental comprend un prêt de 700 000$ d’Investissement Québec ainsi qu’un prêt sans intérêt de 500 000$ attribué dans le cadre du Fonds d’aide à l’économie de Lac-Mégantic.

«Notre gouvernement est fier de soutenir le projet de Bestar qui, en plus de créer des emplois de qualité, permettra à l’entreprise d’accroître sa productivité et de poursuivre sa croissance, en misant notamment sur son fort potentiel d’exportation», a déclaré le ministre Girard.

Il s’agit du cinquième projet soutenu par le Fonds d’aide à l’économie de Lac-Mégantic qui a investi jusqu’à maintenant environ 20% des 10 millions de dollars dont il est doté. Son président, Max-Alix Bossé, a précisé que deux autres projets se trouvaient déjà sur la table des fonctionnaires, attendant le feu vert.

L’administrateur de Bestar, Gilles Pansera, reconnaît d’emblée que ces nouveaux investissements vont permettre à l’entreprise, fondée en 1948, de prendre un nouveau virage, d’améliorer ses processus de fabrication et de réduire les goulots d’étranglement sur la chaîne de montage. «Nous sommes fiers de nos designs et de nos collections. Cette usine-là était conçue, à l’origine, pour de très grands volumes. Maintenant, nous fabriquons des lots d’une dizaine de meubles et plus que nous exportons partout en Amérique, jusque sur la côte ouest. Innovation et flexibilité sont devenues nos grandes forces», reconnaît l’administrateur, bien déterminé à poursuivre la modernisation de l’usine de la rue Villeneuve.

Au-delà de 80% des ventes des produits Bestar, les meubles de bureau aussi bien que les lits escamotables devenus un «must» en Californie, se font via le commerce en ligne par les sites des grands distributeurs, tel Costco. «Le business n’a plus de frontière, d’ajouter M. Pansera. Il faut donc être imaginatif, être plus présent dans les médias sociaux. On espère être capable d’escalader de plus gros sommets encore.»

Si l’entrepreneur reconnaît que Bestar s’est tout de même bien sorti de la crise économique de 2005-2008, le prochain défi sera celui de trouver de la main-d’œuvre pour cette usine en pleine croissance. «D’après les plus récentes statistiques, le taux de chômage ici est de 4%. Il nous faut donc amener de la main-d’œuvre et tout mettre en œuvre pour devenir le leader nord-américain dans notre domaine.»

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • La reconversion des Victorines
    Actualités Immobilier

    La reconversion des Victorines

    Rémi Tremblay / 18 janvier 2021
  • Retour en classe en mode «COVID+»
    Actualités Éducation

    Retour en classe en mode «COVID+»

    Claudia Collard / 18 janvier 2021
  • La Ville adapte ses services aux nouvelles mesures de confinement
    Actualités Municipalité

    La Ville adapte ses services aux nouvelles mesures de confinement

    Claudia Collard / 18 janvier 2021
  • Le calme total après 20h
    Actualités

    Le calme total après 20h

    Rémi Tremblay / 14 janvier 2021
  • Problèmes d’érosion à nouveau signalés
    Actualités Environnement

    Problèmes d’érosion à nouveau signalés

    Rémi Tremblay / 14 janvier 2021
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. La reconversion des Victorines
  2. Les diplômés du campus Lac-Mégantic s’illustrent
  3. Retour en classe en mode «COVID+»
  4. La Ville adapte ses services aux nouvelles mesures de confinement
  5. Le calme total après 20h
  6. Problèmes d’érosion à nouveau signalés
  7. Recensement des oiseaux de Noël
Ni soumis, ni rebelle!
L’art libre de Diane Boulet
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Travailleur(se) acéricole recherché
    Ste-Marguerite-de-Lingwick
  2. Opérateur de travaux publics
    Nantes
  3. Graphiste
  4. Mécanicien
    Lac-Mégantic
  5. Adjoint(e) à l’aménagement
    Lac-Mégantic
Répertoire des entreprises