Recyc-Québec

La Marche citoyenne du 11 octobre prend toute son importance

Il y avait foule à l’hôtel de ville lors de la dernière séance du conseil de Ville présidée par Mme Colette Roy-Laroche. Des membres de la Coalition des citoyens et organismes engagés pour la sécurité ferroviaire (CCOESF) y assistaient en attente de réponses à des demandes présentées quelques semaines auparavant.

Il y avait de l’électricité dans l’air et l’émotion était palpable chez les citoyens venus assister à cette réunion de départ. Il y a eu des remerciements, de la reconnaissance, des larmes et même de la poésie. La mairesse a livré un discours d’adieu touchant qui a suscité de nombreux applaudissements de la part de la foule.

Nous ne voulons pas jeter de l’ombre sur cette soirée. Cependant, il faut reconnaître que les membres de la Coalition sont repartis les mains vides et plutôt frustrés. Ils ont essuyé un refus pour la demande d’injonction concernant les produits dangereux, ils ont essuyé un refus pour l’examen de la voie ferrée par une compagnie indépendante et ils ont essuyé un refus pour leur demande d’analyse géotechnique de la capacité portante des rails et des sols aux endroits jugés problématiques.

Que des réponses négatives la même journée, à la même réunion. Le conseil répond que leurs décisions ont été basées sur la déclaration de Transport Canada à l’effet que la voie ferrée de Lac-Mégantic est conforme et sécuritaire. La Ville n’a pas de document officiel écrit versé au dossier, mais elle se contente d’une déclaration verbale.

Suite à notre demande déposée en août dernier, la Ville a tenu à ce que la Central Maine and Quebec Railway (CMQR) répare un ponceau à 300 mètres des rues Baie-des-Sables et Lacourcière. La CMQR refusa, on le sait, nous nous attendions à ce que la Ville, en plus de manifester son mécontentement à la CMQR, aurait logé une plainte auprès du Bureau de la sécurité des transports et du même coup à Transport Canada.
Ce soir de dernière, la Ville ne voyait plus le ponceau comme dangereux. La voie ferrée est sécuritaire, dixit Transport Canada. Ce même Transport Canada qui a veillé scrupuleusement à notre sécurité le 6 juillet 2013. A-t-on protégé certains coupables?

Même discours avec la CMQR. Pas question de remplacer ni ce ponceau, ni l’autre datant du XIXe siècle, cela peut attendre car ils ne sont pas dangereux selon leurs analyses, confidentielles soit dit en passant.
Notre sécurité a-t-elle été prise en considération lorsque, suite au gel du nombre d’inspecteurs du transport de matières dangereuses (TMD), le fédéral a fait passer le ratio d’un inspecteur TMD par 31 chargements de wagon-citerne de pétrole brut à un inspecteur par 10 000 chargements? Non coupables le gouvernement conservateur, les dirigeants de la défunte MMA? De nombreux cheminots nord-américains manifesteront et réclameront justice à Chicago, le 12 octobre prochain, devant le Consulat canadien.

Bien sûr, la Ville mise sur la voie de contournement pour régler le problème une fois pour toutes. Le facteur économique du parc industriel a aussi pesé lourd dans les décisions prises suite à nos demandes. N’y a-t-il pas également un enjeu économique, environnemental et humanitaire à préserver notre beau lac, fierté des Méganticois, moteur du tourisme estival, garant du maintien des valeurs immobilières et de la qualité de l’eau des nombreuses municipalités et villes situées en aval?

S’il fallait qu’un convoi déraille exactement à l’endroit du ponceau mis en cause et que le contenu des citernes se répande dans le lac, plongeant les citoyens dans une autre tourmente, qu’est-ce que l’ancien conseil de Ville aurait à nous dire, aurait à répondre à sa population? « Nous voulions bien faire », mais ça n’aura pas été suffisant.

Et vous, seriez-vous des nôtres à la Marche du 11 octobre pour une vraie sécurité ferroviaire et le 15, pour une voie de contournement? Nous, nous y serons aux deux. À nous citoyens de manifester notre volonté de changement et notre droit à la sécurité et à la justice.

André Lachapelle, André Blais, Robert Bellefleur

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • La résistance s’accentue autour d’un tracé jugé «catastrophique»
    Actualités Sécurité ferroviaire

    La résistance s’accentue autour d’un tracé jugé «catastrophique»

    Rémi Tremblay / 26 mai 2022
  • Au-delà des mots… et de la différence
    Culture Arts visuels

    Au-delà des mots… et de la différence

    Claudia Collard / 25 mai 2022
  • La réflexion sur la voie ferrée se transporte à Lac-Mégantic
    Actualités Sécurité ferroviaire

    La réflexion sur la voie ferrée se transporte à Lac-Mégantic

    Rémi Tremblay / 24 mai 2022
  • Proximité et magie signées Marie Mai
    Culture Musique

    Proximité et magie signées Marie Mai

    Claudia Collard / 24 mai 2022
  • À nous deux Parkinson!
    Actualités Santé

    À nous deux Parkinson!

    Claudia Collard / 19 mai 2022
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. La résistance s’accentue autour d’un tracé jugé «catastrophique»
  2. Aznavour autrement… à Lambton
  3. Un Souper homard payant!
  4. Au-delà des mots… et de la différence
  5. La réflexion sur la voie ferrée se transporte à Lac-Mégantic
  6. Proximité et magie signées Marie Mai
  7. À Doc Humanité: l’histoire tragique de Madame M
Aux portes de l’abdication
Au-delà des mots… et de la différence
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Mécanicien
  2. Poste de service à la clientèle
    Lac-Mégantic
  3. Responsable des réseaux d'aqueduc et d’égout
    Lambton
  4. Assembleur
    Frontenac
  5. Technicien(ne) en production
    Lac-Mégantic
Répertoire des entreprises