Vaut mieux en pleurer!

Parce que le cas qui me préoccupe me porte beaucoup plus à pleurer qu'à rire. En effet, un humoriste ne devrait-il pas nous faire rire aux larmes et non provoquer le désespoir de quelqu'un d'autre, de surcroit un enfant?

Vous aurez compris que je m'interroge sur le cas «Mike Ward vs Jérémy Gabriel». La question n'est pas simple et mérite qu'on s'y arrête. Un humoriste, et par le fait même, tout citoyen de notre pays, a-t-il le droit de tout dire pour faire rire? Quand on vit dans un pays où la démocratie et le droit à la liberté de parole sont des gains acquis au prix de nombreuses batailles juridiques, je serais mal venu d'empêcher qui que ce soit de dire quoi que ce soit et ce n'est d'aucune façon le questionnement qui m'habite.

Mike Ward peut dire tout ce que bon lui semble, sur les personnages qu'il veut et avec autant de sacres et de blasphèmes qu'il désire. Cela semble de plus en plus la norme de nombreux humoristes qui ont la cote. Il n'y a pas si longtemps, tout le monde avait en horreur de se faire «sacrer par la tête», que ce soit par le boss, par un parent ou par le voisin. Aujourd'hui, on paie à gros prix des humoristes pour aller les écouter sacrer pendant 90 minutes et le nombre de rires dans la salle de spectacle semble directement proportionnel au nombre de sacres sur la scène.

Mais le problème est ailleurs. Quand un humoriste en est rendu à se moquer de l'infirmité d'un enfant vulnérable qui n'a surtout pas demandé à porter le fardeau de sa différence et que cela déclenche des rires, je suis sans mot. Ce ne sont pas les propos de l'humoriste en question qui me font pitié. C'est quand, comme société, on encourage ce genre d'humour en portant aux nues ces humoristes, que je me questionne sur notre degré de civilité et de jugement. Les mêmes propos transmis sur internet par n'importe quel ado auraient été interprétés comme étant de l'intimidation. Par un humoriste, dans une salle de spectacle, cela devient de l'Art. Pire encore, on appelle ça de l'humour! Vaut mieux en pleurer...

Guy Gagnon
Lac-Mégantic

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • Fin de la grève chez Maxi
    Actualités Économie

    Fin de la grève chez Maxi

    Claudia Collard / 8 décembre 2022
  • Engouement pour l’actualité astronomique
    Actualités

    Engouement pour l’actualité astronomique

    Rémi Tremblay / 8 décembre 2022
  • Hommage au talent de Dédé Fortin
    Culture

    Hommage au talent de Dédé Fortin

    Claudia Collard / 7 décembre 2022
  • Bassin de rétention: travaux préparatoires
    Actualités Environnement

    Bassin de rétention: travaux préparatoires

    Claudia Collard / 7 décembre 2022
  • Réouverture du Maxi?
    Actualités Économie

    Réouverture du Maxi?

    Claudia Collard / 7 décembre 2022
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. Florilège de Noël à Lambton
  2. Fin de la grève chez Maxi
  3. Une victoire et une défaite pour le Junior A
  4. Engouement pour l’actualité astronomique
  5. Hommage au talent de Dédé Fortin
  6. Bassin de rétention: travaux préparatoires
  7. Réouverture du Maxi?
Le malaise
Hommage au talent de Dédé Fortin
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Découpage, collage et emballage de médaillons de porcelaine
    Lac-Drolet
  2. Camionneur
    Woburn
  3. intervenant social/intervenante sociale
    dans la MRC du Granit
  4. Moniteur(e) de ski de fond
    Lac-Mégantic
  5. Moniteur(e) de planche a neige
    Lac-Mégantic
Répertoire des entreprises