La sécurité ferroviaire, une voie à suivre

Il y a une vigile de tous les instants concernant l'état de la voie ferrée. C'est bien, vous faites du beau travail. Il faut éveiller les consciences et sensibiliser la population du Québec, voire même du Canada, de l'importance de la sécurité ferroviaire, puisque des matières dangereuses y circuleront dans l'avenir en nombre grandissant.

Les résidants de Lac Mégantic et des environs ont droit à ce que toutes les mesures de sécurité soient prises et que les normes soient respectées par Transport Canada et la CMQR. Grâce à la demande de Sécu-rail et du Comité de vigilance des citoyens, la CMQR est venue apporter quelques correctifs et il sont repartis la conscience tranquille, ayant la bénédiction de Transport Canada les appuyant pour les correctifs apportés mais qui semblent insuffisants selon Sécu-rail. Lors de la tenue de la séance du conseil de ville le 21 septembre, la mairesse nous apprenait que la CMQR ne viendra pas réparer le ponceau qui pourrait causer le renversement d'un convoi tellement il est vétuste et endommagé. Elle tenté en vain de parler à un responsable de Transport Canada, mais en cette période d’élection qui coûte une fortune, personne n'est disponible pour nous aider.

Sécu-rail aimerait bien qu'un juge impose une injonction à la compagnie CMQR interdisant le passage des matières dangereuses tant et aussi longtemps que les rails ne seront pas réparés de la façon la plus sécuritaire possible. Mais la question que je me pose est celle-ci: juridiquement est-ce possible d’empêcher une compagnie de transporter des convois de pétroles sur «ses» voies ferrées? Il faudrait que la justice établisse la preuve hors de tout doute raisonnable que la CMQR, intentionnellement, fasse montre de négligence en refusant d'en faire plus afin de rassurer les citoyens sur l'intégrité de ses rails. Pour se défendre, ils auront plusieurs experts et avocats qui diront que les rails (et ils arriveront à le prouver) sont sécuritaires et ce, malgré certains écarts. C'est David contre Goliath.

Pour l'instant, la CMQR transporte le pétrole sur d'autres voies ferrées contournant sur plusieurs centaines de kilomètres la ville de Lac-Mégantic. Ce qui occasionne des coûts élevés pour la compagnie. Mais elle ne le fera pas longtemps. La compagnie pourrait très bien augmenter le prix du transport de son pétrole et ainsi continuer de contourner la ville de Lac-Mégantic. Le transport du pétrole par train augmente de façon exponentielle: de 200 000 à 600 000 barils par jours vont circuler par train et/ou oléoduc. Et c'est ce qui est le plus rentable pour une compagnie de chemins de fer. Beaucoup plus que de transporter des matières sèches.

Contrôlons ce que l'on peut contrôler en réduisant notre consommation de pétrole. Je vois beaucoup de personnes circulant avec de grosses cylindrées qui consomment beaucoup d'essence. Réduisons l'utilisation de l'auto. Quand vous le pouvez, marcher, utiliser un vélo. Favorisons le covoiturage.
En cette période d'austérité, croire que le gouvernement va dépenser 150 ou 200 millions de dollars pour construite une voie ferroviaire de contournement est à mon avis utopique. Le gouvernement coupe dans l'éducation, les services de santé (manque de personnel pour prendre soin de nos personnes âgées dans les CHSLD), les écoles, les logements sociaux.

Il y a de plus en plus d'élèves avec de sérieux problèmes d'apprentissage, de trouble de l'attention, de décrochage et d'autres problèmes rendant le travail des enseignants encore plus difficile. Un prof me disait que sur une classe de 32 élèves, 10 d’entre eux nécessitaient l'intervention de professionnels pour aider ces élèves mais ces service n'existent plus à causent des coupures. Plusieurs établissements scolaires tombent en ruine.

Alors, pourquoi la voie ferrée de contournement à Lac-Mégantic deviendrait tout à coup la priorité des priorités? À cause de la pente? À cause des victimes? Non, il n'y a jamais eu d'accident ferroviaire à Lac-Mégantic causé par la pente. Un train ne dévalera pas la pente si on applique suffisamment de freins sur le convoi et si ce dernier est stationné sur la voie de service.

Le mauvais état des rails (pire avec la MMA) et la pente ne sont pas responsables de la tragédie. Et ils ne prendront pas en compte le nombre de victimes pour que le gouvernement justifie une voie ferroviaire de contournement. Et si, dans une grande ville, un déraillement survenait faisant 2 000 morts, détruisant sur son passage école, garderie, hôpital etc. faudra-t-il redessiner la ville au complet pour éviter que le train, avec de faibles probabilités, déraille de nouveau au même endroit?

Avant la tragédie, de longs convois de pétrole circulaient déjà sur les voies ferrées de MMA en piètre état et rien n'est arrivé. Et pourtant, personne n'a sonné l'alarme et toute la population, moi compris, savions que les rails étaient mal entretenus et qu'il existait un réel potentiel de déraillement. Un citoyen m'avait dit un jour en regardant ces lourds convoies passer, qu’il ne faudrait pas que quelque chose arrive. Et c'est malheureusement survenu.

Il y a eu 47 victimes directes et deux autres victimes indirectes. Les blessures saignent toujours laissant des cicatrices éternelles.

Pierre Lebeau
Lac Mégantic

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • Becoming Chelsea: déroutant d’ingéniosité
    Culture Théâtre

    Becoming Chelsea: déroutant d’ingéniosité

    Claudia Collard / 5 décembre 2022
  • Maison des aînés: bientôt les appels d’offres
    Actualités Santé

    Maison des aînés: bientôt les appels d’offres

    Rémi Tremblay / 30 novembre 2022
  • Dossier Maxi: nouvelle rencontre de conciliation le 5 décembre
    Actualités Économie

    Dossier Maxi: nouvelle rencontre de conciliation le 5 décembre

    Claudia Collard / 29 novembre 2022
  • Bénévoles recherchés à la Maison La Cinquième Saison
    Actualités Société

    Bénévoles recherchés à la Maison La Cinquième Saison

    Claudia Collard / 29 novembre 2022
  • Conflit chez Maxi: le syndicat attend une réponse de Loblaw
    Actualités Économie

    Conflit chez Maxi: le syndicat attend une réponse de Loblaw

    Claudia Collard / 28 novembre 2022
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. Becoming Chelsea: déroutant d’ingéniosité
  2. Conférence d’une survivante le 6 décembre
  3. Activité créative inspirée des œuvres de Louise Latulipe
  4. Junior A: défaite en prolongation
  5. Damoizeaux, ou l’hybridation des styles
  6. Encan des œuvres de Gaston Quirion au profit de la Banque alimentaire
  7. Maison des aînés: bientôt les appels d’offres
Le malaise
Becoming Chelsea: déroutant d’ingéniosité
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Découpage, collage et emballage de médaillons de porcelaine
    Lac-Drolet
  2. Camionneur
    Woburn
  3. intervenant social/intervenante sociale
    dans la MRC du Granit
  4. Moniteur(e) de ski de fond
    Lac-Mégantic
  5. Moniteur(e) de planche a neige
    Lac-Mégantic
Répertoire des entreprises