Centre-ville: Spa Visa-Beauté Santé va de l’avant!

Centre-ville: Spa Visa-Beauté Santé va de l’avant! - Rémi Tremblay : Actualités
Angèle Godbout imagine déjà son centre, sur cet emplacement, l’un des plus beaux endroits du centre-ville à reconstruire. Angèle Godbout imagine déjà son centre, sur cet emplacement, l’un des plus beaux endroits du centre-ville à reconstruire.
Centre-ville: Spa Visa-Beauté Santé va de l’avant! - Rémi Tremblay : Actualités
Le futur bâtiment, dont la mise en chantier est prévue au printemps 2016.

À force de patience et de persévérance, Angèle Godbout voit se profiler l’avenir tel qu’elle l’envisageait déjà au lendemain de la tragédie. D’ici trois semaines, elle lancera les appels d’offres pour la construction de son centre Visa-Beauté Santé & Spa, au coin Stearns et des Vétérans, à l’emplacement même où se situait l’Eau Berge. Un bâtiment de 2990 pieds carrés sur deux étages, avec bains extérieurs et vue imprenable sur le lac. «Ça valait le coût d’attendre», dit celle qui a célébré l’an dernier les 30 ans de son commerce, dans le local temporaire situé sur la rue Laval, où elle a rapidement aménagé deux semaines après la tragédie.

La promesse d’achat du terrain, trois fois plus grand que celui qu’elle occupait sur la rue Frontenac, a été signée. Le permis de construction devrait bientôt suivre. Le projet, certifié LEED, devrait être mis en chantier dès le printemps 2016 pour une ouverture attendue à l’automne.

Angèle Godbout transporte précieusement avec elle les plans de l’architecte Carl Charron d’Atelier 5, de Rivière-du-Loup, dont elle a retenu les services au terme d’une tournée des centres de santé au Québec. La découverte du spa urbain de l’Hôtel Lévesque de Rivière-du-Loup l’a convaincue.

Au premier étage, on y trouvera des salles de soins esthétiques et de massothérapie, ainsi que la salle d’entraînement disposant de tous les appareils de la gamme de Danièle Henkel. Au second plancher, des espaces pour la formation médico-esthétique, en collaboration avec l’Entreprise Danièle Henkel. «On va travailler beaucoup avec le complexe hôtelier», insiste l’entrepreneure.

Un centre de beauté et santé à la fine pointe de son domaine, amalgamé à un spa urbain qui bénéficiera d’un plus fort achalandage de clientèle touristique, espère-t-elle. À l’heure actuelle, le Centre Visa-Beauté Santé compte 80% de sa clientèle provenant de Lac-Mégantic et la région.

La collaboration entre l’esthéticienne et la dragonne Danièle Henkel remonte à 2004, avec l’achat d’un premier appareil d’endermologie. Puis, d’autres ont suivi, dont le Huber Motion Lab intégré dix ans plus tard à son offre de traitements sans chirurgie, tous approuvés par Santé Canada.

Des bains extérieurs

Au lendemain de la tragédie, Angèle Godbout a toujours gardé le cap pour un retour au centre-ville, sur le même terrain qu’elle occupait. En septembre 2014, elle présentait à la Ville une première esquisse architecturale. Mais il a été déterminé que le Bloc 1, près du pont Agnès allait prendre une vocation institutionnelle plutôt que commerciale. «C’est à ce moment-là qu’on m’a plutôt proposé le boulevard des Vétérans.» Après des mois à talonner l’hôtel de ville avec des appels téléphoniques et des visites régulières, voilà qu’elle prenait une pause de réflexion. Silence radio total qui a inquiété le personnel municipal. «Ils m’ont écrit qu’ils s’étonnaient de mon silence!» En réalité, le terrain proposé offre encore plus d’avantages en terme de potentiel d’achalandage, avec la proximité du parc des Vétérans, juste en face, et séparé du futur complexe hôtelier par le bâtiment de Bell. Avec trois fois plus de terrain, l’idée de bains extérieurs tel un spa urbain pouvait voir le jour. Les plans extérieurs ne sont pas encore définis, mais Angèle Godbout imagine trois bains. Il reste à confier la faisabilité de son projet innovateur à l’ingénieur chargé du dossier, Mario Blais de la firme WSP.

«J’aime regarder en avant, jamais en arrière! Et je ne suis pas inquiète pour l’avenir de Lac-Mégantic», assure l’entrepreneure locale, très fière de revenir là où elle a débuté l’aventure, en 1984. Elle occupait alors un petit local de la rue Frontenac, face au B&B Curb, à l’endroit où, plus tard, l’Eau Berge allait agrandir ses unités de location.

Si elle a hâte au printemps ? «Chaque jour, j’emprunte le boulevard des Vétérans pour me rendre compte à quel point j’ai le plus bel endroit du centre-ville !»

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • Oleanna: l’affrontement des monologues
    Culture Théâtre

    Oleanna: l’affrontement des monologues

    Claudia Collard / 23 juin 2021
  • L’été conjugué en vert
    Actualités Santé

    L’été conjugué en vert

    Rémi Tremblay / 23 juin 2021
  • Le CAB du Granit: Ancré dans la communauté depuis 35 années
    Actualités Société

    Le CAB du Granit: Ancré dans la communauté depuis 35 années

    Claudia Collard / 23 juin 2021
  • Les Marcheurs d’étoiles reconnus à l’échelle provinciale
    Culture

    Les Marcheurs d’étoiles reconnus à l’échelle provinciale

    Claudia Collard / 22 juin 2021
  • La lavande, parmi les passions de Linda!
    Actualités Société

    La lavande, parmi les passions de Linda!

    Rémi Tremblay / 22 juin 2021
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. Oleanna: l’affrontement des monologues
  2. L’été conjugué en vert
  3. Le CAB du Granit: Ancré dans la communauté depuis 35 années
  4. Les Marcheurs d’étoiles reconnus à l’échelle provinciale
  5. La lavande, parmi les passions de Linda!
  6. Avec Olivier Martineau, tout est Parfa!
  7. La Coalition entendue à Ottawa
Discriminés encore!
Oleanna: l’affrontement des monologues
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. ON RECRUTE
    Lac-Mégantic
  2. 3 POSTES DISPONIBLES
    Lac-Mégantic
  3. Cuisinier.ère communautaire
    Lac-Mégantic
  4. Dessinateur(trice) en architecture
    St-Sébastien
  5. Électricien industriel
    St-Sébastien
Répertoire des entreprises