Recyc-Québec

Les gérants d’estrade du centre-ville

Je lis avec désolation les débats qui animent les passions sur les destinées du futur centre-ville. Je suis originaire de la grande région de Lac-Mégantic et grandi en périphérie du centre-ville pendant 18 ans.
Avant la tragédie, le centre-ville s’était métamorphosé au fil des années, apportant des améliorations de la trame urbaine, en harmonisant les façades sur le plan architectural, fleurissant les lampadaires. Les citoyens et anciens résidents étaient fiers de leur centre-ville. Le centre-ville était à l’image des citoyens, avec fierté et modestie selon les moyens financiers et la grosseur de la ville.

Après la tragédie, plusieurs décisions ont été prises avec toute l’urgence qui nécessitait pour une telle destruction massive d’un bâti urbain, en assurant un rétablissement des services de base pour desservir la population (épicerie, pharmacie, pont alternatif (etc). Par la suite, un certain «syndrome de grandeur de projection titanesque» d’un centre-ville au goût international en oubliant les origines et le vécus des citoyens qui ont marché ce centre-ville. Faire des comparaisons avec la ville de Paris, avenue des Champs Élysées, ça manque de modestie et de réalisme.

La destruction de tous les bâtiments a évacué tout l’historique patrimonial d’une communauté. Je comprends le geste de la décontamination des sous-sols et fondations mais cette contamination n’avait quand même pas migré jusqu’au deuxième étage. Une conservation des façades et du bâti existant aurait pu se faire pour certains immeubles significatifs afin d’avoir un rappel historique. De vouloir tout galvaniser, aseptiser et de rendre contemporain le centre-ville, on passe à côté de l’identité et des origines de ce centre-ville représentatif des Cantons de l’Est. La ville de Lac-Mégantic aurait pu passer à l’histoire en relevant le défi de conserver et de mise en valeur après sinistre du bâti partiellement détruit sans nécessairement faire «table rase».

Pour ce qui concerne les pistes cyclables, débat disproportionné et élément de discorde, je suis amateur de vélo et j’en ai parcouru des kilomètres en milieu urbain. L’attrait d’une piste cyclable est son environnement naturel, un parc, un bord de l’eau, une marina et non une artère commerciale. Je pense que le centre-ville sera très bien desservi par la piste longeant le boulevard des Vétérans. Une piste cyclable comme sur la portion très commerciale de Maisonneuve au centre-ville de Montréal, a sa place mais nous sommes à des années-lumière de la concentration d’édifices à bureaux et cette piste devient une alternative à la congestion automobile.

La notion d’un centre-ville sans stationnement sur l’artère principale est utopique car la notion d’une ville-centre de services offerts à une population non seulement locale mais des environs desservant plusieurs villages nécessite une automobile et non nécessairement un vélo. De plus, cette configuration n’aura aucune utilité pendant la saison hivernale.

En terminant, j’espère comme l’a si bien fait la ville de Chicoutimi après une destruction partielle de son centre-ville lors du déluge de 1996, des insertions en granit au sol soient installées. Ceci rappelle les numéros civiques des bâtiments détruits par la force de la nature, pour rappeler aux générations futures qu’il y avait vie à cet endroit avant la catastrophe.

Richard Bédard

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • Au-delà des mots… et de la différence
    Culture Arts visuels

    Au-delà des mots… et de la différence

    Claudia Collard / 25 mai 2022
  • La réflexion sur la voie ferrée se transporte à Lac-Mégantic
    Actualités Sécurité ferroviaire

    La réflexion sur la voie ferrée se transporte à Lac-Mégantic

    Rémi Tremblay / 24 mai 2022
  • Proximité et magie signées Marie Mai
    Culture Musique

    Proximité et magie signées Marie Mai

    Claudia Collard / 24 mai 2022
  • À nous deux Parkinson!
    Actualités Santé

    À nous deux Parkinson!

    Claudia Collard / 19 mai 2022
  • Le Cinéma Mégantic complète sa transition numérique
    Actualités Économie

    Le Cinéma Mégantic complète sa transition numérique

    Rémi Tremblay / 18 mai 2022
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. Un Souper homard payant!
  2. Au-delà des mots… et de la différence
  3. La réflexion sur la voie ferrée se transporte à Lac-Mégantic
  4. Proximité et magie signées Marie Mai
  5. À Doc Humanité: l’histoire tragique de Madame M
  6. À nous deux Parkinson!
  7. Le Cinéma Mégantic complète sa transition numérique
Aux portes de l’abdication
Au-delà des mots… et de la différence
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Technicien(ne) en production
    Lac-Mégantic
  2. Plusieurs postes disponibles
    Lac-Mégantic
  3. Intervenant(e) et animateur(trice)
    Lac-Mégantic
  4. Conseiller(ère) en boutique
    Nantes
  5. Mécanicien(ne) de véhicules de loisirs
    Nantes
Répertoire des entreprises