Recyc-Québec

Les frères Labbé dans les hautes sphères mathématiques

Les frères Labbé dans les hautes sphères mathématiques  -   : Actualités

Sébastien Labbé (à gauche) et son frère Jean-Philippe devant le Musée du Louvre en France.

Deux diplômés du Centre d’études collégiales de Lac-Mégantic (CECLM), les frères Jean-Philippe et Sébastien Labbé, se distinguent dans les hautes sphères des mathématiques mondiales. Jean-Philippe poursuit des études postdoctorales à l’Institut Einstein de mathématiques de l’Université hébraïque de Jérusalem alors que Sébastien étudie à l’Université de Liège en Belgique grâce à une bourse postdoctorale Marie Curie.

Les deux Méganticois ont publié plusieurs articles et prononcé de nombreuses conférences. Dans un récent article qu’ils ont co-écrit concernant une possible «généralisation d’un théorème de Perron (1907) au sujet des valeurs propres de matrices à coefficients positifs…», ils remercient l’enseignant du CECLM, Mario Doyon, qui a stimulé leur intérêt pour une carrière en mathématiques. «Il nous a motivés à en apprendre toujours plus sur les mathématiques et à trouver la beauté d’un problème et de sa résolution, mentionne Jean-Philippe. Il a entretenu notre plaisir à faire des maths et nous a convaincus qu’une carrière dans le domaine était possible.»

Jean-Philippe Labbé a suivi les traces de son mentor en complétant un baccalauréat en mathématiques à l’Université Laval au cours duquel il a passé deux sessions à l’étranger, une à Budapest et l’autre à Moscou. Après sa maîtrise à l’UQAM, il a fait sa thèse de doctorat à l’Université libre de Berlin. Il doit à un professeur rencontré au Japon son embauche comme chercheur postdoctoral à l’Université de Jérusalem.
Le mathématicien a eu l’occasion de prononcer des conférences au Japon, en Corée et aux États-Unis et de participer à des séminaires en France, en Espagne, en Allemagne et en Belgique. «Les frontières n’existent pas en mathématiques. Nous pouvons travailler avec des gens de partout», ajoute celui qui parle couramment le français, l’anglais et l’allemand, qui maîtrise le russe et peut se débrouiller en espagnol et en hébreux.

Le parcours de Sébastien est tout aussi impressionnant. Un baccalauréat en mathématiques à l’Université de Sherbrooke ponctué d’une session d’études à Moscou et suivi d’un stage de coopération internationale au Mali. Maîtrise à l’UQAM, doctorat en informatique-mathématiques aux universités de Paris, Diderot et Liège, en Belgique.

«Mario Doyon a aussi eu un rôle déterminant dans mon orientation, explique celui qui pensait se diriger vers le génie mécanique. Il m’a démontré que je pourrais être heureux à faire des mathématiques». La France, la Finlande, la République Tchèque, l’Italie et les Etats-Unis sont autant de pays qu’il a pu visiter dans le cadre de conférences qu’il a prononcées.

Sébastien voue une deuxième passion, l’Ultimate frisbee, ce sport qui se joue sur un terrain de football avec le célèbre disque volant. Il a participé à la création des règlements, du championnat québécois et de la Fédération québécoise dont il a d’ailleurs été président. Il a pris part à 150 tournois. Il a été membre de l’équipe canadienne en 2009 et a participé à deux championnats du monde. Il est l’entraîneur d’une équipe française et le dirigeant d’une ligue en Belgique.

Il n’y a pas non plus que les mathématiques dans la vie de Jean-Philippe qui est un passionné du vélo. Il s’intéresse aussi au Ultimate Frisbee, à l’escalade, à la poésie française, au théâtre absurde et au rock progressif.

Les deux frères avouent que leur domaine de recherche n’est pas facile à saisir pour les non-initiés. Même si les découvertes sur lesquelles ils travaillent ne s’appliquent pas vraiment à des choses concrètes de la vie de monsieur Tout-le-monde, elles seront fort utiles pour les mathématiciens qui désirent résoudre d’autres problèmes. «Les liens que nous explorons entre les groupes de Coexter et la théorie des systèmes dynamiques permettent quand même de créer de belles images qui sont disponibles sur mon site Internet», conclut Jean-Philippe Labbé.

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • À nous deux Parkinson!
    Actualités Santé

    À nous deux Parkinson!

    Claudia Collard / 19 mai 2022
  • Le Cinéma Mégantic complète sa transition numérique
    Actualités Économie

    Le Cinéma Mégantic complète sa transition numérique

    Rémi Tremblay / 18 mai 2022
  • Marilyn Ouellet, candidate solidaire dans Mégantic
    Actualités Politique

    Marilyn Ouellet, candidate solidaire dans Mégantic

    Rémi Tremblay / 18 mai 2022
  • Julie et Sylvie posent un geste du cœur de 115 km
    Actualités Société

    Julie et Sylvie posent un geste du cœur de 115 km

    Claudia Collard / 16 mai 2022
  • Dans la bulle d’Anne-Élisabeth Bossé
    Culture Humour

    Dans la bulle d’Anne-Élisabeth Bossé

    Claudia Collard / 16 mai 2022
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. À Doc Humanité: l’histoire tragique de Madame M
  2. À nous deux Parkinson!
  3. Le Cinéma Mégantic complète sa transition numérique
  4. Marilyn Ouellet, candidate solidaire dans Mégantic
  5. Tout un spectacle avec Andréanne A. Malette!
  6. Julie et Sylvie posent un geste du cœur de 115 km
  7. Dans la bulle d’Anne-Élisabeth Bossé
Monsieur l’ambassadeur
Dans la bulle d’Anne-Élisabeth Bossé
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Technicien(ne) en production
    Lac-Mégantic
  2. Plusieurs postes disponibles
    Lac-Mégantic
  3. Intervenant(e) et animateur(trice)
    Lac-Mégantic
  4. Conseiller(ère) en boutique
    Nantes
  5. Mécanicien(ne) de véhicules de loisirs
    Nantes
Répertoire des entreprises