Génération en marche?

La statistique est encourageante. Élections Canada nous apprend que le taux de participation des 18-24 ans à l’élection fédérale de 2015, donc les jeunes qui, en grande majorité, prenaient part pour la première fois à l’exercice démocratique, a bondi de plus de 18%, soit 57,1%, comparativement à 38,8% en 2011. Il s’agit de la plus importante augmentation pour ce groupe d’âge depuis qu’Élections Canada a commencé à publier les données démographiques sur la participation, en 2004.

Faut dire que l’an dernier les enjeux étaient de taille; les conservateurs de Stephen Harper piquaient du nez et avaient visiblement fait leur temps à Ottawa, alors que les libéraux de Justin Trudeau jouissaient d’un vent favorable qui gonflait leurs voiles un peu partout au pays. Tout rendait encore plus attrayant le rendez-vous électoral d’automne, pour tous les groupes d’âges! Même leurs aînés sont restés fidèles à leur bonne habitude et sont allés aux urnes faire leur devoir. Dans une proportion de 73,7% du groupe d’âge des 55-64 ans et 78,8% des 65-74 ans. Donc, doit-on en conclure, les jeunes adultes deviennent plus attentifs aux combats politiques. Réjouissons-nous !

Les attentes envers le nouveau député Luc Berthold n’étaient pas énormes, considérant qu’il siège dans l’opposition, mais il n’a pas déçu jusqu’à présent. Même dans le dossier du rail, il a su faire sa place à Ottawa et mené le dossier du transport ferroviaire sans faire trop de vagues. Avec son groupe du Comité des transports, de l’infrastructure et des collectivités, il peut encore amener Transports Canada à aller plus loin dans ses interventions pour sécuriser davantage le transport ferroviaire à travers le pays.

Et ici, qu’est-ce qui se passe? Est-ce que le combat pour un avenir ferroviaire meilleur est encore d’actualité? Paraît que les deux tiers de la population vivent encore sur les antidépresseurs. Pas les plus jeunes, j’imagine. Pas non plus la Coalition des citoyens et organismes engagés pour la sécurité ferroviaire puisque ses porte-parole gardent le cap: la voie de contournement ferroviaire à tout prix, mais n’y voyez pas une résignation, disent-ils, à ce que Lac-Mégantic demeure un point de passage de l’autoroute transcanadienne du pétrole. La Coalition, c’est tout un groupe de retraités ou de semi-retraités qui refusent de baisser les bras. Qui tiennent le flambeau, envers et malgré tout!

Vous êtes-vous déjà demandé ce que Lac-Mégantic serait devenue si le drame avait été évité ce fameux soir-là? Il y aurait des trains de pétrole au quotidien, de plus en plus chargé. On l’oublie déjà mais ça faisait à peine 18 mois que cette nouvelle marchandise roulait sur les rails du centre-ville. Et tout laissait croire à l’époque que le trafic allait augmenter encore et encore.

Puis, la malédiction! Puis, 47 fantômes sont venus hanter une industrie qui menait d’une main de fer l’économie des pays producteurs de pétrole. Lac-Mégantic est devenue, par la force des choses, un point tournant dans l’histoire! Un aveu qu’on n’avait pas du tout conscience du mur qu’inévitablement on allait nous faire frapper de plein fouet.

Si la Coalition se bat encore, si elle émeut et ameute l’opinion publique, si elle invite les groupes écologiques à se joindre au rassemblement du 10 juillet, c’est parce que les discours rassurants du ministre Marc Garneau et du président de CMQR, John Giles, n’ont pas réussi à calmer les inquiétudes. Certes, avec la pression exercée, la compagnie de chemin de fer a beaucoup investi dans l’amélioration de ses infrastructures, Transports Canada s’est senti forcé de se montrer plus à l’affût des problèmes, pas juste en réaction. Souvent, par contre, on sent que les autorités utilisent deux langages, l’un pour rassurer les citoyens, l’autre pour rassurer la compagnie. Et qui fait le plus de bruit pour la vigilance? Des retraités ou sur le bord de l’être!

Peut-être que, maintenant, les plus jeunes vont vouloir prendre leur place dans le mouvement du 10 juillet. Peut-être que, cette fois, ils vont vouloir assurer la relève et porter à bout de bras les bannières et les pancartes.

Je voyais l’autre jour sur une vidéo du Regroupement vigilance hydrocarbures beaucoup de têtes blanches! Peut-être est-il temps que les 18-35 ans viennent gonfler les troupes et manifester leur appui à ceux qui prennent la rue pour éveiller les consciences faciles à endormir. Peut-être est-il temps que la Ville accepte la présence de la Coalition comme un allié dont l’objectif principal qui est l’obtention d’une voie de contournement ferroviaire et non pas un adversaire devant qui il convient de dresser des obstacles.

De toute évidence, la Ville n’est pas chaude à l’idée du rassemblement du 10 juillet. «Nous croyons inappropriée l’occupation de la voie ferrée, assortie de plusieurs banderoles et le dépôt de plusieurs centaines de toutous sur l’emprise même de la voie ferrée, nous ne pouvons autoriser ce rassemblement. Nous mettrions les participants et les citoyens en danger», écrit le maire Jean-Guy Cloutier, dans une lettre adressée à Robert Bellefleur, soulignant du même coup la décision de tous les membres du conseil de ne pas participer à cette mobilisation.

Un objectif commun, mais la Ville préfère la démarche politique à l’occupation citoyenne de la rue et de la voie ferrée !

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • Maison des aînés: bientôt les appels d’offres
    Actualités Santé

    Maison des aînés: bientôt les appels d’offres

    Rémi Tremblay / 30 novembre 2022
  • Dossier Maxi: nouvelle rencontre de conciliation le 5 décembre
    Actualités Économie

    Dossier Maxi: nouvelle rencontre de conciliation le 5 décembre

    Claudia Collard / 29 novembre 2022
  • Bénévoles recherchés à la Maison La Cinquième Saison
    Actualités Société

    Bénévoles recherchés à la Maison La Cinquième Saison

    Claudia Collard / 29 novembre 2022
  • Conflit chez Maxi: le syndicat attend une réponse de Loblaw
    Actualités Économie

    Conflit chez Maxi: le syndicat attend une réponse de Loblaw

    Claudia Collard / 28 novembre 2022
  • Le Train des Fêtes du Canadien Pacifique à Lac-Mégantic
    Actualités

    Le Train des Fêtes du Canadien Pacifique à Lac-Mégantic

    Rémi Tremblay / 24 novembre 2022
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. Activité créative inspirée des œuvres de Louise Latulipe
  2. Junior A: défaite en prolongation
  3. Damoizeaux, ou l’hybridation des styles
  4. Encan des œuvres de Gaston Quirion au profit de la Banque alimentaire
  5. Maison des aînés: bientôt les appels d’offres
  6. Concert de Noël à Piopolis
  7. Dossier Maxi: nouvelle rencontre de conciliation le 5 décembre
Le malaise
Tranches de vie de Guylaine, chansons de Deschamps
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Découpage, collage et emballage de médaillons de porcelaine
    Lac-Drolet
  2. Camionneur
    Woburn
  3. intervenant social/intervenante sociale
    dans la MRC du Granit
  4. Moniteur(e) de ski de fond
    Lac-Mégantic
  5. Moniteur(e) de planche a neige
    Lac-Mégantic
Répertoire des entreprises