Recyc-Québec

Le marché immobilier local dynamisé par la relance

Le marché immobilier local  dynamisé par la relance - Rémi Tremblay : Actualités

Gina Dubé, de Re/Max, face à un marché immobilier qui s’annonce encore aussi actif pour 2017.

Difficile de ne pas apercevoir les pancartes aux couleurs des différentes maisons de courtage immobilier qui poussent aux abords des rues de la ville. La sollicitation est omniprésente, aussi bien dans les nouveaux secteurs résidentiels, au nord comme au sud, que le long des vieilles artères centrales. Indice d’un marché qui tourne au ralenti? Oh que non! Le séisme économique provoqué par la tragédie de 2013 a engendré des secousses sur un marché immobilier qui bouge encore à vitesse accélérée.

Une reprise immobilière qui chemine en trois temps, observe l’agent immobilier Gina Dubé de Re/Max. Après le grand feu et la grande faucheuse qui ont à peu près tout rasé entre Laval et Agnès, l’année 2013 pour Lac-Mégantic s’est conclue sur de nombreuses ventes dans le résidentiel unifamilial, collées à une situation pour la moins exceptionnelle: l’urgence pour les sinistrés de se relocaliser rapidement. Le marathon des acheteurs aux portes des propriétés à vendre a permis de fermer les livres avec des résultats supérieurs à la normale. Le quart de toutes les ventes enregistrées sur l’ensemble du territoire de la MRC du Granit a été réalisé dans les limites de la Ville de Lac-Mégantic. Sur les 220 propriétés qui ont changé de mains, pour une valeur de 30 millions de dollars, l’offre méganticoise en maisons de plain-pied et maisons à étages a atteint 5,4 M$. Délai moyen de 182 jours entre la date d’inscription et la conclusion de la vente. Cette année-là, les propriétés à revenus ont été marchandées pour 583 000$ en ville, soit plus de 50% des ventes enregistrées dans ce secteur pour l’ensemble du Granit.

La poussière retombée, l’année 2014 a donné lieu à une légère pause. De 30 M$ à 25 M$ en transactions dans Le Granit pour les douze mois de l’année, avant un rebond à 27 M$ pour 2015. Dans le paysage méganticois, 4,6 M$ en transactions avant de remonter au-dessus de la barre des 5 M$.

Les compensations et différents programmes d’aide offerts par le gouvernement du Québec, via le ministère des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire a ouvert encore davantage d’opportunités en 2015 pour les agents immobiliers, chacun d’eux gardant l’œil et les oreilles bien ouvertes entre deux visites de propriétés. Avantage pour la maison de plain-pied dans l’unifamilial sur la maison à étages. Avec un délai de vente moyen légèrement plus élevé à 121 jours, mais tout de même plus rapide à Lac-Mégantic que dans le reste du territoire granitois. Nouvelle réalité, la hausse des ventes de propriétés à revenus de près de 40%, des duplex en grande majorité. Délai d’attente dans cette catégorie de propriétés, presque deux fois plus court!


Mars 2017 c’est bientôt!
Sur la planche de jeu de Monopoly, depuis le 1er janvier 2016, les joueurs actifs ont passé par Go et commencé à collecter, après les indemnisations des firmes d’assurances, les bénéfices du recours collectif Lac-Mégantic et investi les chèques du MAMOT. Résultat: «En une demi-année, il s’est conclu plus de ventes que dans toute l’année 2013 au complet», constate Gina Dubé, devant les statistiques Centris extraites des données dont dispose la Chambre immobilière de l’Estrie.

De janvier à juillet, l’arrivée massive d’argent neuf dans les principales institutions bancaires a eu pour conséquence un marché immobilier qui s’emballe. Presque 5,3 M$ de ventes à Lac-Mégantic seulement et déjà 19 M$ dans 134 propriétés pour Le Granit. Sans compter ce qui n’apparaît pas dans les statistiques officielles, soit les ventes de gré à gré ou directement entre constructeur et acheteur. Hausse de 70% des volumes de ventes, en comparaison de la même période l’an dernier. Intérêt accru pour les propriétés à revenus dont les ventes ont doublé dans la même période de comparaison. Dans cette catégorie d’immeubles, Lac-Mégantic occupe plus de 80% du marché régional échangé, le duplex et le triplex venant en tête de liste des choix des acheteurs.

La prise de décision des investisseurs est aussi plus rapide. Une explication, la date butoir de mars 2017 pour les propriétaires sinistrés du centre-ville ayant droit aux chèques du MAMOT pour investir dans une nouvelle propriété. Résultat : «On vend plus vite et on vend plus !»

Nul besoin d’une boule de cristal pour projeter son regard dans l’avenir. «L’an prochain (2017), ça va être encore très bon ce marché-là», estime Gina Dubé, en parlant des immeubles à revenus. Depuis 2013 et jusqu’en date du 1er août de cette année, la Ville de Lac-Mégantic a vu s’ajouter dix bâtiments de type multifamilial à son parc immobilier, dont six totalisant 40 nouvelles unités de logements pour la seule année 2014.

Autre signe encourageant, les nouveaux arrivants. Le tourisme catastrophe a fait place à des visiteurs qui attrapent le coup de foudre pour la ville et la région. «Il y a de plus en plus de gens qui arrivent en région avec l’idée d’y habiter. Ils ont vu le pire en 2013 et, maintenant, ils font confiance dans la reconstruction. Des gens viennent pour acheter la maison secondaire au bord de l’eau.» L’attrait d’une vie paisible dans un décor champêtre contrastant avec le chaos d’une métropole embourbée dans les chantiers de construction interminables qu’ils rêvent de quitter à tout prix.

«On vend plus vite et on vend plus !», constate l’agent immobilier Gina Dubé, de Re/Max, face à un marché immobilier qui s’annonce encore aussi actif pour 2017.

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • À nous deux Parkinson!
    Actualités Santé

    À nous deux Parkinson!

    Claudia Collard / 19 mai 2022
  • Le Cinéma Mégantic complète sa transition numérique
    Actualités Économie

    Le Cinéma Mégantic complète sa transition numérique

    Rémi Tremblay / 18 mai 2022
  • Marilyn Ouellet, candidate solidaire dans Mégantic
    Actualités Politique

    Marilyn Ouellet, candidate solidaire dans Mégantic

    Rémi Tremblay / 18 mai 2022
  • Julie et Sylvie posent un geste du cœur de 115 km
    Actualités Société

    Julie et Sylvie posent un geste du cœur de 115 km

    Claudia Collard / 16 mai 2022
  • Dans la bulle d’Anne-Élisabeth Bossé
    Culture Humour

    Dans la bulle d’Anne-Élisabeth Bossé

    Claudia Collard / 16 mai 2022
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. À Doc Humanité: l’histoire tragique de Madame M
  2. À nous deux Parkinson!
  3. Le Cinéma Mégantic complète sa transition numérique
  4. Marilyn Ouellet, candidate solidaire dans Mégantic
  5. Tout un spectacle avec Andréanne A. Malette!
  6. Julie et Sylvie posent un geste du cœur de 115 km
  7. Dans la bulle d’Anne-Élisabeth Bossé
Monsieur l’ambassadeur
Dans la bulle d’Anne-Élisabeth Bossé
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Technicien(ne) en production
    Lac-Mégantic
  2. Plusieurs postes disponibles
    Lac-Mégantic
  3. Intervenant(e) et animateur(trice)
    Lac-Mégantic
  4. Conseiller(ère) en boutique
    Nantes
  5. Mécanicien(ne) de véhicules de loisirs
    Nantes
Répertoire des entreprises