Abonnement

François Léveillée ou l’art de déstabiliser

François Léveillée ou l’art de déstabiliser - Claudia Collard : Culture

François Léveillée a dévoilé son côté chansonnier samedi dernier.

Déstabilisant le spectacle de François Léveillée. Ceux qui s’attendaient à retrouver celui qui incarnait le personnage du richissime Bob Cashflow et/ou rire à s’en étouffer toute la soirée en ont probablement pris pour leur rhume. Avec Tout est chimique présenté le 24 septembre à l’auditorium Montignac, l’artiste qui cumule plus de quarante années de métier a troqué ses personnages pour la chanson acidulée. Le public a eu droit à une version très intime du protagoniste et de sa soixantaine mi-assumée.

Accompagné des musiciens Nicolas Guimont et Alexandre Blais, François Léveillée a renoué avec le métier de chansonnier qu’il a jadis pratiqué. Leur fil conducteur, sa vision de la société actuelle à travers le prisme de son propre vécu. Certes, les textes ne sont pas dépourvus d’humour mais l’ensemble est avant tout touchant.

Baptisé La part des anges, son album présenté en partie samedi dernier est troublant de sensibilité. Troublant parce que l’humoriste y tasse la superficialité dans un tout petit coin, laissant la part belle à une forme de mise à nu.

François Léveillée aborde l’amour de son époque et celle du temps des réseaux sociaux, l’amour chimique, l’amour en mal d’amour, la paternité, sa jeunesse et son corps qui vieillit. On sent que sa soixantaine l’incite davantage à vivre au présent, même si on perçoit dans son monologue une certaine nostalgie du passé.

Oui, certains bouts du spectacle sont plus légers, notamment celui portant sur les aléas de la vie de couple. Certaines anecdotes déclenchent l’hilarité, comme celle où il relate un contrat de chansonnier dans un motel de Sept-Iles, où un public presqu’exclusivement masculin réclame la danseuse Fernande plutôt que celle de la chanson de Brassens. Mais on retient plutôt du passage de François Léveillée, des moments d’intense introspection, impossibles à dissimuler sous ce couvert de frivolité.

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • Bestar acquiert l’américaine Bush Industries
    Actualités

    Bestar acquiert l’américaine Bush Industries

    Rémi Tremblay / 22 janvier 2020
  • Le nouveau Groupe Capitales Médias:  L’expérience méganticoise a forgé la vision d’un des principaux artisans de la transformation
    Actualités

    Le nouveau Groupe Capitales Médias: L’expérience méganticoise a forgé la vision d’un des principaux artisans de la transformation

    Rémi Tremblay / 16 janvier 2020
  • La CS des Hauts-Cantons au 9e rang du palmarès des commissions scolaires
    Actualités

    La CS des Hauts-Cantons au 9e rang du palmarès des commissions scolaires

    Rémi Tremblay / 13 janvier 2020
  • Un temps des fêtes payant pour le Turmel
    Sports

    Un temps des fêtes payant pour le Turmel

    Serge Lacroix / 10 janvier 2020
  • Eau cœur de l’Afrique
    Actualités Voyages

    Eau cœur de l’Afrique

    Rémi Tremblay / 7 janvier 2020
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

Les plus lus
  1. Restaurée, la grande verrière de l’église Ste-Agnès reprend sa place
  2. Bestar acquiert l’américaine Bush Industries
  3. Le nouveau Groupe Capitales Médias: L’expérience méganticoise a forgé la vision d’un des principaux artisans de la transformation
  4. La CS des Hauts-Cantons au 9e rang du palmarès des commissions scolaires
  5. Un temps des fêtes payant pour le Turmel
  6. Eau cœur de l’Afrique
  7. Bienvenue dans le Corrid’Art!
Billet
Prendre les médias par la main
Culture
Bienvenue dans le Corrid’Art!
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Responsable au centre jardinage
    Lac-Mégantic
  2. Emplois d'été 2020
    Lac-Méganitc
  3. Sauveteur en chef (CSM)
    Lac-Méganitc
  4. Journaliers de production
    Lac-Mégantic
  5. Coordonnateur attraction de talents, enjeux et main-d’œuvre
    Lac-Méganitc
Répertoire des entreprises