Recyc-Québec

SDEG: nouvelle gouvernance et plusieurs défis!

SDEG: nouvelle gouvernance et plusieurs défis! - Rémi Tremblay : Actualités

Sébastien Jacques (délégué), Pierre Richard (délégué), le maire de Milan Yves d’Anjou, Annie Bellegarde (déléguée), Robert Bureau (délégué), la vice-présidente Dominique Lacroix, Julie Rouillard (déléguée), le président Béland Audet, le maire de Lambton Ghislain Breton, devant, la préfet Marielle Fecteau, derrière, le directeur général François Chalifour, le maire de Lac-Mégantic Jean-Guy Cloutier et la mairesse d’Audet Guylaine Bilodeau.

Expression de la volonté des membres du conseil des maires de la MRC du Granit, la toute jeune Société de développement économique du Granit (SDEG) conserve l’indépendance de son prédécesseur, le Centre local de développement, mais se couvre sous une nouvelle entité où les entrepreneurs ont davantage voix au chapitre.

«L’automne dernier, le conseil des maires avait exprimé sa volonté de maintenir une entité indépendante afin d’assurer le développement économique de notre territoire. Par cette nouvelle gouvernance, nous sommes très fiers d’affirmer que, plus que jamais, la MRC du Granit met les entrepreneurs et la communauté d’affaires au cœur de son développement», a expliqué la préfet Marielle Fecteau en point de presse, le 12 octobre.

Celui qui occupe la présidence du conseil d’administration de la SDEG, Béland Audet, se réjouit que cette volonté se traduise par la signature d’une entente de délégation entre la SDEG et la MRC. «Nous croyons en notre structure de développement et je tiens à remercier le conseil des maires de leur appui et de leur confiance. Notre organisation pourra compter sur une solide expertise dans sa gouvernance sous les valeurs du dynamisme, du dévouement et de l’engagement. Notre équipe est engagée dans un processus qui vise à faire de la MRC du Granit un pôle majeur de développement économique au Québec», exprimait-il avec conviction.

Sur les treize membres qui composent le conseil d’administration, six proviennent du monde municipal. En plus de la préfet Marielle Fecteau, y siègent le maire de Lac-Mégantic, Jean-Guy Cloutier, le maire de Lambton, Ghislain Breton, le maire de Nantes, Jacques Breton, le maire de Milan, Yves d’Anjou, et la mairesse d’Audet, Guylaine Bilodeau.

La communauté d’affaires occupe sept sièges : en plus du président, qui est délégué du milieu des affaires, volet transport/logistique, on retrouve au poste de vice-présidente, Dominique Lacroix au volet industrie; Annie Bellegarde, au volet commerces et services; Robert Bureau, au volet économie sociale; Sébastien Jacques, au volet relève; Pierre Richard, au volet agroalimentaire, ainsi que Julie Rouillard, au volet tourisme.

Des mandats à la pièce

La restructuration et les coupures subies par le monde municipal ces dernières années ont profondément touché les corporations de développement économique. Sur les 120 centres locaux de développement que comptait le Québec avant le changement de cap, il n’en resterait plus que 43. «On est une des MRC qui s’en tirent très très bien», insiste Béland Audet. Un an et demi avant que le couperet tombe, amputant 212 000$ à la contribution gouvernementale, la MRC du Granit faisait déjà ses devoirs et préparait la transition. Au final, la nouvelle structure de développement mise en place n’aura perdu qu’une quarantaine de milliers de dollars au budget et l’abolition d’un poste sur l’équipe qui a déménagé ses bureaux du parc industriel dans le nouvel immeuble de la MRC, rue Frontenac.

Le directeur général et secrétaire-trésorier, François Chalifour, est plus qu’optimiste pour l’avenir. Bien que la tragédie de Lac-Mégantic a fait en sorte d’occuper presque 90% des ressources et du temps de travail pendant 18 mois, les défis ne manquent pas maintenant que la reconstruction du centre-ville se précise dans les grandes lignes. «Après l’institutionnel, la reconstruction va passer par des entreprises privées. À lui seul, le projet de condotels va changer le paysage économique de la région», affirme-t-il.

Maintenant que les nuages se dissipent dans le ciel de Mégantic, de nouvelles filières maintenant identifiées offrent un avenir intéressant, en particulier le projet de l’Institut en culture de sécurité industrielle Mégantic, et plusieurs autres dossiers de nature confidentielle. Prévisions météo plutôt bonnes sur le radar: «On a l’écoute du gouvernement, on peut donc se permettre de travailler sur ces dossiers-là. Sans compter le dynamisme de la communauté d’affaires et des élus.»

François Chalifour supervise le travail d’une douzaine d’agents, de collaborateurs et de conseillers qui opèrent selon les mandats qu’ils reçoivent. Parmi eux, deux agents de développement local, Marlène Bachand et Mohamed Diarra, l’agente aux communications Alexandra Lapierre, l’agent au développement, démarrage et financement Martin Robert, l’adjointe au développement Louise Turgeon, l’agente de développement loisirs Patricia Carrier, l’agente de soutien, accueil et promotion touristique Nicole Charland, la conseillère en développement, filière industrielle Guilaine Beaudoin, le conseiller spécial, secteur tourisme Nil Longpré, le coordonnateur territorial, main-d’œuvre et économie Jean Hamel, la coordonnatrice de la Route des Sommets Marie-Claude Lacombe et une nouvelle venue, Joanne Lalumière coordonnatrice secteur tourisme. La SDEG annoncera bientôt l’embauche d’un conseiller en développement touristique.

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • La résistance s’accentue autour d’un tracé jugé «catastrophique»
    Actualités Sécurité ferroviaire

    La résistance s’accentue autour d’un tracé jugé «catastrophique»

    Rémi Tremblay / 26 mai 2022
  • Au-delà des mots… et de la différence
    Culture Arts visuels

    Au-delà des mots… et de la différence

    Claudia Collard / 25 mai 2022
  • La réflexion sur la voie ferrée se transporte à Lac-Mégantic
    Actualités Sécurité ferroviaire

    La réflexion sur la voie ferrée se transporte à Lac-Mégantic

    Rémi Tremblay / 24 mai 2022
  • Proximité et magie signées Marie Mai
    Culture Musique

    Proximité et magie signées Marie Mai

    Claudia Collard / 24 mai 2022
  • À nous deux Parkinson!
    Actualités Santé

    À nous deux Parkinson!

    Claudia Collard / 19 mai 2022
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. La résistance s’accentue autour d’un tracé jugé «catastrophique»
  2. Aznavour autrement… à Lambton
  3. Un Souper homard payant!
  4. Au-delà des mots… et de la différence
  5. La réflexion sur la voie ferrée se transporte à Lac-Mégantic
  6. Proximité et magie signées Marie Mai
  7. À Doc Humanité: l’histoire tragique de Madame M
Aux portes de l’abdication
Au-delà des mots… et de la différence
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Mécanicien
  2. Poste de service à la clientèle
    Lac-Mégantic
  3. Responsable des réseaux d'aqueduc et d’égout
    Lambton
  4. Assembleur
    Frontenac
  5. Technicien(ne) en production
    Lac-Mégantic
Répertoire des entreprises