Recyc-Québec

Projet Bonbonnière: mission accomplie

Quelques semaines avant l’Halloween, j’ai eu l’idée d’instaurer une collecte de bonbons et de croustilles d’Halloween dans mon école et ma région. Cela tombait bien puisque je devais réaliser un projet dans le cadre d’un cours qui est offert uniquement aux finissants. J’avais réalisé un projet similaire il y a trois ans avec quelques-uns de mes amis sans trop de succès. Juste pour vous dire, on nous avait mis des mouchoirs et des déchets dans notre boîte de collecte… Beurk! Cette année, je me suis dit que ça ne se passerait pas comme ça. J’allais m’entourer de bons amis et amasser mon poids en friandises. Wow! Mon initiative allait être sur les lèvres de tous les gens de la région. Ambitieux? Absolument! Je savais que je pouvais compter sur l’appui de plein d’élèves, parents, citoyens et entreprises. L’idée venait de naître. Amasser des sucreries et redonner le tout à la banque alimentaire dans un joli emballage recyclable pour le temps des fêtes. Le grand cœur de la population et les surplus d’Halloween allaient nous aider.

Le projet s’est avéré plus complexe que nous le pensions. Nous étions trois adolescents déterminés pour le réaliser. Plusieurs autorisations, quelques signatures et une vingtaine de téléphones plus tard, nous étions fin prêts pour amasser les denrées en toute légalité.

Une boîte a été mise en place à l’école pour collecter les bonbons des élèves.

À notre grande surprise, nous recevions de plus en plus de friandises. Mon projet fonctionnait! Extraordinaire! Une compétition amicale s’installait entre élèves pour savoir qui serait le plus généreux. Même les enseignants ont pris part à ce défi.

Pourtant, le principe était fort simple. L’initiative est déjà réalisée dans notre municipalité depuis des années par une enseignante du primaire. Je crois que le défi supplémentaire qui nous attendait était de faire participer des ados… Ouch… Grande surprise, ils ont participé en grand nombre. Nous les avions sous-estimés. Nous nous en excusons.

À la toute fin du projet, soit le 15 novembre, nous étions renversés de voir l’ampleur que notre projet avait pris en seulement un mois… C’est 265 bonbonnières décorées pour Noël qui ont été données à la Banque alimentaire du Granit, sans compter la tonne de sacs de croustilles… Imaginez! 150 livres de bonbons. C’est énorme.

Ce beau projet n’aurait jamais vu le jour sans l’appui de nos généreux commanditaires. Un énorme merci au Dépanneur Boni-Soir, Dépanneur Voisin, Dépanneur du coin, Cantine l’Express, Cantine chez Ti-Bi, Jean Coutu et aux Croustilles Yum-Yum. Vous avez cru en nous et avez permis la réalisation de notre initiative. Sans vous, nos bonbonnières n’auraient pas été aussi bien garnies. Merci d’avoir été aussi généreux.

Je tenais à remercier tous nos partenaires médias. Nous avons été choyés à ce niveau également.
Quand je pense que nous avons eu un communiqué de presse dans l’Écho de Frontenac, une publicité à la station radio Plaisir 106,7, une entrevue à Rouge Fm 102,7 (Sherbrooke) ainsi qu’un reportage réalisé par Radio-Canada et diffusé sur les ondes du téléjournal Estrie ainsi que sur le Web, je suis littéralement renversé.

Un gros merci à ma petite maman pour avoir dessiné la plupart des sacs avec sa main d’artiste, à mon papa d’avoir fait 1001 détours chez différents commerçants, à Louise Turcotte pour son appui continuel, à Caroline Binette pour sa bonne humeur contagieuse et son aide précieuse quant aux arrangements avec les locaux, à Maryse Talbot pour nous avoir donné le feu vert et nous avoir épaulés, à Sylvain Codère de nous avoir guidés durant la réalisation de ce projet et aux secrétaires de la Polyvalente Montignac qui ont fait un excellent travail de gestion et qui devaient être fatiguées de me voir dans leurs bureaux à la fin de ce projet…

Il est évident que les bonbons ne font pas partie d’un repas nutritif et équilibré, mais avouez que c’est plaisant à recevoir? Qui sait, peut-être que le projet pourra prendre vie ailleurs l’an prochain…

Jessy Grenier

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • Au-delà des mots… et de la différence
    Culture Arts visuels

    Au-delà des mots… et de la différence

    Claudia Collard / 25 mai 2022
  • La réflexion sur la voie ferrée se transporte à Lac-Mégantic
    Actualités Sécurité ferroviaire

    La réflexion sur la voie ferrée se transporte à Lac-Mégantic

    Rémi Tremblay / 24 mai 2022
  • Proximité et magie signées Marie Mai
    Culture Musique

    Proximité et magie signées Marie Mai

    Claudia Collard / 24 mai 2022
  • À nous deux Parkinson!
    Actualités Santé

    À nous deux Parkinson!

    Claudia Collard / 19 mai 2022
  • Le Cinéma Mégantic complète sa transition numérique
    Actualités Économie

    Le Cinéma Mégantic complète sa transition numérique

    Rémi Tremblay / 18 mai 2022
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. Un Souper homard payant!
  2. Au-delà des mots… et de la différence
  3. La réflexion sur la voie ferrée se transporte à Lac-Mégantic
  4. Proximité et magie signées Marie Mai
  5. À Doc Humanité: l’histoire tragique de Madame M
  6. À nous deux Parkinson!
  7. Le Cinéma Mégantic complète sa transition numérique
Aux portes de l’abdication
Au-delà des mots… et de la différence
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Technicien(ne) en production
    Lac-Mégantic
  2. Plusieurs postes disponibles
    Lac-Mégantic
  3. Intervenant(e) et animateur(trice)
    Lac-Mégantic
  4. Conseiller(ère) en boutique
    Nantes
  5. Mécanicien(ne) de véhicules de loisirs
    Nantes
Répertoire des entreprises