Abonnement

Claude Roy à la mairie de Marston

Claude Roy à la mairie  de Marston - Rémi Tremblay : Actualités

Claude Roy, nouveau maire de Marston

En raison de la démission l’automne dernier du maire Paul-Henri Guillemette, pour raisons de santé, c’est le conseiller Claude Roy qui a été choisi à l’unanimité des membres du conseil pour lui succéder. Sa première présence à la mairie, le 14 décembre, aura été pour présenter et faire adopter les prévisions budgétaires 2017.

Producteur acéricole de 61 ans, Claude Roy a été actif pendant 17 ans à la Fédération des producteurs acéricoles du Québec, dont plusieurs années à la présidence de la section Estrie, avec d’importants dossiers à défendre devant le ministère de l’Agriculture.

Élu en 2013 à titre de conseiller, ses collègues l’ont choisi pour compléter le mandat du maire Guillemette jusqu’en novembre prochain. «En 2013, je n’avais pas de relève pour prendre ma place comme administrateur à la Fédération acéricole du Québec, avec des mandats et des charges que je ne pouvais pas laisser tomber pour la mairie. Depuis trois ans, j’ai pu voir comment ça fonctionnait. Les municipalités, c’est différent même d’une entreprise. Les réglementations sont différentes. Il faut aller en appel d’offres à partir de 25 000$, heureusement il y a des changements qui s’en viennent. »

Le budget de Marston de 692 000$ en 2017 est composé à 50% de dépenses que la municipalité ne peut contrôler. « Ce sont des quote-parts, avec aucun contrôle là-dessus.»

Par exemple, le service intermunicipal de la sécurité incendie, la MRC, et la facture de la Sûreté du Québec qui se chiffre à 150 000$. Claude Roy l’avoue, il a toujours aimé siéger sur les comités de finances. À Marston, par exemple, «j’ai toujours élaboré les budgets depuis que je suis là. J’ai toujours aimé les chiffres!»

Il a agi comme pro-maire en l’absence de M. Guillemette et a assisté à trois assemblées de la MRC. «Ça va prendre un an pour se faire la main là-dessus», dit-il. Mais cette formation là sur le terrain va lui servir dans l’avenir puisqu’il compte bien se représenter à la mairie en novembre, cette fois pour un mandat de quatre ans. Son désir: dynamiser davantage la municipalité et faire des terrains zonés blanc disponibles à la construction.

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • Voies ferrées: le Bloc demande des actions immédiates au ministre Garneau
    Actualités

    Voies ferrées: le Bloc demande des actions immédiates au ministre Garneau

    Rémi Tremblay / 13 juillet 2020
  • Naissance de l’Espace Mémoire : à venir, silhouettes et roches qui parlent!
    Actualités

    Naissance de l’Espace Mémoire : à venir, silhouettes et roches qui parlent!

    Rémi Tremblay / 10 juillet 2020
  • L’ambiance du camp de jour au beau fixe
    Actualités

    L’ambiance du camp de jour au beau fixe

    Claudia Collard / 6 juillet 2020
  • Sept ans après: un devoir de mémoire
    Actualités

    Sept ans après: un devoir de mémoire

    Claudia Collard / 1 juillet 2020
  • Montignac rend hommage à ses finissants
    Actualités

    Montignac rend hommage à ses finissants

    Claudia Collard / 29 juin 2020
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. Voies ferrées: le Bloc demande des actions immédiates au ministre Garneau
  2. Grand lac St-François : corps du jeune homme retrouvé
  3. Naissance de l’Espace Mémoire : à venir, silhouettes et roches qui parlent!
  4. Le parc de Frontenac ouvert aux baigneurs
  5. Les négos en santé: ça ne va toujours pas mieux!
  6. L’ambiance du camp de jour au beau fixe
  7. Nouvelles mesures à la plage
Docile ou non?
Festival virtuel pour Songe d’été en musique
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Préposée aux bénéficiaires
    Lac-Mégantic
  2. Préposée au service
    Lac-Mégantic
  3. Plusieurs postes disponibles
    Lac-Mégantic
  4. Technicien en traitement des eaux usées
    Lac-Mégantic
  5. Conseiller en vente spécialisée (chasse et pêche)
    Thetford Mines
Répertoire des entreprises