Claude Roy à la mairie de Marston

Claude Roy à la mairie  de Marston - Rémi Tremblay : Actualités

Claude Roy, nouveau maire de Marston

En raison de la démission l’automne dernier du maire Paul-Henri Guillemette, pour raisons de santé, c’est le conseiller Claude Roy qui a été choisi à l’unanimité des membres du conseil pour lui succéder. Sa première présence à la mairie, le 14 décembre, aura été pour présenter et faire adopter les prévisions budgétaires 2017.

Producteur acéricole de 61 ans, Claude Roy a été actif pendant 17 ans à la Fédération des producteurs acéricoles du Québec, dont plusieurs années à la présidence de la section Estrie, avec d’importants dossiers à défendre devant le ministère de l’Agriculture.

Élu en 2013 à titre de conseiller, ses collègues l’ont choisi pour compléter le mandat du maire Guillemette jusqu’en novembre prochain. «En 2013, je n’avais pas de relève pour prendre ma place comme administrateur à la Fédération acéricole du Québec, avec des mandats et des charges que je ne pouvais pas laisser tomber pour la mairie. Depuis trois ans, j’ai pu voir comment ça fonctionnait. Les municipalités, c’est différent même d’une entreprise. Les réglementations sont différentes. Il faut aller en appel d’offres à partir de 25 000$, heureusement il y a des changements qui s’en viennent. »

Le budget de Marston de 692 000$ en 2017 est composé à 50% de dépenses que la municipalité ne peut contrôler. « Ce sont des quote-parts, avec aucun contrôle là-dessus.»

Par exemple, le service intermunicipal de la sécurité incendie, la MRC, et la facture de la Sûreté du Québec qui se chiffre à 150 000$. Claude Roy l’avoue, il a toujours aimé siéger sur les comités de finances. À Marston, par exemple, «j’ai toujours élaboré les budgets depuis que je suis là. J’ai toujours aimé les chiffres!»

Il a agi comme pro-maire en l’absence de M. Guillemette et a assisté à trois assemblées de la MRC. «Ça va prendre un an pour se faire la main là-dessus», dit-il. Mais cette formation là sur le terrain va lui servir dans l’avenir puisqu’il compte bien se représenter à la mairie en novembre, cette fois pour un mandat de quatre ans. Son désir: dynamiser davantage la municipalité et faire des terrains zonés blanc disponibles à la construction.

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • Céline Faucher rend hommage  aux femmes de parole
    Culture Musique

    Céline Faucher rend hommage aux femmes de parole

    Claudia Collard / 1 octobre 2020
  • Le maire de Lambton invite à la solidarité
    Actualités

    Le maire de Lambton invite à la solidarité

    Rémi Tremblay / 1 octobre 2020
  • L’Estrie grimpe au palier orange
    Actualités

    L’Estrie grimpe au palier orange

    Rémi Tremblay / 1 octobre 2020
  • Le début d’une nouvelle saison ce weekend
    Sports

    Le début d’une nouvelle saison ce weekend

    Anne-Julie Hallée / 1 octobre 2020
  • Le coach des Béliers savoure l’automne
    Sports

    Le coach des Béliers savoure l’automne

    Rémi Tremblay / 1 octobre 2020
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. Céline Faucher rend hommage aux femmes de parole
  2. Le maire de Lambton invite à la solidarité
  3. L’Estrie grimpe au palier orange
  4. Le début d’une nouvelle saison ce weekend
  5. Le coach des Béliers savoure l’automne
  6. Construction résidentielle encore au ralenti
  7. Une portion du rang 10 en chantier
«Notre magnifique territoire»
Céline Faucher rend hommage aux femmes de parole
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Concierge, Classe II
    Aude
  2. Mécanicien
    Woburn
  3. Chargé(e) des communications et du marketing territorial
    Lac-Mégantic
  4. Appariteur concierge au Centre sportif Mégantic (2 postes)
    Lac-Mégantic
  5. Collaborateur(trice) juridique
    Lac-Mégantic
Répertoire des entreprises