Nelly le film: d’ombre et d’un peu de lumière!

Nelly le film: d’ombre  et d’un peu de lumière! - Rémi Tremblay : Actualités

L’acteur Mickaël Gouin, l’actrice Mylène Mackay, la mère d’Isabelle Fortier, Jacynthe Mercier, et la réalisatrice Anne Émond.

«Je ne suis pas la mère de Nelly!» La mère d’Isabelle Fortier, Jacynthe Mercier, fait tranquillement le deuil de son enfant. Une épreuve cruelle que ce suicide beaucoup médiatisé en 2009. Déjà plus de sept ans! Des années depuis consacrées à apprivoiser l’écrivaine tourmentée qui lui a survécu dans la littérature québécoise, au théâtre et maintenant au grand écran avec Nelly, de la réalisatrice Anne Émond.

Soir de première au Cinéma Mégantic, ce 20 janvier. La veille, à Sherbrooke, Jacynthe Mercier a vu le film pour la première fois, en compagnie de l’équipe de production, avec laquelle, sans l’ombre d’un doute, elle s’est liée d’amitié. «Le film nous a été présenté comme une fiction et c’en est une !» se contente-t-elle d’apprécier. Mais ce vendredi soir, même l’actrice principale, Mylène Mackay, et son compagnon d’infortune dans l’univers de Nelly, l’acteur Mickaël Gouin, ressentent un peu plus de nervosité. Quel sera l’accueil réservé par ses proches, celles et ceux qui ont connu surtout la fille, beaucoup moins le personnage?

Les lumières s’éteignent sur une salle presque pleine. Un projecteur s’allume sur la réalisatrice et les acteurs qui souhaitent aux spectateurs un bon visionnement. Ils seront de retour après pour une séance de questions et d’échanges. Classé 16 ans et + par la Régie du cinéma, surtout en raison des scènes érotiques, certaines violentes, Nelly va-t-il faire tomber le mystère et rendre justice à la fois à la personne et au personnage?

Pendant que les images défilent, quelques réflexions dans la bouche de Nelly, la narratrice, suggèrent des réponses à tous ceux qui tentent de décoder le paradoxe entre Isabelle, «la bonne fille issue d’une bonne famille» et l’autre, la star de la littérature tourmentée: à commencer par cet aveu: «J’ai inventé Nelly pour protéger Isabelle. Il est arrivé le contraire finalement» «Quelque chose en moi n’a jamais été là!» «J’appartiens à ceux qui me prennent.» «C’est personnel ce que j’écris.» «Quelque chose en moi s’est sali!» Le film s’écoute avec attention, malgré des scènes troublantes et crues inhérentes aux risques du métier d’escorte.

Sortie elle-même de sa campagne natale de Saint-Roch des Aulnaies pour rejoindre la grande ville à l’âge de 17 ans, la réalisatrice Anne Émond n’a jamais rencontré Nelly Arcan. Ce qui ne l’a pas empêchée d’en être fascinée! «J’étais une grande admiratrice de Nelly Arcan, l’auteure», avoue-t-elle. Quand la productrice Nicole Robert l’a approchée pour faire un film sur l’écrivaine, la jeune réalisatrice a foncé. «J’étais perplexe par rapport à son image médiatique.» Elle a donc pris le temps de rencontrer sa famille, ses proches, pour finalement bâtir un scénario extrêmement sensible et délicat, «largement inspiré de la vie et l’œuvre de Nelly Arcan», mentionne l’affiche.

«Il y a autant de Nelly que de gens qui m’en parlent! Comme si la femme qu’on me décrivait était complètement différente pour chacun.» Dans le processus de création, Anne Émond avoue avoir aussi fouillé dans la vie d’autres femmes au destin tragique, dont Marilyn Monroe, Virginia Wolfe et Amy Winehouse.

Parmi les témoignages entendus à la fin du visionnement, des commentaires admiratifs, des questions sur les jugements de campagne versus la ville. «Elle était d’une très bonne famille. C’était du bon monde. On ne pensait pas qu’elle pouvait tourner comme ça…» s’efforce de défendre une dame.

Le lendemain, à RDI, la réalisatrice a parlé de l’accueil des gens de Lac-Mégantic. «Ça a été très, très, très émotif évidemment, une ville en plus déjà meurtrie et qui l’est encore aujourd’hui, avec des gens dans la salle qui avaient connu la Isabelle Fortier avant qu’elle devienne une star de la littérature. Ce n’est pas un film de potinage. Ce n’est pas pour aller chercher (dans le film) qu’est-ce qui est vrai et qu’est-ce qui n’est pas vrai. Les gens le comprennent, je pense.»

Une histoire triste, de mal de vivre, un parcours «rushant», mais avant tout «Nelly laisse un message et une œuvre importante», croit Anne Émond.

Celle qui porte presque l’entièreté du film sur l’excellence de son jeu, l’actrice Mylène Mackay, a passé des journées de tournage de douze heures, «complètement abandonnée à chaque scène». La réalisatrice ne cherchait pas la ressemblance physique parmi les 40 actrices qui ont passé l’audition. Au tour de Mylène Mackay, ce fut une révélation. «C’est un rôle exigeant. Elle porte le film, tout le film, répète Anne Émond. Un film très narcissique, comme l’était l’œuvre de Nelly. Au centre de sa propre littérature, Nelly Arcan analysait ses tourments. Comme si tout le monde était autour d’elle pour la faire exister. Tout existe pour que Nelly soit dans l’ombre et la lumière!»

Après les dernières séquences, tournées à Paris, le grand soulagement. «Je suis vraiment fière de l’avoir fait», dit l’actrice, en début de carrière.

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • Maison des aînés: bientôt les appels d’offres
    Actualités Santé

    Maison des aînés: bientôt les appels d’offres

    Rémi Tremblay / 30 novembre 2022
  • Dossier Maxi: nouvelle rencontre de conciliation le 5 décembre
    Actualités Économie

    Dossier Maxi: nouvelle rencontre de conciliation le 5 décembre

    Claudia Collard / 29 novembre 2022
  • Bénévoles recherchés à la Maison La Cinquième Saison
    Actualités Société

    Bénévoles recherchés à la Maison La Cinquième Saison

    Claudia Collard / 29 novembre 2022
  • Conflit chez Maxi: le syndicat attend une réponse de Loblaw
    Actualités Économie

    Conflit chez Maxi: le syndicat attend une réponse de Loblaw

    Claudia Collard / 28 novembre 2022
  • Le Train des Fêtes du Canadien Pacifique à Lac-Mégantic
    Actualités

    Le Train des Fêtes du Canadien Pacifique à Lac-Mégantic

    Rémi Tremblay / 24 novembre 2022
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. Activité créative inspirée des œuvres de Louise Latulipe
  2. Junior A: défaite en prolongation
  3. Damoizeaux, ou l’hybridation des styles
  4. Encan des œuvres de Gaston Quirion au profit de la Banque alimentaire
  5. Maison des aînés: bientôt les appels d’offres
  6. Concert de Noël à Piopolis
  7. Dossier Maxi: nouvelle rencontre de conciliation le 5 décembre
Le malaise
Tranches de vie de Guylaine, chansons de Deschamps
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Découpage, collage et emballage de médaillons de porcelaine
    Lac-Drolet
  2. Camionneur
    Woburn
  3. intervenant social/intervenante sociale
    dans la MRC du Granit
  4. Moniteur(e) de ski de fond
    Lac-Mégantic
  5. Moniteur(e) de planche a neige
    Lac-Mégantic
Répertoire des entreprises