BANQ

Caserne et rivière: compatibles?

Suite à l’imbroglio concernant l’emplacement de la future caserne et non à la nécessité d’en avoir une (ce que personne ne conteste), je me suis posé la question suivante: les Méganticois connaissent-ils la rivière Chaudière?

Je crois sincèrement que non. Nous avons une méconnaissance de ce cours d’eau dû principalement au trop grand intérêt que nous avons développé pour le lac. Nous ne la voyons que comme le déversoir du trop-plein du lac.

Nous avons la mémoire courte: qu’est-ce qui nous a sauvés d’une énorme catastrophe environnementale si ce n’avait pas été de sa proximité du centre-ville lors de la tragédie?

Pour la remercier, nous allons la border de garages: garage et entrepôt de camions incendie, garage d’ambulances; ou d’autres usages qui sont incompatibles avec l’essence même d’un cours d’eau.
À quand un schéma d’aménagement de la rivière Chaudière sur tout le territoire de la MRC?

Méganticoises et Méganticois, quand allons-nous nous approprier et garder ce joyau encore vierge avant qu’il ne soit trop tard?

Denis Roy, un citoyen qui tient à son environnement

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • Porte sculpturale sur la Réserve de ciel étoilé
    Actualités

    Porte sculpturale sur la Réserve de ciel étoilé

    Claudia Collard / 1 octobre 2020
  • Céline Faucher rend hommage  aux femmes de parole
    Culture Musique

    Céline Faucher rend hommage aux femmes de parole

    Claudia Collard / 1 octobre 2020
  • Le maire de Lambton invite à la solidarité
    Actualités

    Le maire de Lambton invite à la solidarité

    Rémi Tremblay / 1 octobre 2020
  • L’Estrie grimpe au palier orange
    Actualités

    L’Estrie grimpe au palier orange

    Rémi Tremblay / 1 octobre 2020
  • Le début d’une nouvelle saison ce weekend
    Sports

    Le début d’une nouvelle saison ce weekend

    Anne-Julie Hallée / 1 octobre 2020
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

1 commentaire

  1. Paul Dostie

    En complément au commentaire de M. Denis Roy concernant l’érection d’une caserne au bord de la rivière.

    Monsieur Roy, vous avez bien raison de vouloir protéger la rivière et de la soustraire à l’exploitation sauvage de ses rives; dans cent ans, elle sera peut-être un véritable atout qui donnera à la ville son image de marque. Souvenez-vous, lors des ateliers « Réinventer la ville », certains souhaitaient même faire entrer le lac au centre-ville. Pourtant, la rivière est là et au lieu de diviser la ville, elle pourrait l’unir dans la quiétude d’un centre qui respire. Ailleurs, les rivières traversent les villes sans qu’on sache d’où elles viennent ni où elles vont. Ici, elle prend sa source au cœur même de la ville, et on peut la longer jusqu’à son embouchure. C’est une chance extraordinaire. Sans compter qu’elle contribue à nourrir le lac en poissons.

    De plus, la Chaudière a été la première route d’eau : les pionniers l’ont suivie jusqu’au au lac en 1870 parce que les Cantons de l’Est leur étaient fermés. Les Abénaquis et les jésuites (1611) l’ont empruntée : elle était le lien entre Québec et la côte Atlantique du Maine. Il y a là une vie, des odeurs et un murmure qui mériteraient notre attention. Il faut que nous en venions à voir plus loin que le bout de notre nez, que nous pensions aux enfants que nous avons mis au monde. La rivière sera peut-être l’artère principale de notre qualité de vie citadine si nous avons la sagesse de la respecter et de mettre au pas les développeurs qui finissent par tout saccager avec leur obsession du béton. Serons-nous assez intelligents pour regarder au-delà de l’idée à monnayer?

    Paul Dostie

    Répondre 2017-03-24
    1. Porte sculpturale sur la Réserve de ciel étoilé
    2. Céline Faucher rend hommage aux femmes de parole
    3. Le maire de Lambton invite à la solidarité
    4. L’Estrie grimpe au palier orange
    5. Le début d’une nouvelle saison ce weekend
    6. Le coach des Béliers savoure l’automne
    7. Construction résidentielle encore au ralenti
    «Notre magnifique territoire»
    Céline Faucher rend hommage aux femmes de parole
    Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
    1. Concierge, Classe II
      Aude
    2. Mécanicien
      Woburn
    3. Chargé(e) des communications et du marketing territorial
      Lac-Mégantic
    4. Appariteur concierge au Centre sportif Mégantic (2 postes)
      Lac-Mégantic
    5. Collaborateur(trice) juridique
      Lac-Mégantic
    Répertoire des entreprises