Saint-Camille, symbole de fierté locale

Saint-Camille, symbole de fierté locale - Claudia Collard : Actualités

Olivier Brière assure la coordination de la Corporation de développement socioéconomique de Saint-Camille. Il était de passage à la gare patrimoniale de Lac-Mégantic le 13 juin pour y prononcer une conférence , sous l'invitation du Bureau de reconstruction.

Saint-Camille est un village de 525 habitants. Pourtant, le nombre de projets novateurs menés à terme, ceux encore en route et ceux qui ne manqueront pas d’émerger dans l’avenir, confère à cette municipalité une richesse à grande échelle. En plus d’être une source d’inspiration dans un contexte de reconstruction.

Olivier Brière, coordonnateur pour la Corporation de développement socioéconomique de Saint-Camille, était de passage le 13 juin à Lac-Mégantic. Invité par le Bureau de reconstruction pour y prononcer une conférence en soirée, il accordait une entrevue à l’Écho quelques heures plus tôt.

Il y a une trentaine d’années, quatre personnes se portaient acquéreurs d’un ancien magasin général. «Le bâtiment était dans un état de délabrement avancé; ils ont commenté à le rénover en se disant qu’un projet y naîtrait», relate M. Brière en livrant un petit historique du Petit Bonheur de Saint-Camille, un centre culturel aujourd’hui opéré par un organisme à but non lucratif (OBNL). C’est là que tous les vendredis midis, des membres de la population se rencontrent autour d’une pizza concoctée par des bénévoles. «C’est dans ce contexte tout à fait convivial que les gens vont échanger des idées et faire émerger des projets.»

Ces moments informels, plus tard suivis de rencontres plus structurées, ont donné lieu à de nombreuses réalisations. Que ces initiatives soient sous l’égide d’un OBNL, d’une coopérative ou opérées par une entreprise privée, l’idée est de travailler ensemble. Parmi les projets qui ont suivi celui du Petit Bonheur, on retrouve à Saint-Camille une coopérative d’habitation pour les aînés, une autre destinée au tourisme et une coop de service-conseil pour les agriculteurs. Il y a aussi la Coop du rang 13, un projet colossal qui a permis de convertir 300 acres de terre en 25 terrains résidentiels, permettant à autant de familles de s’y construire et donnant lieu à un accroissement de la population de l’ordre de 17%.

La sauvegarde de bâtiments patrimoniaux délestés de leur vocation première est aussi chère aux habitants de Saint-Camille. À ce titre, la reconversion de l’église en centre multifonctionnel vient tout juste d’être complétée. L’aboutissement d’une idée lancée il y a une dizaine d’années. Olivier Brière insiste sur l’importance de laisser le temps aux projets de se développer. Et celle de s’exprimer de façon adéquate. «Au fil des années, les gens de Saint-Camille ont appris à mieux communiquer entre eux. Lors des assemblées publiques, quand les gens expriment des réserves à l’endroit d’un projet c’est une façon pour les promoteurs de l’améliorer. Si tu n’es pas en mesure de répondre à des gens qui apportent des arguments déstabilisants, il faut que tu continues à développer ton projet, à avancer avec ce nouveau point de vue. Lorsqu’il y a des investissements publics en jeu, les gens s’attendent à une transparence dans les communications, à être parties prenantes des décisions.»

Pour M. Brière, l’exemple de Saint-Camille n’est pas une recette magique. Certains ingrédients ont toutefois fait leurs preuves. «Quand il y a une difficulté, même si on n’a pas la solution sur le champ, au lieu de se dire qu’on est dans un cul-de-sac, on attend un peu en se disant qu’on trouvera bien. On est confiants en nos moyens. Oui il peut y avoir des échecs, mais on en ressort toujours avec un apprentissage. Et c’est sûr que la fierté locale est bien présente. On a des réussites qui jalonnent notre parcours, des symboles à partir desquels on peut s’inspirer.»

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • Construction résidentielle encore au ralenti
    Actualités

    Construction résidentielle encore au ralenti

    Rémi Tremblay / 29 septembre 2020
  • Du soutien bien accueilli au CHSLD de Lambton
    Actualités

    Du soutien bien accueilli au CHSLD de Lambton

    Rémi Tremblay / 24 septembre 2020
  • Luc Berthold déplore l’«improvisation» fédérale
    Actualités

    Luc Berthold déplore l’«improvisation» fédérale

    Rémi Tremblay / 24 septembre 2020
  • Territoire huron-wendat:  les municipalités devront faire avec!
    Actualités

    Territoire huron-wendat: les municipalités devront faire avec!

    Rémi Tremblay / 24 septembre 2020
  • Un mois de culture à Lac-Mégantic
    Culture

    Un mois de culture à Lac-Mégantic

    Claudia Collard / 24 septembre 2020
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. Construction résidentielle encore au ralenti
  2. Une portion du rang 10 en chantier
  3. Du soutien bien accueilli au CHSLD de Lambton
  4. Luc Berthold déplore l’«improvisation» fédérale
  5. Territoire huron-wendat: les municipalités devront faire avec!
  6. Un mois de culture à Lac-Mégantic
  7. Des racines au mouvement des Incroyables comestibles
«Notre magnifique territoire»
Un mois de culture à Lac-Mégantic
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Appariteur concierge au Centre sportif Mégantic (2 postes)
    Lac-Mégantic
  2. Collaborateur(trice) juridique
    Lac-Mégantic
  3. Hygiéniste dentaire
    Lac-Mégantic
  4. Manoeuvre/agent d’entretien de la voie - Lac-Mégantic
    Lac-Mégantic
  5. Plusieurs postes disponibles
    Lac-Mégantic
Répertoire des entreprises