BANQ

Rêves et rires signés Guy Dostie

Rêves et rires signés Guy Dostie - Claudia Collard : Actualités

À l'avant, Guy Dostie, auteur de la pièce et comédien personnifiant Jean-Louis. Derr ière, les comédiens Guy Gagnon (Réal), Murielle Langlois (Érika), Suzanne Harpin (Estelle), Sylvie Grimard (Juliette) et Diane Jean (Nicole).

Depuis sa retraite, Jean-Louis se comporte étrangement. Son état de conscience est partagé entre la réalité et un monde parallèle, auquel lui seul peut avoir accès. En fait, vérité et état de rêve se confondent à travers un chassé-croisé de personnages aux allures typées, que les comédiens incarnent aisément, forts d’une énergie où le plaisir des planches est résolument partagé.«Le capteur de rêves», une pièce signée Guy Dostie, entame la 10e saison du Théâtre de la première scène, tous les vendredis et samedis à 20h, jusqu’au 15 juillet.

L’auteur, qui sait mettre en valeur la force de mots et en exploiter leur sens bidirectionnel, personnifie Jean-Louis, marié à Estelle (Suzanne Harpin), découragée du peu d’intérêt que celui-ci lui manifeste. Leur fille Nicole (Diane Jean), se plait d’ailleurs à en rajouter tout en étant aussi impuissante que sa mère. Puis il y a la commère d’en face, Juliette (Sylvie Grimard), qui s’impose dans la demeure cent fois plutôt qu’une sans y avoir été conviée. La solution aux lubies de Jean-Louis se trouvera-t-elle dans l’intervention du travailleur social Réal (Guy Gagnon) et de sa stagiaire Érika (Murielle Langlois)?

La folie sert de trame de fond au texte, dans une mise en scène solide et efficace de Nathalie Michaud. La folie de Jean-Louis, qui côtoie allègrement des amis imaginaires tirés d’émissions télévisuelles d’autrefois, la folie d’un scénario au rebondissement inattendu et la folie du jeu habilement rendu.

«Le capteur de rêves »est une pièce à voir pour la richesse du texte, l’habileté des comédiens et pour apprécier tous les bienfaits du rire déclenché. La première a eu lieu le vendredi 23 juin et les représentations bihebdomadaires se poursuivront jusqu’au 15 juillet. Suivront les pièces «Femme cherche homme désespérément», du 22 juillet au 5 août, et «Attends-moi à Tokyo», du 11 août au 1er septembre.

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • Du haut des airs, un immense tapis vert!
    Actualités

    Du haut des airs, un immense tapis vert!

    Rémi Tremblay / 6 août 2020
  • À la rencontre des quatre éléments
    Culture

    À la rencontre des quatre éléments

    Claudia Collard / 3 août 2020
  • Un centre-ville coloré et festif pour l’été
    Actualités

    Un centre-ville coloré et festif pour l’été

    Claudia Collard / 23 juillet 2020
  • Des sculptures encore cibles de vandales!
    Actualités

    Des sculptures encore cibles de vandales!

    Claudia Collard / 23 juillet 2020
  • Une bonne nouvelle  qui en cache une mauvaise?
    Actualités

    Une bonne nouvelle qui en cache une mauvaise?

    Claudia Collard / 23 juillet 2020
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. Du haut des airs, un immense tapis vert!
  2. Chez les petits Torrieux
  3. Un esprit de partage qui se propage
  4. À la rencontre des quatre éléments
  5. Un centre-ville coloré et festif pour l’été
  6. Des sculptures encore cibles de vandales!
  7. Une bonne nouvelle qui en cache une mauvaise?
Docile ou non?
À la rencontre des quatre éléments
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Conseiller(re) en vente
    Lac-Mégantic
  2. Technicien(ne) de travail social
    Lac-Mégantic
  3. Technicien(ne) comptable
    Lac-Mégantic
  4. Directeur vente et marketing
    Lac-Mégantic
  5. Mécanicien avec expérience
    Lac-Mégantic
Répertoire des entreprises