«Lac-Mégantic n'a pas les moyens de perdre le tourisme en moto»

«Lac-Mégantic n'a pas les moyens de perdre le tourisme en moto» - Rémi Tremblay : Actualités

Richard Poirier va contester son billet d'infraction en cour.

Une opération policière menée dimanche dernier dans le secteur Laval-Nord, à Nantes, et visant uniquement les motocyclettes a déclenché une réaction en chaine sur les réseaux sociaux. Dirigés vers la cour d’un commerce pour une inspection sommaire des silencieux, plusieurs motocyclistes ont été gratifiés d’un billet d’infraction.

Un résidant de Lac-Mégantic, Richard Poirier, n’y a pas échappé. Mais ce n’est pas le montant de 169$ inscrit sur son ticket qui le choque, plutôt le signal qu’un tel barrage à quelques mètres de l’entrée de la ville envoie. «Cela fait quatre ans que les motocyclistes de l’extérieur viennent en balade en ville. Ils laissent des sommes importantes pour les restaurants, les commerces et les stations-services. On n’a surtout pas besoin de chasser les motos de la ville!»

Ce qui l’a rendu furieux, c’est que l’inspection mécanique sommaire des engins s’est résumée à vérifier non pas le bruit des silencieux mais leur provenance. Pas de problème pour les silencieux d’origine, mais un billet d’infraction automatique si la marque du silencieux ne correspondait pas à la marque de la moto.

Sur sa page Facebook, Steve Pilotte de Performance NC a tenu à partager un message clair: «Suite aux événements qui se sont déroulés dans la cour de Performance NC Lac-Mégantic hier (dimanche) après-midi, concernant une opération policière, sachez que nous n’avons aucun lien avec ce qui s’est passé. Nous n’étions pas au courant et je n’ai jamais donné aucune approbation, selon certains dires.»

Les motocyclistes forment un bon pourcentage de la clientèle touristique estivale. Le risque d’une mauvaise expérience répétée sur les réseaux sociaux ne doit pas être pris à la légère, assurent deux restaurateurs du centre-ville. Yannick Gagné du Musi-Café se fait un point d’honneur de dire merci à chaque client qui quitte son établissement. «L’été, 50% de mon chiffre d’affaires vient des motos. Certains jours, c’est juste ça des motos dans le stationnement. Du monde de 40, 50, 60 ans qui prennent leur moto en fin de semaine et partent en promenade. On a déjà de la misère. On n’a pas les moyens de faire fuir du monde, pas là avec les infrastructures qu’on a à payer.»

Une clientèle touristique qui n’est pas à dédaigner. «L’argent qu’on fait l’été, c’est ça qui nous permet de boucher les trous de tout l’hiver et de tout le printemps. L’été, c’est fait avec les touristes et avec les motos. Si j’ai de la misère, les autres ça doit pas être facile non plus!»

En ce mardi après-midi de la deuxième semaine des vacances de la construction, le va-et-vient est incessant. «Tantôt, c’était plein extérieur comme à l’intérieur. On a servi facilement 110 dîners. C’était plein de motos. Peut-être à Magog mais ici, on n’a pas les moyens de faire partir personne.»

Non loin de là, au centre de la Promenade Papineau, Dragan Popara, le propriétaire du Citron Vert, sert des clients sur la terrasse. Lui aussi, l’été, le tourisme est son principal gagne-pain. Ses pertes seraient significatives si les motocyclistes se donnaient le mot d’aller ailleurs qu’à Lac-Mégantic. «Au moins 5%», finit-il par chiffrer. L’homme a une réputation de travailleur acharné. Comme d’autres commerçants, la période estivale fait la différence entre rester en opération ou mettre la clé sur la porte.

Richard Poirier lui a amené un groupe d’une vingtaine de motocyclistes encore récemment. Un peu pour cela qu’il s’est donné pour mission de lancer un message à tous les motocyclistes qui ont reçu des billets d’infraction dimanche dernier. «Il faut les contester en cour !» C’est ce qu’il compte faire lui-même. «Pas pour l’argent, mais pour le principe! Pour pas que ça se reproduise!»

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • Reprise prudente dans le commerce de détail
    Actualités Économie

    Reprise prudente dans le commerce de détail

    Rémi Tremblay / 27 janvier 2022
  • Saint-Évariste dans le giron du Granit?
    Actualités Municipalité

    Saint-Évariste dans le giron du Granit?

    Rémi Tremblay / 27 janvier 2022
  • Un nouvel atelier de confection pour Attraction
    Actualités Économie

    Un nouvel atelier de confection pour Attraction

    Claudia Collard / 26 janvier 2022
  • Rassembler plutôt que diviser, partage l’abbé Francis Morency
    Actualités Société

    Rassembler plutôt que diviser, partage l’abbé Francis Morency

    Claudia Collard / 25 janvier 2022
  • Garage commercial incendié à Lambton
    Actualités

    Garage commercial incendié à Lambton

    Rémi Tremblay / 24 janvier 2022
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. Reprise prudente dans le commerce de détail
  2. Saint-Évariste dans le giron du Granit?
  3. Un nouvel atelier de confection pour Attraction
  4. Spectacles reportés
  5. Rassembler plutôt que diviser, partage l’abbé Francis Morency
  6. Garage commercial incendié à Lambton
  7. Poste de commandement à Saint-Robert
Nécessaire le couvre-feu?
King Dave: quand la souffrance devient rage
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. CHEF DE DIVISION CULTURE, TOURISME ET COMMUNAUTÉ
    Lac-Mégantic
  2. COORDONNATEUR(TRICE) AUX COMMUNICATIONS
    Lac-Mégantic
  3. Inspecteur/inspectrice municipal(e)
    Marston
  4. Conseiller-responsable du point de service
    Lac-Mégantic
  5. Commerce à vendre
    Lac-Mégantic
Répertoire des entreprises