Marielle Fecteau souhaite poursuivre son travail de préfet

Marielle Fecteau souhaite  poursuivre son travail de préfet - Rémi Tremblay : Actualités

La préfet Marielle Fecteau souhaite obtenir un nouveau mandat des citoyens de la MRC du Granit.

Sa décision est prise et annoncée : «Il reste encore beaucoup de travail à faire. On commence juste à reprendre le contrôle de l’organisation après les tragédies et les changements imposés par le gouvernement. L’étape suivante est de s’assurer que les services sont offerts de la bonne façon.» Marielle Fecteau sera sur les rangs à l’élection du préfet, le 5 novembre.

Venue en relève de Maurice Bernier en 2014, l’ancienne mairesse de Lac-Drolet a le goût de continuer à travailler pour le développement régional, en chapeautant au nom des vingt municipalités de la MRC une boîte où oeuvrent une trentaine d’employés, dont certains à contrat.

En rencontre de presse, mardi, Marielle Fecteau a d’abord dressé un bilan de son premier mandat, sous le signe de la reconstruction, avec la perte, dans la tragédie du 6 juillet 2013, des installations et des archives de l’immeuble qui se trouvait sur la rue Frontenac, et, en 2016, le décès du directeur général, Serge Bilodeau. «Il ne restait pas même un crayon et une feuille de papier. Plus tard, le départ subit de Serge a été difficile à accepter. C’était lui la mémoire de l’organisation. Il était celui qui nous permettait de continuer d’avancer.»

Elle demande à la population un mandat de quatre autres années, «pour faire le tour de la roue!» et imprégner la table des maires d’un esprit de solidarité. Peu importe qui seront les nouveaux visages autour d’elle. Les maires de Frontenac, Lac-Mégantic et Piopolis, entre autres, vont quitter la scène au terme du présent mandat.

Dans une MRC en pleine mutation, le travail ne manquera pas, dit la préfet. «Avec la disparition des CRÉ et la fusion avec le CLD, nous avons dû revoir les façons de faire, les façons de prendre des décisions et intégrer de nouvelles responsabilités dans notre structure. C’est une tâche colossale qui nous force à sans cesse trouver les meilleurs moyens pour être efficace et offrir les services qui sont maintenant de notre responsabilité.»

Au fil des ans, le gouvernement du Québec a transféré de nombreuses responsabilités aux municipalités régionales de comté. Plus récemment, celle du développement économique avec l’abolition des CLD, remplacé en région par la Société de développement économique du Granit, directement relié à la MRC, avec la présence de six élus municipaux sur le conseil d’administration, aux côtés de sept entrepreneurs. Parmi les autres dossiers dans les filières du préfet, le transport adapté, le Fonds bassin versant, les boues de fosses septiques, le schéma de couverture de risques, à renouveler en 2018, la sécurité publique en collaboration avec la Sûreté du Québec et, encore fraichement abouti sur la table des maires, le Plan d’infrastructure routière locale doté d’une enveloppe de 10 M$ sur cinq ans. Le 10e Rang se trouve dans les cahiers. La machinerie devrait débarquer sur ce lien direct entre Lac-Mégantic et Lac-Drolet dès 2018 ! «Il faudra s’assurer que le gouvernement, lorsqu’il nous transfère de nouvelles responsabilités, nous transfère aussi les fonds nécessaires pour assumer celles-ci. Parfois, ils oublient le chèque qui va avec!»

Si elle obtient le vote des citoyens de la MRC, Marielle Fecteau sera parmi les acteurs politiques embarqués dans la locomotive de tête menant à la réussite du Défi 2025. «Les 2025 personnes de plus en 2025, j’y crois fermement», a-t-elle insisté.

Autre objectif de sa future préfecture, préparer la relève du monde municipal, autant chez les élus que dans les postes de direction générale. «J’ai entamé des discussions avec certains intervenants du milieu de l’éducation pour que nous ayons une relève compétente dans les municipalités de la MRC. Les postes de directions générales et les emplois administratifs sont difficiles à combler et les employés sont vieillissants. Il faut trouver des solutions rapidement parce que des employés municipaux compétents, c’est le pilier dont les élus ont besoin pour concrétiser leur vision», conclut-elle.

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • La Compagnie de Placage Mégantic s’installe rue Notre-Dame
    Actualités Économie

    La Compagnie de Placage Mégantic s’installe rue Notre-Dame

    Rémi Tremblay / 17 juin 2021
  • Son métier: regrettier ou récupérateur!
    Actualités Société

    Son métier: regrettier ou récupérateur!

    Rémi Tremblay / 17 juin 2021
  • Le bassin de la Chaudière scruté à l’infrarouge
    Actualités Environnement

    Le bassin de la Chaudière scruté à l’infrarouge

    Rémi Tremblay / 16 juin 2021
  • Revitalisation de la plage du lac aux Araignées
    Actualités Environnement

    Revitalisation de la plage du lac aux Araignées

    Rémi Tremblay / 16 juin 2021
  • Spectacle de plus en plus triste dans la baie
    Actualités Environnement

    Spectacle de plus en plus triste dans la baie

    Rémi Tremblay / 15 juin 2021
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. Célébration collaborative pour l’eau
  2. La Compagnie de Placage Mégantic s’installe rue Notre-Dame
  3. Début de la saison du Festival Saint-Zénon
  4. Son métier: regrettier ou récupérateur!
  5. Le bassin de la Chaudière scruté à l’infrarouge
  6. Revitalisation de la plage du lac aux Araignées
  7. Spectacle de plus en plus triste dans la baie
Discriminés encore!
Un été d’humour offert par le Comité culturel Mégantic
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Technicien(ne) de travaux pratiques
    Lac-Mégantic
  2. Directeur général et secrétaire-trésorier
    St-Sébastien
  3. Intervenant(e) et animateur(trice)
    Lac-Mégantic
  4. Aviseur tehcnique
    Lac-Mégantic
  5. Technicien(ne) de travaux pratique
    Lac-Mégantic
Répertoire des entreprises