Richard Michaud envisage un retour en politique municipale

Richard Michaud envisage un retour  en politique municipale - Claudia Collard : Actualités

Richard Michaud envisage sérieusement de poser sa candidature comme conseiller du district Agnès.

«Je songe sérieusement à un retour en politique municipale comme conseiller dans mon quartier d’Agnès». Cette phrase publiée par Richard Michaud sur sa page Facebook a piqué la curiosité de L’Écho, à qui il a accepté d’accorder une entrevue le 17 août. Précisant d’entrée de jeu qu’il est encore en réflexion, celui qui a effectué deux mandats à titre de conseiller n’en affiche pas moins un réel intérêt pour le scrutin du 5 novembre.

Élu de 1997 à 2002 et de 2009 à 2015, M. Michaud confie qu’il a toujours aimé la politique municipale, pour sa proximité avec la population. Et s’il a choisi de ne pas se représenter il y a deux ans, ce n’est pas par perte d’intérêt. «J’étais épuisé, c’était impensable pour moi de continuer. Aujourd’hui je considère que mon break est fini», confie celui qui avoue avoir des conversations sur l’actualité municipale de Lac-Mégantic sur une base régulière.

S’il a été tenté par la mairie, Richard Michaud voit les choses autrement depuis l’annonce de la candidature de Julie Morin. Sans lui donner son appui formel, il considère cette dernière comme une candidate «valable». «Ce qu’elle véhicule comme message, je trouve ça très intéressant, très rafraîchissant. La nouvelle génération prend sa place et je trouve ça très sain. Tout comme je considère qu’il faut une mixité de générations au sein du conseil municipal.»

Richard Michaud communique qu’un conseiller municipal peut avoir une grande influence. À titre de responsable du dossier culturel lors de son dernier mandat, il a pu expérimenter ce pouvoir de changer les choses «qui vont perdurer dans le temps». Il mentionne entre autres le parcours des Marcheurs d’étoiles, conçu dans le cadre de trois symposiums de sculpture et le trottoir de bois de la Marche du Vent. «Je considère que le travail n’est pas terminé et j’ai plusieurs idées. Pas pour rien que je n’ai pas de cheveux; ça bouille là-dedans.»

Qu’est-ce qui empêcherait celui qui occupe la fonction de directeur général à la Maison La Cinquième Saison de se représenter? «Est-ce qu’à 58 ans j’ai encore le goût de travailler 60, 65 heures par semaine? Je suis capable de le faire, mais est-ce que j’en ai vraiment envie? Certains jours oui. Je suis convaincu qu’avec une bonne équipe on peut faire un virage à la Ville. Il faut redonner de l’espoir aux gens.»

Chose certaine, transmet Richard Michaud, un conseil municipal doit avoir une vision, laquelle implique nécessairement d’investir dans le développement. «Présentement, on dirait que toutes les décisions sont basées sur la réduction du compte de taxes. Il importe aux élus de prendre des décisions qui vont créer de la richesse. Il y a une différence entre dépense et investissement. Tu ne peux pas développer en coupant dans les budgets. Et s’il n’y a pas de développement, non seulement tu n’avances pas, tu régresses.»

Le souhait de l’ancien conseiller du district Agnès; que ceux et celles qui posent leur candidature aux prochaines élections municipales le fassent pour les bonnes raisons. «En tant qu’élus municipaux, il faut absolument être indépendants des partis provinciaux et fédéraux. Il faut négocier avec ces gens comme des partenaires d’affaires et non être une sous-branche d’un parti politique, quel qu’il soit.»

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • Construction résidentielle encore au ralenti
    Actualités

    Construction résidentielle encore au ralenti

    Rémi Tremblay / 29 septembre 2020
  • Du soutien bien accueilli au CHSLD de Lambton
    Actualités

    Du soutien bien accueilli au CHSLD de Lambton

    Rémi Tremblay / 24 septembre 2020
  • Luc Berthold déplore l’«improvisation» fédérale
    Actualités

    Luc Berthold déplore l’«improvisation» fédérale

    Rémi Tremblay / 24 septembre 2020
  • Territoire huron-wendat:  les municipalités devront faire avec!
    Actualités

    Territoire huron-wendat: les municipalités devront faire avec!

    Rémi Tremblay / 24 septembre 2020
  • Un mois de culture à Lac-Mégantic
    Culture

    Un mois de culture à Lac-Mégantic

    Claudia Collard / 24 septembre 2020
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. Construction résidentielle encore au ralenti
  2. Une portion du rang 10 en chantier
  3. Du soutien bien accueilli au CHSLD de Lambton
  4. Luc Berthold déplore l’«improvisation» fédérale
  5. Territoire huron-wendat: les municipalités devront faire avec!
  6. Un mois de culture à Lac-Mégantic
  7. Des racines au mouvement des Incroyables comestibles
«Notre magnifique territoire»
Un mois de culture à Lac-Mégantic
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Appariteur concierge au Centre sportif Mégantic (2 postes)
    Lac-Mégantic
  2. Collaborateur(trice) juridique
    Lac-Mégantic
  3. Hygiéniste dentaire
    Lac-Mégantic
  4. Manoeuvre/agent d’entretien de la voie - Lac-Mégantic
    Lac-Mégantic
  5. Plusieurs postes disponibles
    Lac-Mégantic
Répertoire des entreprises