Ces racines de tremble qui s'acharnent!

Ces racines de tremble qui s'acharnent! - Rémi Tremblay : Actualités

Ginette Laplante déplore l’envahissement de la bande publique et d’un fossé d’écoulement des eaux de surface par des pousses de tremble bien difficiles à éliminer de manière définitive.

Ginette Laplante, une résidante du chemin Baie-des-Sables, connaît des ennuis avec les repousses de tremble devant sa maison. Jusqu’au fossé longeant la rue! Certains arbres sur la bande publique ont beau avoir été abattus, ils ont repris racine et poussent comme de la mauvaise herbe, menaçant le bon écoulement des eaux de surface.

«Ces racines-là me font mourir», raconte la dame de 74 ans. Elle voulait s’attaquer elle-même au problème, mais la tâche est ardue. Elle n’a plus 20 ans, comme elle dit. Les racines se reproduisent et se propagent à vitesse grand V. Elle s’est rendue à l’hôtel de ville pour demander de l’aide, un conseiller municipal est allé constater. «Il m’a dit de mettre du Round-up à 50$ le gallon!»

Malgré l’inquiétude liée à son utilisation, l’herbicide fabriqué par Monsanto est encore largement utilisé pour le contrôle de la végétation. Mais si près du lac? Ginette Laplante juge avoir suffisamment travaillé pour l’embellissement de la ville, durant 13 ans, pour ne pas avoir la responsabilité de contrôler ce qui se trouve sur la bande publique.

«Pendant ces 13 années, j’ai récupéré 365 plantes que j’ai entretenues ici chez moi gratuitement, le temps que Mario Poulin et moi on les retransplante à côté de la piste cyclable!» Au cours de son emploi, elle dit avoir acheté une fois des plants d’alyssum qui ont survécu à tous les hivers. «Pour tout ce que j’ai fait économiser à la ville, je pense avoir droit à un peu de respect.»

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • La Compagnie de Placage Mégantic s’installe rue Notre-Dame
    Actualités Économie

    La Compagnie de Placage Mégantic s’installe rue Notre-Dame

    Rémi Tremblay / 17 juin 2021
  • Son métier: regrettier ou récupérateur!
    Actualités Société

    Son métier: regrettier ou récupérateur!

    Rémi Tremblay / 17 juin 2021
  • Le bassin de la Chaudière scruté à l’infrarouge
    Actualités Environnement

    Le bassin de la Chaudière scruté à l’infrarouge

    Rémi Tremblay / 16 juin 2021
  • Revitalisation de la plage du lac aux Araignées
    Actualités Environnement

    Revitalisation de la plage du lac aux Araignées

    Rémi Tremblay / 16 juin 2021
  • Spectacle de plus en plus triste dans la baie
    Actualités Environnement

    Spectacle de plus en plus triste dans la baie

    Rémi Tremblay / 15 juin 2021
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

2 commentaires

  1. André Blais

    Services de l environnement de la Ville ET de la MRC: ont-ils été contactés?

    Répondre 2017-09-12
    • lucie cote

      Oui ca commence a en avoir dans le fosse sur Baie des sables ca va devenir un probleme

      Répondre 2017-09-11
      1. Célébration collaborative pour l’eau
      2. La Compagnie de Placage Mégantic s’installe rue Notre-Dame
      3. Début de la saison du Festival Saint-Zénon
      4. Son métier: regrettier ou récupérateur!
      5. Le bassin de la Chaudière scruté à l’infrarouge
      6. Revitalisation de la plage du lac aux Araignées
      7. Spectacle de plus en plus triste dans la baie
      Discriminés encore!
      Un été d’humour offert par le Comité culturel Mégantic
      Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
      1. Technicien(ne) de travaux pratiques
        Lac-Mégantic
      2. Directeur général et secrétaire-trésorier
        St-Sébastien
      3. Intervenant(e) et animateur(trice)
        Lac-Mégantic
      4. Aviseur tehcnique
        Lac-Mégantic
      5. Technicien(ne) de travaux pratique
        Lac-Mégantic
      Répertoire des entreprises