BANQ

Yves d'Anjou dans la course à la préfecture

Yves d'Anjou dans la course à la préfecture - Claudia Collard : Actualités

Yves d'Anjou

Yves d’Anjou sera dans la course à la préfecture le 5 novembre prochain. Dressant un bilan positif de ses réalisations à titre de maire de Milan, il compte mettre à profit son expérience de concertation, afin qu’émerge une vision d’avenir commune sur l’ensemble du territoire de la MRC du Granit.

Maire de Milan depuis 2013, M. d’Anjou a dû composer avec une équipe aux deux tiers renouvelée, qui s’est dotée d’objectifs communs. Parmi les résultats obtenus jusqu’à maintenant, le maintien du niveau de taxation, l’amélioration d’infrastructures municipales, l’achat d’un défibrillateur et d’un détecteur de vitesse permettant d’optimiser la sécurité des citoyens ainsi qu’une optimisation de l’offre de loisir. «J’ai le sentiment du devoir accompli.»

C’est maintenant le poste de préfet de la MRC qui est dans la mire d’Yves d’Anjou. Détenteur d’une maîtrise en administration publique, celui qui a occupé des postes de direction au sein d’Emploi Québec avant sa retraite en 2011 siège au sein de plusieurs entités de la région granitoise, notamment au conseil d’administration de la Société de développement économique du Granit. «J’ai toujours eu en tête de travailler en collaboration avec l’ensemble des intervenants et partenaires du milieu et c’est en ce sens que je désire poursuivre. J’ai la certitude de pouvoir amener une approche adaptée aux besoins de notre région et, surtout, de répondre aux attentes des citoyens», a-t-il transmis mardi en conférence de presse.

Selon M. d’Anjou, il importe d’aller chercher l’ensemble des forces du territoire afin que la MRC se dote d’une vision commune. L’augmentation du sentiment de fierté régionale et les enjeux démographiques liés au vieillissement de la population et au besoin de main-d’œuvre figurent au chapitre de ses priorités.

Comme de plus en plus de responsabilités sont déléguées au palier municipal, il importe plus que jamais au conseil des maires de se doter d’une ligne directrice pour l’avenir, «de s’asseoir ensemble pour décider ce qu’on veut donner comme élan à la MRC», laisse entendre le candidat à la préfecture.

Pour Yves d’Anjou, le rôle d’un préfet consiste justement à favoriser cette vision régionale. «C’est un travail de concertation, de mobilisation et de persuasion. Il faut maintenir une vision d’ensemble. Chaque maire a ses propres préoccupations pour sa municipalité et c’est normal. Lorsque les visions divergent, ça peut entrainer la confrontation. Il faut diriger l’attention ailleurs que sur la confrontation. Il faut essayer, à travers des objectifs contradictoires, de trouver des objectifs communs. Pour ça, il faut que chacun soit entendu.» Concernant la place de Lac-Mégantic au sein de la MRC, il considère que «pour avoir une ville-centre forte ça prend une MRC forte et pour avoir une MRC forte, ça prend des municipalités fortes. En affaiblissant l’autre, on s’affaiblit nous-mêmes.»

Yves d’Anjou affirme avoir jusqu’à maintenant l’appui formel d’une dizaine de maires de la MRC, dont celui de Lambton, Ghislain Breton, présent à la rencontre de mardi matin. L’ex-préfet Maurice Bernier était également sur place pour lui confirmer son soutien. Tous deux ont toutefois précisé que leur appui ne signifiait toutefois pas une quelconque opposition à l’endroit d’un autre candidat. À ce jour, l’actuel préfet de la MRC, Marielle Fecteau, et Marc Lécuyer ont signifié qu’ils seront de l’élection du 5 novembre.

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • À la rencontre des quatre éléments
    Culture

    À la rencontre des quatre éléments

    Claudia Collard / 3 août 2020
  • Un centre-ville coloré et festif pour l’été
    Actualités

    Un centre-ville coloré et festif pour l’été

    Claudia Collard / 23 juillet 2020
  • Des sculptures encore cibles de vandales!
    Actualités

    Des sculptures encore cibles de vandales!

    Claudia Collard / 23 juillet 2020
  • Une bonne nouvelle  qui en cache une mauvaise?
    Actualités

    Une bonne nouvelle qui en cache une mauvaise?

    Claudia Collard / 23 juillet 2020
  • Equidae, passion chevaux
    Culture Arts visuels

    Equidae, passion chevaux

    Claudia Collard / 23 juillet 2020
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. À la rencontre des quatre éléments
  2. Un centre-ville coloré et festif pour l’été
  3. Des sculptures encore cibles de vandales!
  4. Une bonne nouvelle qui en cache une mauvaise?
  5. Equidae, passion chevaux
  6. Quand l’indignation mène à l’action
  7. Technologie futuriste au Parc de la gare
Docile ou non?
À la rencontre des quatre éléments
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Directeur vente et marketing
    Lac-Mégantic
  2. Mécanicien avec expérience
    Lac-Mégantic
  3. Adjoint(e) administratif(ive)
    Lac-Mégantic
  4. Appariteur concierge centre sportif mégantic
    Lac-Mégantic
  5. Préposé(e)s à l’accueil centre sportif mégantic
    Lac-Mégantic
Répertoire des entreprises