Un jardin, parce que Terre et communauté vont de pair

Un jardin, parce que Terre  et communauté vont de pair - Claudia Collard : Actualités
L’inauguration du Jardin communauTerre a aussi été l’occasion de dévoiler une mosaïque conçue dans le cadre du projet Culture à l’école, à partir d’un dessin de Karèle Lessard (extrême gauche), ici en compagnie de Chantal Lessard, Étienne Breton et Raphaël Dame.
Un jardin, parce que Terre  et communauté vont de pair - Claudia Collard : Actualités
Conçue à partir d’un dessin de l’élève Karèle Lessard, cette mosaïque illustre bien l’idée du Jardin, du fait qu’on est redevable à la Terre.

Un espace en plein air, vert et fertile. Ici l’eau provient de la pluie et l’énergie du soleil. Le Jardin communauTerre de la polyvalente Montignac a été inauguré le 8 septembre. Un projet qui vient enrichir autant la vie des profs que celle des élèves, a transmis l’enseignante Chantal Lessard, qui partage la responsabilité de cette initiative avec son collègue Étienne Breton.

L’idée de départ était d’emboîter le pas aux initiatives valorisant les saines habitudes de vie menées à l’école primaire. «Il y a aussi tout ce courant mondial de retour à la terre, d’alimentation biologique. Et en tant que prof d’éduc, j’ai toujours considéré que les activités de la vie quotidienne font aussi partie de l’activité physique. Ce projet permet d’expérimenter la culture maraîchère mais aussi de cuisiner les produits du jardin, faire du compostage et de la germination», partage Chantal Lessard, soulignant que des activités en lien avec les saines habitudes de vie nutritionnelles se poursuivront durant tout l’hiver.

La nouvelle année scolaire accueille par ailleurs la première cohorte de la période d’apprentissage passion (PAP) liée au Jardin communauTerre. «Ces élèves vont décider de la composition du prochain jardin, faire les semis de plants de tomate... Le jardin pourra aussi être un lieu d’apprentissage élèves du PAP photo, des classes d’anglais. etc. On a une belle collaboration des enseignants et de Bernard à la cafétéria, qui cuisine les produits du jardin», partage Mme Lessard, ajoutant que les surplus issus des récoltes seront remis à la banque alimentaire.

Afin de mener son idée à bon port, Chantal Lessard a fait appel à l’enseignant Étienne Breton, qu’elle décrit comme «un gars d’action». «Une semaine après que Chantale est venue me voir, c’était déjà tout réalisé dans ma tête!», partage joyeusement celui qui s’est chargé de la construction du gazebo et des bacs avec l’aide d’élèves de la polyvalente. «En plus du volet bâtiment, je me suis occupé du système d’approvisionnement en eau de pluie et en énergie solaire. En tout et partout c’est un projet de 40 000$ qui a pu être réalisé grâce à différents partenaires dont le député Ghislain Bolduc, la Fondation Louis et Jean-Paul Fontaine, le Club Optimiste de Lac-Mégantic et Maxi. Cet apport permet d’assurer la pérennité du projet. C’est durable et esthétique. Ça pourrait même devenir un endroit touristique!»

Pour Raphaël Dame, responsable de l’environnement au sein du conseil des élèves de Montignac, ce projet constitue une bonne façon de valoriser l’école au niveau alimentaire et de favoriser la saine alimentation. «Au-delà des campagnes et des discours, le concret est toujours mieux. Mon but est d’en faire la promotion et, je l’espère, créer un sentiment d’appartenance. Si les élèves et les profs sont fiers de ce projet, ça va se propager dans les autres écoles au Québec.»

«Dans le contexte des changements climatiques, vivre des produits locaux est important. C’est un apprentissage qui va vous servir toute votre vie», a conclu le député Ghislain Bolduc.
Pour en savoir plus long sur le projet, on visite le site jardincommunauterre.com.

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • La Compagnie de Placage Mégantic s’installe rue Notre-Dame
    Actualités Économie

    La Compagnie de Placage Mégantic s’installe rue Notre-Dame

    Rémi Tremblay / 17 juin 2021
  • Son métier: regrettier ou récupérateur!
    Actualités Société

    Son métier: regrettier ou récupérateur!

    Rémi Tremblay / 17 juin 2021
  • Le bassin de la Chaudière scruté à l’infrarouge
    Actualités Environnement

    Le bassin de la Chaudière scruté à l’infrarouge

    Rémi Tremblay / 16 juin 2021
  • Revitalisation de la plage du lac aux Araignées
    Actualités Environnement

    Revitalisation de la plage du lac aux Araignées

    Rémi Tremblay / 16 juin 2021
  • Spectacle de plus en plus triste dans la baie
    Actualités Environnement

    Spectacle de plus en plus triste dans la baie

    Rémi Tremblay / 15 juin 2021
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

1 commentaire

  1. sylvie desrochers

    Très encourageant de voir que nos ado ont des projets .. dans ce monde

    Répondre 2017-09-22
    1. La Compagnie de Placage Mégantic s’installe rue Notre-Dame
    2. Début de la saison du Festival Saint-Zénon
    3. Son métier: regrettier ou récupérateur!
    4. Le bassin de la Chaudière scruté à l’infrarouge
    5. Revitalisation de la plage du lac aux Araignées
    6. Spectacle de plus en plus triste dans la baie
    7. La bientraitance envers les aînés, un enjeu de société
    Discriminés encore!
    Un été d’humour offert par le Comité culturel Mégantic
    Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
    1. Technicien(ne) de travaux pratiques
      Lac-Mégantic
    2. Directeur général et secrétaire-trésorier
      St-Sébastien
    3. Intervenant(e) et animateur(trice)
      Lac-Mégantic
    4. Aviseur tehcnique
      Lac-Mégantic
    5. Technicien(ne) de travaux pratique
      Lac-Mégantic
    Répertoire des entreprises