Un «bas de laine» loin d'être en sécurité, selon Ronald Martel

Un «bas de laine» loin d'être en sécurité, selon Ronald Martel - Claudia Collard : Actualités

Ronald Martel

Selon Ronald Martel, la Ville a «joué maladroitement» avec les 9,8 M$ issus du plan d’arrangement avec les créanciers de la faillite de MMA. «L’affaire ne peut pas en rester là, car il y a toutes les apparences de patronage et de favoritisme, reliées à ce mauvais placement!», a fustigé le candidat à la mairie de Lac-Mégantic.

Dans son communiqué transmis mardi, M. Martel a inséré une citation de son agent officiel, Jean-Claude Boutin, en guise d’explication. «C’est le mouvement Desjardins et les deux Caisses populaires locales qui s’occupent habituellement de l’argent placé temporairement par la Ville. Le maire sortant a eu droit à une présentation faite par le directeur de la Caisse Région de Mégantic, où il n’a pas daigné inviter les six conseillers. Il a agi seul et la première chose qu’on a su, l’argent était placé à la Financière Banque Nationale. Des revenus d’intérêts de 258 000 $ ont été ajoutés au placement initial et s’il ne vaut que 9,6 millions, c’est une perte de 458 000 $», peut-on lire.

Ronald Martel relate que seuls les conseillers sortants Pierre Mercier et Jean Bilodeau se sont opposés à ce placement et soulève que leur homologue Julie Morin, qui sollicite également la mairie, a voté en sa faveur. «Mon équipe et moi-même, nous nous questionnons sur les capacités et compétences de la candidate Morin, dans l’administration d’une ville, si elle n’a pas été capable de défendre les intérêts des Méganticois en agissant de la sorte. Il faut aussi questionner l’échéance de ce placement, dont certaines obligations ou billets se négocieront jusqu’en 2045… un non sens!», s’objecte Ronald Martel.

Il rapporte que certains citoyens considèrent qu’il aurait mieux valu attribuer les 9,8M$ en remboursement de la dette. «Est-ce l’appât du gain, à cause du montant élevé? Était-il nécessaire de payer un professionnel pour s’en occuper, qui va coûter 55 000 $ par année? Est-ce que la Caisse Desjardins n’avait pas une solution moins coûteuse? Qui a-t-on voulu favoriser? Nous nous questionnons aussi pour l’avenir de Lac-Mégantic. N’est-ce pas dangereux que les gouvernements obligent la Ville à se servir de cet argent très rapidement, en soustrayant ce montant de 9,8 millions de dollars de l’aide qu’ils sont supposés remettre à Lac-Mégantic, plus de quatre ans après la tragédie du
6 juillet 2013? Il faudrait alors retirer rapidement ce placement qui vaudra probablement moins que les 9,8 millions reçus originalement, une autre perte pour Lac-Mégantic.»

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • L’ambiance du camp de jour au beau fixe
    Actualités

    L’ambiance du camp de jour au beau fixe

    Claudia Collard / 6 juillet 2020
  • Sept ans après: un devoir de mémoire
    Actualités

    Sept ans après: un devoir de mémoire

    Claudia Collard / 1 juillet 2020
  • Montignac rend hommage à ses finissants
    Actualités

    Montignac rend hommage à ses finissants

    Claudia Collard / 29 juin 2020
  • Les éducatrices en milieu familial revendiquent plus de justice
    Actualités

    Les éducatrices en milieu familial revendiquent plus de justice

    Rémi Tremblay / 25 juin 2020
  • La dernière nuit illustrée en bande dessinée
    Actualités

    La dernière nuit illustrée en bande dessinée

    Claudia Collard / 18 juin 2020
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

1 commentaire

  1. Mario Pouliot

    Les finances de la ville m'intéressent très peu, du moins beaucoup moins que les miennes. La première préoccupation du futur maire ou de la future mairesse devrait, et de loin, être de s'engager à mettre toute la pression nécessaire auprès des décideurs pour s'assurer de la réalisation de la voie de contournement ferroviaire, hors du centre de la ville, et ce, dans les plus brefs délais. Le fait qu'on ne semble pas se préoccuper de cette infrastructure indispensable à la tranquillité d'esprit des méganticois me laisse pantois. Pourquoi irais-je voter pour quelqu'un qui semble nullement se préoccuper de cet enjeu? La ville va finir par mourir (rien de moins) si on ne lui redonne pas un nouveau "cœur" en pleine santé, exempt de toute forme de menace comme celle qui nous a éclatée en pleine face un certain 6 juillet 2013.

    Répondre 2017-10-18
    1. Les négos en santé: ça ne va toujours pas mieux!
    2. L’ambiance du camp de jour au beau fixe
    3. Nouvelles mesures à la plage
    4. Sept ans après: un devoir de mémoire
    5. Lambton: tronçon de piste cyclable dans le noyau urbain
    6. Début de l’autocueillette
    7. Chantier du Pont de fer
    Docile ou non?
    Festival virtuel pour Songe d’été en musique
    Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
    1. Directeur général
      Lac-Mégantic
    2. Inspecteur municipal
      Notre-Dame-des-Bois
    3. Agente - Agent de communication
      Lac-Mégantic
    4. Mécanicien
      Lac-Mégantic
    5. Technicien - Service comptable aux entreprises
      Lac-Mégantic
    Répertoire des entreprises