Parce que les Méganticois méritent plus...

Jusqu'à maintenant dans cette campagne électorale, je me suis concentrée sur les idées et la vision que j'avais à proposer aux Méganticois. Toutefois, je crois qu'il est temps de faire une mise au point sur certains propos qui me semblent injustifiés.

Depuis le début de la campagne, plusieurs tentent de m'attaquer, probablement parce que fais une campagne positive et que ça en dérange certains. Un jour, on m'attaque sur une supposée entente (qui n'a jamais existé d'ailleurs) selon laquelle on ne devait pas faire d'affichage électoral. À un autre moment, on remet en question ma décision et celle de mes collègues conseillers sur le placement des sommes reçues du recours collectif. Enfin, sur mon lien familial avec la préfet sortante, mentionnant que ce serait une 2e «catastrophe» pour la ville et la région... c'est moi où ça va trop loin cette démagogie?

J'ai laissé aller ces attaques parce que je fais profondément confiance au bon jugement de la population et que je suis profondément convaincue que la majorité des Méganticois en ont assez de cette façon de faire de la politique. Je préfère parler de mes idées et faire connaître ma vision plutôt que de me mettre en valeur en abaissant mes adversaires. Je préfère faire valoir mes idées plutôt que de détourner l'attention des vrais enjeux, ceux de l'avenir de notre ville.

En ce qui concerne la caserne, j'avoue avoir été très surprise par la proposition de M. Martel de revenir à l'agrandissement de l'ancienne caserne. J'aurais apprécié qu'il prenne la peine de contacter les pompiers ou les employés de la Ville, il saurait qu'au moins 3 scénarios d'agrandissement ont déjà été étudiés pour la mise aux normes de l'actuelle caserne et qu'aucun n'a été retenu. Il saurait aussi que l'option d'une nouvelle caserne a été favorisée parce que le scénario n'est à peine plus coûteux pour la ville mais qu'en plus, il a permis de vendre un bâtiment dans le Parc industriel pour en faire un revenu additionnel (Il s'agit de Place de l'Industrie, rue Roberge, car nous pourrons rapatrier l'équipe des bâtiments dans l'ancienne caserne pour qu'ils y installent leur quartier général). De plus, l'agrandissement de la caserne actuelle éliminerait 60 places de stationnements pour les usagers de la marina. Or, ce lieu est significatif et les citoyens et usagers s'attendent plutôt à ce que nous en fassions un lieu accessible, valorisé et animé.

Je sais que le dossier de caserne à fait couler beaucoup d'encre, j'ai été la première à trouver que nous avions trop peu trop tard informer la population sur cet enjeu majeur. Je peux vous promettre une chose: si je suis élue le 5 novembre, ma priorité sera de mieux informer et davantage consulter la population pour éviter qu'on se retrouve dans une situation telle que celle-ci. Personne n'est gagnant actuellement, et les projets n'avancent pas. Il faut remédier à cette situation rapidement!!!

Bref, je réagis aujourd'hui parce qu'il y a des limites à lire et à entendre des faussetés. Je réagis parce que je trouve que les Méganticois méritent d'avoir l'information juste ainsi que des représentants qui les respectent en leur offrant les outils nécessaires pour qu'ils fassent leurs propres choix au lieu de tenter de jouer sur les sentiments et la division.

Pour se reconstruire, il faudra apprendre à être fier de ce que nous sommes en train de devenir. C'est le plan que j'ai pour notre ville! J'en ai assez de la chicane, j'en ai assez des théories du complot. J'aspire à plus pour ma Ville. Au nom des générations qui ont passé avant nous, au nom de celles et ceux qui ont construit cette ville à la sueur de leur front, nous ne pouvons rester dans cet impasse. On doit se lever, se serrer les coudes, trouver ensemble des solutions à nos défis et avancer.

Alors si vous êtes comme moi et que vous êtes prêts à travailler pour un avenir meilleur, allez voter dimanche, c'est notre seule façon de prendre notre destinée en main.

Julie Morin
Candidate à la Mairie

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • Ces mots qui nous élèvent
    Culture

    Ces mots qui nous élèvent

    Claudia Collard / 28 mai 2024
  • Un train croisière pourrait s’arrêter à Lac-Mégantic
    Actualités Tourisme et loisirs

    Un train croisière pourrait s’arrêter à Lac-Mégantic

    Rémi Tremblay / 28 mai 2024
  • Reconstruction d’un pont sur la 161 à Frontenac
    Actualités

    Reconstruction d’un pont sur la 161 à Frontenac

    Rémi Tremblay / 27 mai 2024
  • Un souper lucratif pour le projet HASM
    Actualités Communauté

    Un souper lucratif pour le projet HASM

    Claudia Collard / 27 mai 2024
  • Fin des opérations pour d’Arbre en arbre
    Actualités

    Fin des opérations pour d’Arbre en arbre

    Claudia Collard / 23 mai 2024
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. La pièce Le Placard sur les planches le 30 mai
  2. Ces mots qui nous élèvent
  3. Un train croisière pourrait s’arrêter à Lac-Mégantic
  4. Reconstruction d’un pont sur la 161 à Frontenac
  5. Un souper lucratif pour le projet HASM
  6. Fin des opérations pour d’Arbre en arbre
  7. Le Vent du Nord à Piopolis
Virage numérique sans déraper
Ces mots qui nous élèvent
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Adjoint-e administratif-ive
    Lac-Mégantic
  2. Conseiller-ère en communication
    Lac-Mégantic
  3. Agent.e aair recherché.e
    Lac-Mégantic
  4. Coordonnateur aux pièces
    Lac-Mégantic
  5. Directeur.trice du Service récréatif, de la culture et de la vie active
    Lac-Mégantic
Répertoire des entreprises