Avec pas d’casque

La Maisonnée, ce lieu aux résidents chaleureux

La Maisonnée, ce lieu aux résidents chaleureux - Claudia Collard : Actualités
Les résidents de La Maisonnée. À l’avant, Gabriel, Dona et Dominic. Derrière, Marie-Pier et Linda Montminy, responsable des lieux.
La Maisonnée, ce lieu aux résidents chaleureux - Claudia Collard : Actualités
Offerte aux personnes ayant une déficience intellectuelle, la chambre de répit est disponible pour une durée variable.
La Maisonnée, ce lieu aux résidents chaleureux - Claudia Collard : Actualités
La chambre de Gabriel
La Maisonnée, ce lieu aux résidents chaleureux - Claudia Collard : Actualités
La chambre de Dominic
La Maisonnée, ce lieu aux résidents chaleureux - Claudia Collard : Actualités
La chambre de Dona
La Maisonnée, ce lieu aux résidents chaleureux - Claudia Collard : Actualités
La chambre de Marie-Pier

Lundi, fin d’après-midi. Linda ouvre la porte. «Bienvenue chez nous!», lance-t-elle joyeusement, suivie de Dona, visiblement heureuse de montrer sa maison à la visite. Une fois au salon, Marie-Pier m’accueille d’un air tout aussi chaleureux. Ensuite c’est Dominic, dont l’air enjoué traduit aisément l’affection qu’il porte à son foyer. Plus tard, Gabriel arrive du travail, lui aussi avec un sourire qui en dit long. Aucun doute possible, les résidants de la Maisonnée ont bel et bien adopté cet endroit qu’ils habitent depuis juillet.

Sous la responsabilité de Linda Montminy, la Maisonnée est la résidence permanente de quatre adultes âgés de 22 à 33 ans ayant une déficience intellectuelle. Comme son nom l’indique, il s’agit d’une maison et non d’un centre d’hébergement. Ici, tous participent aux tâches quotidiennes, en fonction de leurs capacités respectives, et disposent d’une chambre privée qu’ils ont pu personnaliser. Certains vont à l’école et d’autres occupent un emploi sur un plateau de travail, sans compter les activités qu’ils pratiquent régulièrement aux Soupapes de la Bonne Humeur, dans le bâtiment voisin.

Ici, l’ambiance est résolument familiale. C’est dans cet esprit que les résidants de la Maisonnée ont guidé la journaliste de l’Écho pour une visite des lieux, de la cuisine à la salle de lavage, en passant par les quartiers des gars et des filles et le mur du couloir réservé à leurs œuvres d’art. Dans cet esprit également qu’ils expliquent que le vendredi est réservé au grand ménage et les week-ends à une pléiade d’activités, à l’intérieur comme en plein air. «Ce soir, on va faire la décoration de l’arbre de Noël. On se tient occupés, on n’a pas le temps de s’ennuyer!», partage Mme Montminy, qui réside dans un appartement aménagé à même la résidence.

La responsable de La Maisonnée ne tarit pas d’éloges à l’endroit de ses «colocataires» et transmet que l’adaptation à leur nouveau lieu de résidence a été fort simple. «Ils étaient tous prêts à avoir leur chez-soi, leur autonomie, comme les autres adultes de leur entourage. Et c’est magnifique de les côtoyer chaque jour. Ils sont attachants et authentiques; c’est leur cœur qui parle», transmet-elle pendant que Marie-Pier lui fait un câlin.

Chambre de répit

En plus de ses quatre chambres permanentes, la Maisonnée abrite aussi une chambre de répit. Offert pour une durée variant de quelques heures à quelques jours, ce service de résidence temporaire pour personnes ayant une déficience intellectuelle permet aux parents de bénéficier d’une pause pendant que leur enfant (d’âge adulte) expérimente la vie de groupe dans un environnement bien encadré et propice au développement de son autonomie.

Utilisé sur une base ponctuelle, ce service de répit demeure méconnu, si bien que plusieurs plages journalières sont actuellement disponibles pour la clientèle. Les parents concernés peuvent obtenir de plus amples informations auprès de l’accueil du soutien à domicile (CSSSG) au 819 583-0330, poste 2520.

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • Brocanteur à la recherche d’une relève
    Actualités

    Brocanteur à la recherche d’une relève

    Rémi Tremblay / 18 juillet 2024
  • Rencontre pour les 35 ans de l’Érable et le Chêne
    Actualités

    Rencontre pour les 35 ans de l’Érable et le Chêne

    Rémi Tremblay / 18 juillet 2024
  • Le plein d’art à Piopolis cet été
    Culture

    Le plein d’art à Piopolis cet été

    Claudia Collard / 18 juillet 2024
  • Scierie Tech ferme ses portes
    Actualités Économie

    Scierie Tech ferme ses portes

    Rémi Tremblay / 18 juillet 2024
  • Clovis a changé la vie de Claude Chapdelaine
    Actualités

    Clovis a changé la vie de Claude Chapdelaine

    Rémi Tremblay / 15 juillet 2024
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. Brocanteur à la recherche d’une relève
  2. Rencontre pour les 35 ans de l’Érable et le Chêne
  3. Le plein d’art à Piopolis cet été
  4. Scierie Tech ferme ses portes
  5. Un Super Beach Party à Saint-Ludger
  6. Moonie's Mood au rendez-vous le 18 juillet
  7. Clovis a changé la vie de Claude Chapdelaine
La lumière jaune
Le plein d’art à Piopolis cet été
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Journalier, chauffeur et opérateur en voirie
    Nantes
  2. Ébouteur
    Woburn
  3. Chauffeur Classe 1 ou 3
    Lac-Mégantic
  4. EMPLOYÉ AUX TRAVAUX PUBLICS
    Frontenac
  5. EMPLOYÉ À L’ENTRETIEN DES PARCS, DES INFRASTRUCTURES ET DES BÂTIMENTS
    Frontenac
Répertoire des entreprises