Mme M de retour en cour le 11 décembre

Mme M de retour en cour le 11 décembre - Claudia Collard : Actualités

Pour avoir voulu protéger ses enfants, Mme M risque 15 ans d’emprisonnement si elle est extradée aux États-Unis.

C’est le 11 décembre qu’est prévu le retour au tribunal de Mme M, afin d’empêcher son extradition aux États-Unis. Le cas échéant, cette résidente de Lac-Mégantic y sera accusée d’enlèvement de ses trois enfants. Si elle est déclarée coupable, elle est passible d’une peine de 15 ans d’emprisonnement. Pourtant, en les ramenant au pays, Mme M cherchait plutôt à les protéger d’un père violent.

L’histoire débute en 2010. Les trois enfants de Mme M, qui demeuraient avec leur père dans l’État de la Géorgie, quittent le domicile familial pour échapper au comportement violent de ce dernier. Une semaine après s’être réfugiés dans un hangar, ils sollicitent l’aide de leur mère, qui répond évidemment à leur appel. Sauf que le 23 décembre 2010, alors qu’elle et ses enfants séjournent dans une maison d’hébergement de l’Estrie, la police procède à son arrestation.

Accusée de kidnapping aux États-Unis, Mme M se retrouve au centre de détention Tanguay et ses enfants en famille d’accueil. Sortie de prison en 2011, elle est hébergée à la Bouée puis réussit à récupérer la garde de ses enfants avec qui elle s’installe à Lac-Mégantic. En Cour supérieure, un jugement confirme que Mme M a bel et bien agi pour le bien de ses enfants.

La saga ne s’arrête malheureusement pas là puisque les États-Unis reviennent à la charge. Mme M perd son procès en Cour d’appel. En Cour suprême, trois juges sur sept se prononcent contre l’extradition en décembre 2015. L’extradition doit alors être effective dans les 45 jours.

Pour faire reverser cette décision, Mme M entreprend une grève de la faim. La Bouée décide de rendre son histoire publique et multiplie les démarches auprès de politiciens. Le 23 décembre 2015, la ministre de la Justice, Jody Wilson-Raymbould, accepte de réexaminer le dossier. Mais l’extradition demeure maintenue dans sa décision rendue le 3 août 2016.

C’est à la suite d’une demande de révision judiciaire que Mme M se retrouvera en cour le 11 décembre prochain. Lors du colloque des 1er et 2 novembre organisé par la Bouée, la coordonnatrice de la maison d’hébergement, Sylvie Morin, a rappelé que si le jugement est négatif, Madame M devra être extradée aux États-Unis, où elle pourrait recevoir une peine d’emprisonnement de 15 ans. «Souhaitons que la réponse soit à l’avantage de la famille, afin que celle-ci puisse vivre en toute liberté et que ses membres puissent avoir la stabilité qu’ils recherchent depuis tant d’années», a-t-elle transmis, invitant toutes personnes intéressées à manifester leur solidarité à l’endroit de Mme M en se présentant au palais de justice de Montréal le 11 décembre.

Bien qu’elle demeure actuellement chez elle en compagnie de ses enfants, Mme M. n’a droit qu’à une heure de sortie par jour en plus de devoir se rapporter à la police trois fois par semaine. «Elle est traitée en criminelle parce qu’elle a voulu protéger ses enfants!», déplore Mme Morin.

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • Sortie du second roman de Marianne Fortier
    Culture Littérature

    Sortie du second roman de Marianne Fortier

    Claudia Collard / 28 juillet 2022
  • Des installations d’art urbain signées Marzell
    Culture

    Des installations d’art urbain signées Marzell

    Rémi Tremblay / 26 juillet 2022
  • Au camp créatif d’Annie Purtell
    Culture Arts visuels

    Au camp créatif d’Annie Purtell

    Claudia Collard / 26 juillet 2022
  • Premier contrat pour la réfection du Barrage du Lac-Aux-Araignées
    Actualités Municipalité

    Premier contrat pour la réfection du Barrage du Lac-Aux-Araignées

    Claudia Collard / 25 juillet 2022
  • Une pause sur le chantier de la rue Laval
    Actualités

    Une pause sur le chantier de la rue Laval

    Rémi Tremblay / 25 juillet 2022
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. Sortie du second roman de Marianne Fortier
  2. La magie du rock avec Nic Gignac
  3. Bureau et les tiroirs le 28 juillet
  4. Des installations d’art urbain signées Marzell
  5. Au camp créatif d’Annie Purtell
  6. Premier contrat pour la réfection du Barrage du Lac-Aux-Araignées
  7. Une pause sur le chantier de la rue Laval
Aux portes de l’abdication
Sortie du second roman de Marianne Fortier
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. GARDIEN DE TERRITOIRE BAIE-DES-SABLES
    Lac-Mégantic
  2. HOMME DE VOIRIE AVEC EXPÉRIENCE
    Milan
  3. Opérateur de scie et un journalier
    Lac-Drolet
  4. SECRÉTAIRE ADMINISTRATIF(VE)
    Val-Racine
  5. Préposé(e) à la bibliothèque
    Marston
Répertoire des entreprises