Recyc-Québec

Alexandre Poulin et ses poussières d'étoiles

Alexandre Poulin et ses poussières d'étoiles - Claudia Collard : Culture

Alexandre Poulin donnait le 8e spectacle de la saison 2017-2018 du Comité culturel Mégantic.

«Je crois au chaos des étoiles parce que c’est quand il fait le plus noir qu’elle ont le plus de sens.» Ainsi parlait l’auteur-compositeur- interprète Alexandre Poulin, révélant d’indéniables talents de conteur le soir du samedi 18 novembre, dans la salle de spectacle éphémère aménagée dans la polyvalente Montignac.
Les chansons d’Alexandre Poulin empruntent la voie du bonheur, celui qu’on construit à force d’échecs et de détermination, un chemin tracé à l’aide d’étincelles semées dans les esprits ouverts. L’idée est en fait de passer du rêve à la réalité sans rien brusquer, grâce à la magie des astres alignés.

Toute la soirée, Alexandre Poulin a ponctué ses chansons de petites histoires, s’appliquant à préserver une part de mystère jusqu’à la toute fin du spectacle. Ainsi le public a eu droit au récit du petit garçon (lui), qui s’est réfugié dans la bibliothèque de son école pour échapper à ses intimidadeurs, fuite lui permettant de rencontrer Maurice, personnage d’un livre et source d’inspiration toute sa vie durant. Parce que Maurice, malgré des échecs répétés, n’a jamais abandonné.

Maurice lui a inspiré L’écrivain, chanson-fleuve qui parle de réussite grâce à un «crayon magique». Un crayon qui avait de magique le pouvoir de faire jaillir un talent déjà présent chez l’adolescent si peu confiant. C’est aussi une histoire survenue au tournant des années 1700, celle du petit Benjamin racontée par Alexandre Poulin, dont le père mettait des poussières d’étoiles dans la cire de ses chandelles, assurant à son fils qu’il aurait une vie magnifique, lui cachant ainsi son extrême pauvreté jusqu’à ce que son 17e rejeton atteigne cette maturité qui déclenche la lucidité. Pourtant le rêve était semé chez le désormais grand Benjamin Franklin.

Au-delà de ses chansons à la force tranquille, on retient d’Alexandre Poulin l’importance de croire en l’invisible. De croire en des rêves irréalisables et à la magie de ces mots qui peuvent vaincre n’importe quel chaos.

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • Le «réel» quartier artisan prend vie
    Actualités

    Le «réel» quartier artisan prend vie

    Rémi Tremblay / 14 octobre 2021
  • Autre saison de golf bien remplie
    Sports Golf

    Autre saison de golf bien remplie

    Anne-Julie Hallée / 14 octobre 2021
  • Les Béliers juvéniles toujours en tête du classement
    Sports Les Béliers

    Les Béliers juvéniles toujours en tête du classement

    Anne-Julie Hallée / 14 octobre 2021
  • Route rurale, une histoire en trois tomes
    Culture Littérature

    Route rurale, une histoire en trois tomes

    Rémi Tremblay / 14 octobre 2021
  • Des élections dans 13 municipalités
    Actualités Municipalité

    Des élections dans 13 municipalités

    Claudia Collard / 13 octobre 2021
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. Le «réel» quartier artisan prend vie
  2. Autre saison de golf bien remplie
  3. Les Béliers juvéniles toujours en tête du classement
  4. Le gardien du Dynamik résiste aux assauts du Sauro
  5. Route rurale, une histoire en trois tomes
  6. Et soudain, la panne!
  7. Concert d’orgue à l’église Sainte-Agnès
Discriminés encore!
Ouvrez l’œil, le cirque vient à vous!
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Agent(e) services aux membres
    Lac-Mégantic
  2. Coordonnatrice, coordonnateur à l’intervention
    Lac-Mégantic
  3. Directeur(trice) général(e) et secrétaire-trésorier
    Marston
  4. Responsable de la patinoire extérieure
    Marston
  5. Plusieurs postes disponibles
    Lac-Mégantic
Répertoire des entreprises