SCF Conseils

Dossier des Chevaliers de Colomb: promesse tenue!

Nous vous avons fait part à quelques reprises au cours des derniers mois, des difficultés que les Chevaliers ont rencontrées depuis la perte de leur bâtiment. Je ne réécrirai pas cette saga, plus de quatre années, c’est long et ça ne ramènera rien, sinon l’amertume. Alors l’histoire commencera l’automne dernier, juste après que le conseil de ville nous confirme la perte de notre repère, notre terrain et l’approche des élections municipales.

Selon les dires de plusieurs conseillers en devenir, le dossier des Chevaliers était omniprésent dans les discussions avec les nombreux citoyens rencontrés lors de la campagne électorale. La forte probabilité que les Chevaliers élisent domicile hors de la ville était de plus en plus réaliste, faute de trouver une place en ville répondant à ses besoins. À ce moment, plusieurs prétendants aux sièges nous ont fait part de leur ferme intention de faire du dossier des Chevaliers un dossier prioritaire. Il était minuit moins une, une transaction était imminente.

À peine quelques heures après l’annonce de leur victoire, la nouvelle mairesse de même que certains conseillers avaient déjà pris contact avec les Chevaliers. Moins d’une semaine après leur entrée en fonction, une rencontre était cédulée.

Lors de cette première rencontre, tous les élus étaient présents, sous la gouverne de Mme Morin, la nouvelle mairesse. Cette rencontre s’est déroulée rondement, dans l’harmonie, fort constructive et comme préambule, cette affirmation: nous tenons absolument à ce que les Chevaliers demeurent en ville; nous allons tout mettre en œuvre pour y parvenir.

À la fin de cette première rencontre avec le nouveau conseil, après avoir fait état de nos besoins et de nos souhaits, la date d’une deuxième rencontre était déjà fixée. Pour préparer cette seconde rencontre, plusieurs employés municipaux avaient du pain sur la planche. La rencontre à venir était déterminante.

À cette deuxième rencontre, en plus des responsables des Chevaliers étaient présents Mme Morin, la mairesse, Mme Arguin, directrice générale, M. Jacques Dostie, conseiller, ainsi que M. Jean-François Brisson, urbaniste. Comme outils de travail, plans et croquis ainsi qu’un montage financier partiel étaient sur la table. En moins d’une heure, tous s’entendent sur l’endroit et la marche à suivre.

Promesse faite, promesse tenue, à moins de circonstances hors de contrôle des Chevaliers et/ou de la Ville, les Chevaliers vont ériger leurs nouveaux locaux au centre-ville, voisin de l’hôtel-de-ville, derrière le Centre Visa-Beauté. Il reste bien quelques démarches administratives afin d’attacher toutes les pièces de ce puzzle, mais les nuages se dissipent et nous voyons enfin quelques rayons de soleil à l’horizon.

Guy Philippon

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • Des éloges pour Gino Chouinard
    Actualités

    Des éloges pour Gino Chouinard

    Rémi Tremblay / 24 juillet 2024
  • L’Acadie à Piopolis
    Culture Musique

    L’Acadie à Piopolis

    Rémi Tremblay / 24 juillet 2024
  • Brocanteur à la recherche d’une relève
    Actualités

    Brocanteur à la recherche d’une relève

    Rémi Tremblay / 18 juillet 2024
  • Rencontre pour les 35 ans de l’Érable et le Chêne
    Actualités

    Rencontre pour les 35 ans de l’Érable et le Chêne

    Rémi Tremblay / 18 juillet 2024
  • Le plein d’art à Piopolis cet été
    Culture

    Le plein d’art à Piopolis cet été

    Claudia Collard / 18 juillet 2024
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. Des éloges pour Gino Chouinard
  2. Impact rue Salaberry
  3. L’Acadie à Piopolis
  4. Jeffrey Marcus en concert
  5. Soirée vivifiante avec Génération Rock
  6. Brocanteur à la recherche d’une relève
  7. Rencontre pour les 35 ans de l’Érable et le Chêne
La lumière jaune
Le plein d’art à Piopolis cet été
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Journalier, chauffeur et opérateur en voirie
    Nantes
  2. Ébouteur
    Woburn
  3. Chauffeur Classe 1 ou 3
    Lac-Mégantic
  4. EMPLOYÉ AUX TRAVAUX PUBLICS
    Frontenac
  5. EMPLOYÉ À L’ENTRETIEN DES PARCS, DES INFRASTRUCTURES ET DES BÂTIMENTS
    Frontenac
Répertoire des entreprises