BANQ

Voie de contournement : le ton va changer en Chambre, promet Luc Berthold

Voie de contournement : le ton va changer en Chambre, promet Luc Berthold - Rémi Tremblay : Actualités

Le député Luc Berthold va continuer, en 2018, d’exiger des actions du gouvernement fédéral, et non pas seulement de la compassion!

Se disant «tanné d’entendre juste de la compassion» et de ne voir aucune action concrète sur le terrain, le député fédéral Luc Berthold sort quelque peu de sa réserve parlementaire et assure qu’il va changer de ton à Ottawa sur le dossier de la voie de contournement ferroviaire, dès le retour des vacances des Fêtes. «J’y crois encore plus que jamais. Je suis convaincu que le projet va se faire, mais je commence à être impatient», lance-t-il.

Livrant, lundi, son bilan de session devant les médias locaux, le député a averti qu’il comptait bien faire sortir de sa torpeur le ministre des Transports, Marc Garneau, et amener le gouvernement libéral à mettre des montants d’argent de l’avant. Ne serait-ce que des montants partiels.

«Ils agissent tous (en Chambre), même le caucus libéral, comme des gens qui veulent que ça se fasse. Il n’y a pas personne qui nous dit le contraire. Le problème que j’ai, ce que je veux comme demande officielle, c’est qu’il y ait quelque chose d’inscrit dans le prochain budget. Dans le courant de l’année (2018), le moment de la décision va être là! Ça prend de l’argent de prêt dans les budgets pour pas qu’on attende un autre cycle budgétaire pour commencer!»

Un même vœu adressé aux deux paliers de gouvernement, fédéral et provincial. «À partir du moment où un ministre va dire «on la fait la voie de contournement», tout va débouler. Ça va se mettre à aller vite… Si le gouvernement fédéral est sérieux dans sa compassion envers les gens de Lac-Mégantic, il va annoncer de l’argent dans le prochain budget. Et le gouvernement du Québec aussi!» Si les deux gouvernements supérieurs ont décidé de jouer sur la même patinoire, ils décideront ensuite du temps de glace à se partager.

Par ailleurs, sur d’autres grands dossiers nationaux, Luc Berthold ne fait pas la même lecture. Le bilan du gouvernement de Justin Trudeau repose, dit-il, sur de l’improvisation… et de la nonchalance!
La légalisation du cannabis en est un bon exemple. «Cette loi est précipitée et tous les jours des citoyens me partagent leurs préoccupations. Non seulement cette loi ne protègera pas adéquatement les jeunes, mais la majorité des experts, des psychiatres, ainsi que des provinces demandent un délai pour avoir le temps de bien faire les choses.»

Le défi de la main-d’œuvre

Face au manque de main-d’œuvre qui affecte la plupart des régions du Québec, le député entend appuyer les initiatives des trois MRC de son comté dans leur recherche de solution. «Nous ne sommes pas les seuls à faire face à cette situation. Le recours à l’immigration semble inévitable, pourtant, le gouvernement fédéral continue de mettre des bâtons dans les roues des entreprises, par un processus long et difficile. Il faut faciliter les règles et faire en sorte que nos entrepreneurs puissent continuer à développer notre région.»

M. Berthold convient qu’il y a autant de recettes au manque de main-d’œuvre qu’il y a de régions dans son comté. «Il faut que le gouvernement rende la tâche plus facile aux employeurs. Là-dessus, je veux travailler pour faciliter la venue de main-d’œuvre étrangère.» À ses yeux, la paperasserie administrative constitue un obstacle important, tellement il y a des normes à rencontrer de la part des employeurs.

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • Du soutien bien accueilli au CHSLD de Lambton
    Actualités

    Du soutien bien accueilli au CHSLD de Lambton

    Rémi Tremblay / 24 septembre 2020
  • Luc Berthold déplore l’«improvisation» fédérale
    Actualités

    Luc Berthold déplore l’«improvisation» fédérale

    Rémi Tremblay / 24 septembre 2020
  • Territoire huron-wendat:  les municipalités devront faire avec!
    Actualités

    Territoire huron-wendat: les municipalités devront faire avec!

    Rémi Tremblay / 24 septembre 2020
  • Un mois de culture à Lac-Mégantic
    Culture

    Un mois de culture à Lac-Mégantic

    Claudia Collard / 24 septembre 2020
  • Des racines au mouvement  des Incroyables comestibles
    Actualités Société

    Des racines au mouvement des Incroyables comestibles

    Claudia Collard / 24 septembre 2020
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

1 commentaire

  1. Mario Pouliot

    La voie de contournement? Des promesses et encore des promesses (que des promesses).

    Il serait bon de rappeler à M. Berthold que dans les premiers 28 mois suivant la tragédie c'est un gouvernement conservateur qui régnait à Ottawa. Ce gouvernement avait amplement le temps, avant l'arrivée du gouvernement de Justin Trudeau, d'annoncer qu'il s'engageait à faire les premiers pas assurant la réalisation de la voie de contournement. Il pouvait même mettre de côté ou réserver les fonds nécessaires à la réalisation de ce projet logiquement incontournable. Les conservateurs ont donc eu 28 mois pour faire en sorte que ce dossier avance. Qu'ont-ils fait? Quatre ans et demi plus tard, après l'horrible tragédie, on cherche encore des réponses.

    L'arrivée au pouvoir des libéraux et la décision de confier le ministère des Transports à Marc Garneau n'avait pas de quoi nous rassurer. M. Garneau est visiblement un homme intelligent mais sincèrement, quand on le regarde aller dans le dossier qui nous préoccupe, cet ancien astronaute ne semble jamais être complètement revenu sur terre après trois missions "en l'air" ou a vraisemblablement oublié son empathie dans la station spatiale internationale.

    La personne la mieux placée pour que le projet de voie de contournement devienne réalité c'est Justin Trudeau, le premier ministre du Canada. Justin Trudeau semble toutefois avoir hérité de son père les gènes de la mauvaise foi et de la capacité de ne pas obéir à ses propres engagements. À la veille du premier référendum sur la souveraineté du Québec le père Trudeau s'était engagé fermement et solennellement à apporter des changements favorables au Québec si les québécois votaient contre la souveraineté du Québec. Il poussa même l'idée qu'il mettait "en jeu" les sièges de son gouvernement s'il ne livrait pas la "marchandise" promise. Est-ce qu'on peut faire davantage confiance au fils Trudeau? Rappelons simplement que Justin Trudeau est venu à Lac-Mégantic dans les jours suivant la tragédie. Lors de son passage dans notre ville en ruines M. Trudeau a signé, en toute connaissance de cause, une pétition réclamant la réalisation de la voie de contournement souhaité par les méganticois. On sait déjà depuis longtemps que le père Trudeau n'a pas du tout répondu aux attentes des québécois, autant de celles des souverainistes que des fédéralistes qui prônaient un fédéralisme renouvelé. Le père Trudeau n'a fait que de jeter de l'huile sur le feu québécois jusqu'à ce qu'il se retire de la politique. Alors la question qui se pose au fils sera-t-elle sérieusement traitée par le gouvernement Trudeau 2.0? Est-ce que Trudeau fils va respecter sa signature sur une pétition exigeant une voie de contournement, largement souhaitée et déjà trop attendue par notre population? On verra... peut-être... un jour.

    Répondre 2017-12-27
    1. Du soutien bien accueilli au CHSLD de Lambton
    2. Luc Berthold déplore l’«improvisation» fédérale
    3. Territoire huron-wendat: les municipalités devront faire avec!
    4. Un mois de culture à Lac-Mégantic
    5. Des racines au mouvement des Incroyables comestibles
    6. Pour une couverture cellulaire optimale sur l’ensemble du territoire granitois
    7. Œuvres de Wynne Parkin en exposition
    «Notre magnifique territoire»
    Un mois de culture à Lac-Mégantic
    Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
    1. Appariteur concierge au Centre sportif Mégantic (2 postes)
      Lac-Mégantic
    2. Collaborateur(trice) juridique
      Lac-Mégantic
    3. Hygiéniste dentaire
      Lac-Mégantic
    4. Manoeuvre/agent d’entretien de la voie - Lac-Mégantic
      Lac-Mégantic
    5. Plusieurs postes disponibles
      Lac-Mégantic
    Répertoire des entreprises