BANQ

Que des promesses!

Il serait bon de rappeler à M. Berthold (Voie de contournement ferroviaire: le ton va changer dès janvier en Chambre, promet Luc Berthold, publié dans l’édition du 22 décembre 2017, en page 5) que dans les premiers 28 mois suivant la tragédie c’est un gouvernement conservateur qui régnait à Ottawa. Ce gouvernement avait amplement le temps, avant l’arrivée du gouvernement de Justin Trudeau, d’annoncer qu’il s’engageait à faire les premiers pas assurant la réalisation de la voie de contournement. Il pouvait même mettre de côté ou réserver les fonds nécessaires à la réalisation de ce projet logiquement incontournable. Les conservateurs ont donc eu 28 mois pour faire en sorte que ce dossier avance. Qu’ont-ils fait? Quatre ans et demi plus tard, après l’horrible tragédie, on cherche encore des réponses.

L’arrivée au pouvoir des libéraux et la décision de confier le ministère des Transports à Marc Garneau n’avaient pas de quoi nous rassurer. M. Garneau est visiblement un homme intelligent mais sincèrement, quand on le regarde aller dans le dossier qui nous préoccupe, cet ancien astronaute ne semble jamais être complètement revenu sur terre après trois missions «en l’air» ou a vraisemblablement oublié son empathie dans la station spatiale internationale.

La personne la mieux placée pour que le projet de voie de contournement devienne réalité c’est Justin Trudeau, le premier ministre du Canada. Justin Trudeau semble toutefois avoir hérité de son père les gènes de la mauvaise foi et de la capacité de ne pas obéir à ses propres engagements. À la veille du premier référendum sur la souveraineté du Québec, le père Trudeau s’était engagé fermement et solennellement à apporter des changements favorables au Québec si les Québécois votaient contre la souveraineté du Québec. Il poussa même l’idée qu’il mettait «en jeu» les sièges de son gouvernement s’il ne livrait pas la «marchandise» promise. Est-ce qu’on peut faire davantage confiance au fils Trudeau? Rappelons simplement que Justin Trudeau est venu à Lac-Mégantic dans les jours suivant la tragédie. Lors de son passage dans notre ville en ruines, M. Trudeau a signé, en toute connaissance de cause, une pétition réclamant la réalisation de la voie de contournement souhaité par les Méganticois. On sait déjà depuis longtemps que le père Trudeau n’a pas du tout répondu aux attentes des Québécois, autant de celles des souverainistes que des fédéralistes qui prônaient un fédéralisme renouvelé. Le père Trudeau n’a fait que de jeter de l’huile sur le feu québécois jusqu’à ce qu’il se retire de la politique. Alors, la question qui se pose au fils sera-t-elle sérieusement traitée par le gouvernement Trudeau 2.0? Est-ce que Trudeau fils va respecter sa signature sur une pétition exigeant une voie de contournement, largement souhaitée et déjà trop attendue par notre population? On verra... peut-être... un jour !

Mario Pouliot

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • Le Granit «orange foncé»
    Actualités

    Le Granit «orange foncé»

    Rémi Tremblay / 22 octobre 2020
  • Rencontre avec trois artistes à la Galerie Métissage
    Culture

    Rencontre avec trois artistes à la Galerie Métissage

    Claudia Collard / 22 octobre 2020
  • Voie de contournement: Nantes craint une dévaluation
    Actualités

    Voie de contournement: Nantes craint une dévaluation

    Rémi Tremblay / 22 octobre 2020
  • Un marché immobilier en surchauffe?
    Actualités

    Un marché immobilier en surchauffe?

    Rémi Tremblay / 22 octobre 2020
  • Le parcours inspirant de Sébastien Roulier
    Actualités

    Le parcours inspirant de Sébastien Roulier

    Claudia Collard / 20 octobre 2020
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. Pro énergie tech : Nouvelle Entreprise, même service
  2. Robert Turmel : L’énergie d’un homme au service de son monde
  3. Le Granit «orange foncé»
  4. Rencontre avec trois artistes à la Galerie Métissage
  5. Voie de contournement: Nantes craint une dévaluation
  6. Un marché immobilier en surchauffe?
  7. La grosse roche d’Émilien
«Notre magnifique territoire»
Rencontre avec trois artistes à la Galerie Métissage
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Déménageur
    Lac-Mégantic
  2. Plusieurs postes disponibles
    Lac-Mégantic
  3. Personnel de production
    La Patrie
  4. Coordonnatrice adjointe
    Lac-Mégantic
  5. Journalier-polisseur-installateur
    Lac-Drolet
Répertoire des entreprises