Et la caserne alors...

Il n’y a personne qui met en doute le besoin de rassembler les effectifs du service d’incendie à un seul endroit. Il y a une façon d’aborder le problème de sa nouvelle situation et c’est en considérant la caserne comme un coffre à outils. En effet, les citoyens de la ville ont besoin d’un meilleur coffre à outils et qu’il soit placé de façon à être le plus aisé à s’en servir.

Ainsi, il faut penser à sa situation dans le futur beaucoup plus que si elle était déjà là aujourd’hui. Si maintenant il y a un nombre pratiquement égal de pompiers chaque côté de la rivière, il faut penser que ces proportions varieront dans le temps. À partir du fait que le milieu géographique de la ville se situe à peu près au coin Dollard-Cousineau, la situation de la caserne doit tendre vers cet endroit. Ainsi, dans le futur, peu importe où les pompiers demeureront, la situation de la caserne sera toujours idéale.

Cela va de soi que la caserne doit être sur un axe principal ou près de ces axes, soit les rues Laval ou Villeneuve car celles-ci mènent directement au parc industriel et la voie de contournement.

Le coût du terrain de la CMQ même s’il est pratiquement nul n’est rien à comparer avec les différents désagréments que cette situation amènera. Le centre-ville sera toujours un endroit où il y a une concentration de circulation automobile et de va-et-vient piétonnier. Et je vois déjà les contraintes qui devront être réglées. Si celles-ci ne sont pas réglées par le conseil municipal ou le directeur du service des incendies présents, ce sera par les suivants. Il y a déjà eu des activités festives et sportives dans les rues du centre-ville et elles ne pourront plus être envisagées.

On nous dit maintenant que le camion d’élévation peut tourner à gauche ou à droite sur Papineau en venant de l’éventuelle caserne. Je crois que, si ceci est possible, ce sera de façon très serrée et avec beaucoup de pratique de la part des différents conducteurs de ce camion et ce jusqu’à survienne un fâcheux accident qui nécessitera des corrections au niveau des trottoirs, des ilots, poteaux, vasque à fleurs, etc. .. Les suivants décideront!!

Le coffre à outils aura été mal placé et il devra y rester.

Jean Labbé

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • Le poids des fourmis, ou l’urgence d’agir ensemble
    Culture Théâtre

    Le poids des fourmis, ou l’urgence d’agir ensemble

    Claudia Collard / 20 mars 2023
  • Levée de fonds en soutien à Éli et sa famille
    Actualités Société

    Levée de fonds en soutien à Éli et sa famille

    Claudia Collard / 20 mars 2023
  • L’environnement espère sa part des 19 M$
    Actualités Environnement

    L’environnement espère sa part des 19 M$

    Rémi Tremblay / 16 mars 2023
  • Maison des aînés: début du chantier à l’été
    Actualités Santé

    Maison des aînés: début du chantier à l’été

    Rémi Tremblay / 15 mars 2023
  • L’aide médicale à mourir offerte en externe à la Maison 5e Saison
    Actualités Société

    L’aide médicale à mourir offerte en externe à la Maison 5e Saison

    Rémi Tremblay / 15 mars 2023
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. Un 8 mars célébré avec succès
  2. Le poids des fourmis, ou l’urgence d’agir ensemble
  3. Levée de fonds en soutien à Éli et sa famille
  4. L’environnement espère sa part des 19 M$
  5. Maison des aînés: début du chantier à l’été
  6. L’aide médicale à mourir offerte en externe à la Maison 5e Saison
  7. Front commun pour une évaluation d’impact indépendante sur le tracé de contournement
Vivre ensemble? Ouf!
Le poids des fourmis, ou l’urgence d’agir ensemble
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Adjointe administrative
    Lac-Mégantic
  2. Conseiller.ère en entrepreneuriat collectif
    Lac-Mégantic
  3. Poste de direction
    Lac-Mégantic
  4. Appariteur concierge
    Lac-Mégantic
  5. Gestionnaire comptable
    Lac-Mégantic
Répertoire des entreprises