Inauguration du Centre de loisirs Charles-Valence

Inauguration du Centre de loisirs Charles-Valence - Rémi Tremblay : Actualités
Inauguration du Centre de loisirs Charles-Valence - Rémi Tremblay : Actualités
Pour la coupe de ruban : le maire Yvan Goyette, la préfet Marielle Fecteau, le président de la CSHC, Yves Gilbert, le député Ghislain Bolduc, Pierre Valence, propriétaire du Domaine des Appalaches, et le directeur de la Caisse Desjardins Lac-Mégantic- Le Granit, Dominic Gagnon, dans la nouvelle bibliothèque.
Inauguration du Centre de loisirs Charles-Valence - Rémi Tremblay : Actualités
Le député Ghislain Bolduc, Pierre Valence et le maire Yvan Goyette, profitant du nouveau gymnase pour tester leur habileté.

Résultat d’un investissement de 1,1 million de dollars, le Centre de loisirs Charles-Valence, intégré à l’école primaire La Voie Lactée de Notre-Dame-des-Bois, a été inauguré le 1er mars, en présence de nombreux partenaires liés au projet. Sauvée in extremis de la fermeture il y a une vingtaine d’années, l’école a le mérite aujourd’hui de servir de modèle à la politique de la réussite éducative lancée en juin 2017 par le ministre de l’Éducation, Sébastien Proulx.

«Notre souci était de travailler ensemble pour permettre à une collectivité d’avoir les infrastructures nécessaires pour développer les saines habitudes de vie, pour la jeune génération et aussi nos aînés qui ont besoin des nouvelles installations», a résumé la directrice de l’école, Josée Pelletier, lors de la cérémonie. Le Centre de loisirs comporte un gymnase et des locaux connexes, une salle multifonctionnelle ainsi qu’une bibliothèque, celle-ci entièrement financée par la municipalité.

Un espace attrayant très à point, reconnaît le président de la Commission scolaire des Hauts-Cantons, Yves Gilbert. «C’est une communauté qui va faire en sorte que le village va devenir vivant. Ici, vous étiez avant-gardistes», a-t-il partagé, soulignant le bel exemple de la mobilisation des intervenants d’une région.

Le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur a contribué pour 410 354$, la municipalité de Notre-Dame-des-Bois et la Commission scolaire des Hauts-Cantons, via le Pacte rural, pour 180 000$ chacun et le Domaine des Appalaches pour 101 086$. Les autres contributeurs pour plus de 10 000$ sont la Caisse Desjardins pour 30 000$, la Fondation Louise et Jean-Paul Fontaine pour 25 000$, la MRC du Granit 23 236$ et le Club Lions de Notre-Dame-des-Bois pour 10 000$.

Saluant le travail amorcé par le conseil municipal précédant, le maire Yvan Goyette se réjouit que la campagne de financement ait atteint son objectif ambitieux. Presque! «Il manque environ 87 000$, mais même si la Municipalité pourrait combler la différence, les efforts pour ramasser les fonds vont se poursuivre», a-t-il dit, confiant.

Le nouveau Centre est baptisé Charles-Valence, du nom de celui qui, né à Notre-Dame-des-Bois en 1898, a rempli plusieurs fonctions dans sa communauté dont propriétaire du magasin général, agent des terres, secrétaire de la commission scolaire, conseiller municipal et même pris la responsabilité de «tenir la banque, pour 5¢ par semaine», de rappeler son petit-fils Pierre. L’histoire retient qu’il n’a pas hésité à faire la route jusqu’à Québec, afin d’y rencontrer le premier ministre Maurice Duplessis, pour y défendre les intérêts de sa communauté. Plusieurs membres de la famille Valence étaient présents.

Le député de Mégantic, Ghislain Bolduc, s’est fait le porte-parole de son gouvernement pour inviter la communauté à utiliser pleinement les nouveaux espaces. «Ce Centre a un impact significatif et durable pour une municipalité comme Notre-Dame-des-Bois. Il devient un carrefour où les gens se retrouvent. Je vous souhaite de vous approprier ces endroits et d’en faire un milieu de vie où le sport, la culture et les connaissances font bon ménage et contribuent à rehausser la qualité de vie de ses utilisateurs.»
La préfet de la MRC du Granit, Marielle Fecteau, a tenu à souligner l’implication dans le montage du projet de l’agente aux loisirs Patricia Carrier. «On dit souvent que ça prend tout un village pour élever un enfant ; cette fois, c’est un village qui s’est mobilisé avec une région pour permettre à ses enfants d’avoir de telles infrastructures. Monsieur le maire nous mentionne souvent les grosses familles nombreuses du village. Donc, vous allez pouvoir continuer de faire beaucoup d’enfants! Je suis très heureuse de voir que votre municipalité participe à la croissance démographique. Dans l’atteinte de notre Défi 2025, vous êtes un exemple à suivre!»

L’équipe École-Communauté de Notre-Dame-des-Bois, qui a tenu le projet à bout de bras, était composée des enseignants Geneviève Beaulieu, Sandra Manning et Éric Beaudoin, de l’ancien directeur d’école Richard Hallée, de l’ancienne conseillère municipale Julie Demers, de la directrice Josée Pelletier, de l’ancien conseiller Marc-André Vallières et de Patricia Carrier de la MRC.

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • Le début d’une nouvelle saison ce weekend
    Sports

    Le début d’une nouvelle saison ce weekend

    Anne-Julie Hallée / 1 octobre 2020
  • Le coach des Béliers savoure l’automne
    Sports

    Le coach des Béliers savoure l’automne

    Rémi Tremblay / 1 octobre 2020
  • Construction résidentielle encore au ralenti
    Actualités

    Construction résidentielle encore au ralenti

    Rémi Tremblay / 29 septembre 2020
  • Du soutien bien accueilli au CHSLD de Lambton
    Actualités

    Du soutien bien accueilli au CHSLD de Lambton

    Rémi Tremblay / 24 septembre 2020
  • Luc Berthold déplore l’«improvisation» fédérale
    Actualités

    Luc Berthold déplore l’«improvisation» fédérale

    Rémi Tremblay / 24 septembre 2020
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. Le début d’une nouvelle saison ce weekend
  2. Le coach des Béliers savoure l’automne
  3. Construction résidentielle encore au ralenti
  4. Une portion du rang 10 en chantier
  5. Du soutien bien accueilli au CHSLD de Lambton
  6. Luc Berthold déplore l’«improvisation» fédérale
  7. Territoire huron-wendat: les municipalités devront faire avec!
«Notre magnifique territoire»
Un mois de culture à Lac-Mégantic
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Appariteur concierge au Centre sportif Mégantic (2 postes)
    Lac-Mégantic
  2. Collaborateur(trice) juridique
    Lac-Mégantic
  3. Hygiéniste dentaire
    Lac-Mégantic
  4. Manoeuvre/agent d’entretien de la voie - Lac-Mégantic
    Lac-Mégantic
  5. Plusieurs postes disponibles
    Lac-Mégantic
Répertoire des entreprises