Le Relais pour la vie, formule plus intime

Le public ayant été moins nombreux à répondre à l’appel, avec un peu moins d’une dizaine d’équipes inscrites, la 14e édition du Relais pour la vie à Lac-Mégantic, le 8 juin, a quand même remis, le lendemain matin, plus de 26 000$ à la Société canadienne du cancer.

Le parcours de marche repensé aux abords du lac, plutôt qu’autour du terrain de balle, a été foulé toute la nuit par 85 participants, éclairés par 540 luminaires, dans une ambiance qui se voulait plus intime.
«Le fait de nous rassembler dans ce lieu plus isolé est une opportunité pour nous tous de nous recentrer sur l’essentiel, a d’abord livré le président d’honneur Marco Audet, à l’heure dite du départ. Pourquoi nous sommes ici ce soir? Pour qui marcherez-vous toute la nuit? Prenez ce temps pour vous, pour vous ressourcer.» Un invité spécial a pris la tête de la marche des survivants qui regroupait 55 «gilets jaunes». Le petit Félix Quirion, 8 ans, a été diagnostiqué d’un cancer du cerveau il y a un an. En un geste de solidarité, ses amis de l’école Notre-Dame-de-Fatima lui ont remis plein de dessins «pour m’aider à guérir», a-t-il expliqué, avant le signal du tour des survivants

Dans ce premier groupe, un fidèle du Relais, Jules Champagne. Plutôt que de lutter contre la maladie, il l’accepte. «Je connais ça, le cancer. Mes parents sont quasiment tous morts de cela.» Son père, le premier. Et Jules s’en souvient très bien. «Mon père est mort à la maison, avec maman qui en prenait soin. J’avais 24 ou 25 ans, je travaillais chez Jos Cliche comme soudeur.» Son employeur le laissait quitter l’usine quand il devait monter à Ste-Cécile donner la piqure à son père, comme le Dr Durand lui avait appris à le faire. «Un devoir familial que j’ai accepté de faire!» Après ce fut autour de sa mère et de quatre ou cinq de ses frères et sœurs de partir. Sa conjointe, Gervaise, se tient à ses côtés. Elle veille sur lui.

La nuit aura été belle et les 12 heures de marche inspirantes.

Stéphanie Crête, de la Société canadienne du cancer, l’a encore répété: «Au Québec, toutes les dix minutes, une personne apprend qu’elle a le cancer. Heureusement, nous pouvons ensemble faire une différence et c’est ce que nous avons prouvé avec le Relais pour la vie de Lac-Mégantic.»
Depuis sa toute première édition au Québec, en 2001, le Relais pour la vie a amassé plus de 140 millions de dollars. De l’argent qui permet de soutenir près de deux millions de personnes touchées par le cancer, et ce, partout au Québec.»

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • Sept ans après: un devoir de mémoire
    Actualités

    Sept ans après: un devoir de mémoire

    Claudia Collard / 1 juillet 2020
  • Montignac rend hommage à ses finissants
    Actualités

    Montignac rend hommage à ses finissants

    Claudia Collard / 29 juin 2020
  • Les éducatrices en milieu familial revendiquent plus de justice
    Actualités

    Les éducatrices en milieu familial revendiquent plus de justice

    Rémi Tremblay / 25 juin 2020
  • La dernière nuit illustrée en bande dessinée
    Actualités

    La dernière nuit illustrée en bande dessinée

    Claudia Collard / 18 juin 2020
  • C'est la fin pour le Centre récréatif
    Actualités

    C'est la fin pour le Centre récréatif

    Rémi Tremblay / 18 juin 2020
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. Nouvelles mesures à la plage
  2. Sept ans après: un devoir de mémoire
  3. Lambton: tronçon de piste cyclable dans le noyau urbain
  4. Début de l’autocueillette
  5. Chantier du Pont de fer
  6. Montignac rend hommage à ses finissants
  7. Mesures de déconfinement estival
Docile ou non?
Festival virtuel pour Songe d’été en musique
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Directeur général
    Lac-Mégantic
  2. Inspecteur municipal
    Notre-Dame-des-Bois
  3. Agente - Agent de communication
    Lac-Mégantic
  4. Mécanicien
    Lac-Mégantic
  5. Technicien - Service comptable aux entreprises
    Lac-Mégantic
Répertoire des entreprises