Lac-Mégantic, pour toujours

Lac-Mégantic, pour toujours - Claudia Collard : Actualités

Jacinthe Turcotte procédera au lancement de son livre ce mardi 26 juin, 17h, à la Médiathèque Nelly-Arcan.

Jacinthe Turcotte ne fait pas partie des «figures médiatiques» de la tragédie. De nature discrète, elle est plutôt du genre à fuir les caméras de télévision. Pas que cette Méganticoise n’a rien à dire sur cette catastrophe sans précédent survenue il y a près de cinq ans. Au contraire, le passage du convoi explosif l’a marquée à jamais. Et c’est la voie de l’écriture qu’elle a choisie pour l’exprimer et livrer un puissant message sur la force de la vie. Son livre Lac-Mégantic pour toujours est une contribution au rétablissement. Le sien et celui de sa communauté.

Son récit intimiste de 45 pages sera lancé ce mardi 26 juin dans le cadre d’un 5 à 7 à la Médiathèque Nelly-Arcan. Un livre de cœur, exempt de sensationnalisme, qui débute avec l’annonce récente de la voie de contournement ferroviaire avant un retour dans le temps, où son expérience personnelle risque fort d’en rejoindre plusieurs.

Affectée comme la grande majorité des Méganticois par la tragédie du 6 juillet 2013, Jacinthe Turcotte avoue avoir hésité à en parler dans les premiers mois suivant l’événement. «Comme je n’avais perdu ni proches, ni bien matériel, ni travail, je me sentais coupable de ressentir ces choses-là. Je me disais, il y en a des pires… Pour finalement me rendre compte que j’étais pas mal plus affectée que je pensais. Je suis tombée dans une sorte de déprime. D’un côté je voulais m’impliquer dans la reconstruction mais, quand des rencontres citoyennes sur le sujet se présentaient, je n’en avais plus envie.»

Puis Jacinthe s’est mise à écrire, réalisant qu’on ne peut comparer les deuils et qu’il importe avant tout de vivre le sien. Son regard sur les autres a aussi été une source de motivation. «Je voyais des gens en ville et je demandais comment ils avaient vécu cette tragédie. C’était comme une obsession. Je me disais, ils ont peut-être perdu beaucoup mais ils font leur vie, ils continuent de sourire. En même temps, j’avais encore envie de m’exprimer. C’est comme ça que j’ai commencé à parler de mes impressions, de la tragédie, de l’après et de mes souvenirs de l’ancien centre-ville à différentes époques de ma vie.»

Ses souvenirs font notamment référence au «parc» (des Vétérans), à l’OTJ, ainsi qu’à cette rue Frontenac aujourd’hui disparue. «Ce n’est pas juste des bâtiments qu’on a perdus. Il y a eu toute la pollution, la décontamination. Sans ça, on aurait pu reconstruire plus vite, les bâtiments encore debout n’auraient pas été détruits… Heureusement pour moi, le temps a fait son œuvre. Je sens que je recommence à me créer des souvenirs de la «nouvelle ville».

Fortement encouragée par des proches, Jacinthe Turcotte a décidé de publier son témoignage. Celle qui a effectué des études en lettres s’est affairée à retravailler puis corriger ses textes, où elle souhaite livrer une image positive de sa ville d’origine. Partie à l’extérieur pour les études et le travail, elle a choisi de revenir à Lac-Mégantic quelques années avant la tragédie. Puis d’y rester par la suite. «J’aime la région. Une fois que mon rétablissement a débuté je me suis dit, le lac est encore là, les montagnes sont encore là, le parc, l’OTJ sont encore là. La plupart des gens que côtoyais avant le 6 juillet 2013 sont encore là. La vie continue. Et ma vie est ici.»

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • Sept ans après: un devoir de mémoire
    Actualités

    Sept ans après: un devoir de mémoire

    Claudia Collard / 1 juillet 2020
  • Montignac rend hommage à ses finissants
    Actualités

    Montignac rend hommage à ses finissants

    Claudia Collard / 29 juin 2020
  • Les éducatrices en milieu familial revendiquent plus de justice
    Actualités

    Les éducatrices en milieu familial revendiquent plus de justice

    Rémi Tremblay / 25 juin 2020
  • La dernière nuit illustrée en bande dessinée
    Actualités

    La dernière nuit illustrée en bande dessinée

    Claudia Collard / 18 juin 2020
  • C'est la fin pour le Centre récréatif
    Actualités

    C'est la fin pour le Centre récréatif

    Rémi Tremblay / 18 juin 2020
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. Nouvelles mesures à la plage
  2. Sept ans après: un devoir de mémoire
  3. Lambton: tronçon de piste cyclable dans le noyau urbain
  4. Début de l’autocueillette
  5. Chantier du Pont de fer
  6. Montignac rend hommage à ses finissants
  7. Mesures de déconfinement estival
Docile ou non?
Festival virtuel pour Songe d’été en musique
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Directeur général
    Lac-Mégantic
  2. Inspecteur municipal
    Notre-Dame-des-Bois
  3. Agente - Agent de communication
    Lac-Mégantic
  4. Mécanicien
    Lac-Mégantic
  5. Technicien - Service comptable aux entreprises
    Lac-Mégantic
Répertoire des entreprises