Le devoir de mémoire en exposition

Le devoir de mémoire en exposition - Claudia Collard : Actualités

L’exposition récemment inaugurée est propice au recueillement. Ici, Maurice Gareau, membre du comité de bénévoles responsable de cette initiative, en compagnie de Véronique Mercier, coordonnatrice des projets touristiques de la Ville.

À l’approche du 5e anniversaire de la tragédie, le devoir de mémoire prend tout son sens. Innombrables ont été les actes de solidarité et les gestes posés en faveur du rétablissement. De cette catastrophe qui a marqué à jamais l’Histoire a émergé le meilleur de l’être humain. Deux facettes diamétralement opposées qui se côtoient dans l’exposition qui prend place au sous-sol de l’église Sainte-Agnès jusqu’au 3 septembre.

Intitulée La solidarité au cœur de notre mémoire, l’exposition présentée par la Ville a pu voir le jour grâce à l’apport d’un petit comité de bénévoles. Aidés de Karine Dubé, responsable des communications de la municipalité, ils ont mis à jour quelques-uns des centaines d’objets entreposés dans la voûte de l’hôtel de ville liés à la tragédie, en plus de faire leur choix parmi des milliers de photographies archivées.

L’idée de l’exposition émane d’une formation donnée par François Bédard, directeur du Centre mondial d’excellence des destinations, où il a notamment été question de tourisme de pèlerinage. «Un des objectifs, c’est de devenir une destination de mémoire. Il était aussi important que les gens puissent voir le chemin accompli depuis la tragédie», partage Maurice Gareau, membre du comité de bénévoles, également composé de Mariette Bédard, Sylvia Audet et Louise Leblanc.

Deux volets composent l’exposition, le premier étant dédié au rétablissement et aux gestes de solidarité. Parmi les 138 qu’on a pu répertorier, certains sont mis en lumière, dont la présence de la Croix-Rouge, le Musi-Café d’été, le spectacle bénéfice animé par Gino Chouinard et Peter MacLeod, le passage du Défi Pierre-Lavoie, l’inauguration du pont de la Solidarité, le tournage pour l’émission La petite séduction, les symposiums de sculpture monumentales…

Certaines manifestations de générosité moins médiatisées sont également soulignées. Comme celle de cette dame venue seule de la Saskachewan en voiture pour remettre les 47 courtepointes qu’elle avait confectionnées à l’intention des familles endeuillées. Ou celle d’Anne-Marie Dagenais, lieutenante de l’Armée du Salut, qui a fourni les repas aux pompiers et employés municipaux se trouvant à l’intérieur du périmètre établi au lendemain de la tragédie. Quelque 125 d’entre eux se trouvaient chaque jour sur les lieux du sinistre, qui a suscité l’aide de quelque 180 corps de pompiers. L’exposition voue aussi un segment en hommage aux premiers répondants.

Le second volet de l’exposition, qui occupe une salle adjacente, est directement reliée à la tragédie. Un endroit plus discret séparé par des portes coulissantes, parce «des gens d’ici ne seront peut-être pas à l’aise de la visiter. Toutefois les touristes seront possiblement intéressés d’y aller», explique M. Gareau. En plus d’images grands format auparavant exposées au CSM, on y retrouve des photographies de David Charron, dont celle Sacré-Cœur devant les flammes, qui a fait le tour du monde. La vidéo du rapport d’enquête du Bureau de la sécurité des transports (BST), le texte La ville des âmes en peine de Rémi Tremblay ainsi qu’un livre de condoléances de plusieurs chefs d’états y figurent également.

Inaugurée le 21 juin, l’exposition est en montre tous les jours de 10h à 17h jusqu’au 3 septembre. Elle se veut un point de départ d’un plan de développement touristique à long terme pour Lac-Mégantic, informe Véronique Mercier, coordonnatrice des projets touristiques de la Ville, qui a œuvré au montage de l’exposition avec le comité de bénévole. «À voir la réaction des gens au vernissage, il est clair que ce devoir de mémoire répond à un réel besoin», laisse-t-elle entendre.

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • Paul Piché... et le public est subjugué!
    Culture Musique

    Paul Piché... et le public est subjugué!

    Claudia Collard / 4 mars 2024
  • Fromagerie La Chaudière: achat de 10,5 M$ d’équipements pour améliorer le rendement
    Actualités Économie

    Fromagerie La Chaudière: achat de 10,5 M$ d’équipements pour améliorer le rendement

    Rémi Tremblay / 29 février 2024
  • Démolition du chalet de pierre à la Station Baie-des-Sables
    Actualités

    Démolition du chalet de pierre à la Station Baie-des-Sables

    Claudia Collard / 27 février 2024
  • Simon Leblanc fait salle comble pour le rodage de «Présent»
    Culture Humour

    Simon Leblanc fait salle comble pour le rodage de «Présent»

    Claudia Collard / 26 février 2024
  • Feu de résidence rue Champlain
    Actualités Faits divers

    Feu de résidence rue Champlain

    Rémi Tremblay / 22 février 2024
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. Paul Piché... et le public est subjugué!
  2. Fromagerie La Chaudière: achat de 10,5 M$ d’équipements pour améliorer le rendement
  3. Le Nœud, une joute verbale épique
  4. Hommage à L’Écho à la Chambre des communes
  5. Démolition du chalet de pierre à la Station Baie-des-Sables
  6. Simon Leblanc fait salle comble pour le rodage de «Présent»
  7. Feu de résidence rue Champlain
Virage numérique sans déraper
Paul Piché... et le public est subjugué!
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. EMPLOYÉ DE TRAVAUX PUBLICS
    Frontenac
  2. conseiller.ère aux entreprises
    Lac-Mégantic
  3. Employé de voirie et des travaux publics
    Marston
  4. Agent à l’environnement (escouade verte)
    Nantes
  5. Animateur pour le service d’animation estivale de Nantes
    Nantes
Répertoire des entreprises