BANQ

Si Saint-Samuel m'était conté...

Si Saint-Samuel m'était conté... - Claudia Collard : Culture

La soirée Si St-Samuel m’était conté... sera l’occasion d’entendre moult anecdotes d’une autre époque.

Autour d’une table, François Fortin, Gilles Poulin, Denis Giguère et Ginette Fillion partageront des souvenirs de «la vie du temps», sous forme d’un entretien rempli de spontanéité animé par Gilles Hallée. Si Saint-Samuel m’était conté…, une soirée où les récits serviront à enrichir la mémoire collective, sera présenté le vendredi 13 septembre, 19h, à la salle municipale de Lac-Drolet.

Ginette Fillion a eu l’idée du projet lors d’une conversation animée avec Gilles Poulin remplie d’anecdotes de «l’ancien temps». La nécessité de transmettre ces moments d’histoire s’est manifestée chez elle comme une évidence, convaincue que pour savoir où on va, il faut savoir d’où on vient. «Aujourd’hui, les jeunes vivent dans un monde d’abondance. C’est bien qu’ils sachent que ça n’a pas toujours été comme ça à Saint-Samuel, le nom que portait Lac-Drolet autrefois.»

C’est chez elle que Mme Fillion a réuni les quatre hommes avec qui elle a monté le projet. Les rencontres ont été l’occasion de partager moult souvenirs et bien du plaisir. Les entretiens ont même été filmés pour préserver cette mémoire collective, qui contribuera à la création d’un recueil souvenir, lequel servira de base historique pour la préparation des festivités du 150e anniversaire de Lac-Drolet, qui auront lieu en 2022. Un montant de 2250$ du Fonds de développement culturel de la MRC du Granit a notamment été versé à cet effet au Comité de développement de Lac-Drolet.

La soirée du 13 septembre débutera par la projection de deux films, le premier tourné dans les usines de Lac-Drolet en 1972 et le second portant sur la construction de l’école primaire de la municipalité. Suivront les entretiens autour de la table animés par Gilles Hallée. Chacun y évoquera des moments charnière de l’histoire de Saint-Samuel. Ginette Fillion y évoquera notamment la politique du côté des «bérets blancs» et l’incendie du magasin de meubles d’Orpha Robert, dans les années 70, qui a donné lieu à un vaste mouvement de solidarité au sein de la communauté. «Un mois après le feu, son magasin était relocalisé», relate-t-elle. Les récits ont bénéficié de l’apport précieux de Pierre Poulin en matière de chronologie.

Les billets pour Si Saint-Samuel m’était conté… sont en vente au prix de 15$ auprès des participants ainsi qu’à la Coop et au dépanneur de Lac-Drolet.

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • Un tourisme plus local cet été
    Actualités

    Un tourisme plus local cet été

    Rémi Tremblay / 4 juin 2020
  • Marc Garneau s’exprime sur la voie de contournement
    Actualités

    Marc Garneau s’exprime sur la voie de contournement

    Rémi Tremblay / 4 juin 2020
  • Le Cinéma Mégantic se prépare à la réouverture
    Actualités

    Le Cinéma Mégantic se prépare à la réouverture

    Rémi Tremblay / 4 juin 2020
  • Rendez-vous au salon de coiffure
    Actualités

    Rendez-vous au salon de coiffure

    Claudia Collard / 4 juin 2020
  • Animer les aînés
    Actualités Société

    Animer les aînés

    Rémi Tremblay / 4 juin 2020
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. Un tourisme plus local cet été
  2. Marc Garneau s’exprime sur la voie de contournement
  3. Le Cinéma Mégantic se prépare à la réouverture
  4. Rendez-vous au salon de coiffure
  5. Réouverture bien accueillie!
  6. Le magasinage reprend au Carrefour
  7. Animer les aînés
Docile ou non?
Histoires de porteuses d’eau
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Charpentier menuisier
    dans la MRC du Granit
  2. Directeur des travaux publics
    Frontenac
  3. Commis / livreur
    Lac-Mégantic
  4. 3 postes à combler là là
    St-Sébastien
  5. Travailleurs sociaux recherchés
    Sherbrooke
Répertoire des entreprises